AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


L'histoire de Bon Temps reste à écrire ...

Partagez | 
 

 Welcome to the Grave

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Alissya Silvers

♣ Avatar : Lauren Cohan
♣ Emploi : Détective Privé & Adjoint au Shérif de la Zone 1
♣ Humeur : Calme
♣ Messages : 43
♣ Date d'arrivée : 14/08/2012
MessageSujet: Welcome to the Grave Lun 17 Sep - 16:17

Welcome to the Grave

Azzio F. Di Renzo & Alissya Silvers


La fumée âpre de la cigarette s'élevait doucement dans les airs avant de disparaître dans la nuit noire. Tranquillement assise sous une stèle mortuaire à l'effigie d'un ange, Alissya profitait de cette nouvelle nuit qui s’offrait à elle. Mais que faisait-elle de nouveau en dehors de Lafayette? Et bien, comme elle n'avait rien à faire ces jours-ci, elle profitait doucettement de ces quelques jours de "vacances" qu'elle s'était auto-octroyée. Son créateur n'avait pas besoin d'elle et aucun client n'avaient pointé le bout de son nez alors autant en profiter tant qu'elle le pouvait! Remarque, elle avait maintenant l'éternité pour le faire mais bon, elle ne savait pas de quoi l'avenir était fait et, même si elle possédait maintenant la jeunesse et l'immortalité, il n'était pas dit qu'elle était increvable, loin de là!

Perdue dans ses pensées, ce fut son ventre qui l'en tira. Un petit gargouillement familier s'en éleva, signifiant que celui-ci réclamait attention. Regardant aux alentours, voyant si par chance il n'y eut pas une âme vivante dans les parages, la jeune femme soupira en voyant que ce n'était pas le cas. Ayant la flemme de retourner en ville pour se trouver un casse-croûte, elle écrasa la fin de sa cigarette avant de porter sa main libre à son manteau. Sortant de la poche de son manteau une poche de sang qu'elle s'était préparée avant de partir, un savoureux mélange de B+ grand cru qu'elle avait subtilisé à son père vampirique, la nouvelle-née l'ouvrit, en prenant de petites gorgées pour combler sa soif.

Embrassant le cimetière du regard tout en se nourrissant, la jeune femme laissa son regard vagabondé sur les tombes éparpillées et les caveaux familiaux. De temps en temps, on pouvait y voir des fleurs déposées avec soin sur les dalles de pierre funéraires, signe manifeste que l'on pensait toujours à tel ou tel autre défunt. Cette vision fit sourire d'un air jaune la détective: lorsqu'elle mourrait, quelqu'un viendrait-il poser des fleurs sur sa propre tombe? C'était peu probable vu qu'en soit, elle était déjà morte. Mais bon, l'espoir fait vivre disent les humains, mais est ce que cet adage marche aussi pour les vampires? Allez savoir...
Navigant de nouveau dans les eaux troubles de ses pensées, la vampire releva soudainement la tête, humant l'air, posant la poche de sang à demi entamée sur ses genoux. Une odeur nouvelle et ancienne venait de faire son apparition sur les lieux. Ou plutôt, elle venait de la capter. Peut-être cette fragrance était-elle là depuis un moment mais qu'elle ne s'en était pas aperçu... Comme pour coller à la chose, un léger bruit se fit entendre; un tout petit bruit à peine audible pour un humain mais parfaitement distinct pour un vampire. Une sorte de froissement de feuilles accompagné d'un très léger craquement de branche...
Bah! Quoique cela fusse, ça n'allait pas faire bouger Alissya de sa place. Elle était bien où elle était et ne comptais pas bouger le moindre doigt pour de simples bruits.
Portant de nouveau la poche à ses lèvres, elle fixait cependant avec curiosité l'endroit d'où elle avait cru venir le bruit. Peut-être n'était-ce qu'un animal nocturne...
Mais dans cette nuit éternelle, il y avait animal et animal...

_________________

- Ense petit Placidam sub Libertate Quietem -
« Par l'Epée elle cherche la Paix sous la Liberté »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Azzio F. Di Renzo

♣ Avatar : Jared Leto
♣ Emploi : Tatoueur
♣ Humeur : Calme
♣ Messages : 39
♣ Date d'arrivée : 02/08/2012
MessageSujet: Re: Welcome to the Grave Lun 17 Sep - 21:02

Ah la la... Moi vampire de presque deux millénaire, je me trouvais dans une charmante petite chambre d'un hotel situé à Bon Temps. Comment étais je arriver ici ? Hum, très simple... La piste de mon frère. Cet imbécile est en manque de moi, il me cherche. Mon dieu, il est identique à moi, enfin, physiquement. Les mêmes yeux, la même bouche, les mêmes crocs, les mêmes cheveux, la même taille... Je soupirais. Regardant cette gravure de nous deux vers la fin du dix huitième siècles. Je garder, je collectioner nos photos. Nous deux, uniquement. Mon amant, mon frère, mon ami, mon sire.
Je grognais un moment, mais, me calmer aussi rapidement que le soleil arriver aux abords de ma fenêtre. Je toussais un peu, et me mettais rapidement dans ce cerceuil d'ébène et de métal. Les heures passèrent dans ce petit lieu, bien qu'aisé, je l'avais adapté à mes folies, mes lubies de lectures bizzaroïdes... Policier français, litterature anglaise Shakesperienne, fantastique, aventure médiévale et même une petit sortie moderne avec le Seigneur des Anneaux. Merveilleux ce chez d'oeuvre ! J'aimais beaucoup ! Il n'y avais pas de doute.
Après une cinquantaine de bouquin finis, une nuit de sommeil douce de quelques heures, je sortis dans la nuit à peine tombé d'une heure et quart.
Je soulevais le panneau de bois et de métal noir peint au dessus de ma tête, assis en premier, puis je me relevé, prenant appuis sur une main. Je sortis chaque bouquin finis, les rangés dans une caisse en bois noire, et en ressortis pour les autres nuits.

Je soupirais, bu une gorgée de sang à peine servis dans un verre ballon dont l'utilisation servait au vin. Mais que voulez vous, les seules fois ou je buvais du vin, j'en tombais presque immédiatement ivre. Ironique, mon frère lui gardait bien l'alcool... Enfin. Je marchais dans cette misérable chambre de quelques mètres carrés. De long. En Large. Observant le plafond, réfléchissant. Et puis l'idée vint. Une balade au clair de lune, sous la voie lactée de cette petit ville égarée de la Louisiane. Je respirais cette bouffée qui ne m'apportais rien. Je me remémorais quelques souvenirs des années 1920, à Chicago. Et puis cette lettre, d'une femme rencontré dans l'une de ces rues. Une étincelle s'alluma dans mon esprit. Je cherchais alors dans l'un de mes innombrable journaux intimes cette lettre.
    AZZIO : « Christina... »

Elle s'appelait Christina. Elle vivait cette bourgarde. Je me souvenais lui avoir dir qu'un jour je foulerais ses terres, et si elle venais à partir, cherchais sa tombe pour y déposer un bouquet de rose blanche en signe d'amitié. Une larme de sang, coula, doucement. Je la chassa, partant pour une douche froide dont je ne sentis ni la froideur ni l'utilité. Mais pour moi, c'étais un rituel. je m'habillais presque morbidemment. Une chemise noir, un jean slim, une paire de rangers, et une sucette à la bouche.
Je descendais les escaliers, non, ça c'étais initialement ce que je voulais faire, mais je ne sais pas, je sautis la rembarde et marche, main dans les poches vers le cimetière, la lettre de cette blonde à la poitrine rebondissante et à la paleur d'un cadavre contre le coeur, sous ma chemise.

Je marchais, doucement. Je ne me pressais pas, je retardais l'échéance. Et puis j'accélérais le pas. Je cherchais l'allé. Ce cimetière étais très bien organisé. Merci la Seconde Guerre Mondiale. Allée 15, rang A, place 36. J'avais tout de même subtiliser les informations au gardiens dans son registre. Elle étais morte au tout début de la deuxieme... Mes pas me guidait dans un dédale de chemin. Je tournais à gauche selon le plan, et puis, je m'arrêtais. Vampire proche. Sang. Branche. Et merde... J'arrête de respirer. Je reprend mon souffle après quelques instants. Elle est jeune. Grande. Fumeuse, à peine transformer. Et sans aucun bruit je m'approchais sans qu'elle ne me vois, m'adossant derrière elle, à un arbre proche, l'observant... Je souris. Elle était mignonne. Jeune. Encore cette vitalité humaine qui partirait loin, au quatrième galop des les premiers bains de sang engendré. Mon aura était puissante, elle ne tarderait pas à me sentir derrière elle.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Alissya Silvers

♣ Avatar : Lauren Cohan
♣ Emploi : Détective Privé & Adjoint au Shérif de la Zone 1
♣ Humeur : Calme
♣ Messages : 43
♣ Date d'arrivée : 14/08/2012
MessageSujet: Re: Welcome to the Grave Ven 21 Sep - 16:56

Le bruit était repartie comme il était arrivé : sans crier gare.
La jeune femme ne savait pas si l'origine du bruit était resté à son endroit premier ou si il avait migré ailleurs. Elle ne sentait rien, ne voyait rien. En un sens, c'était un peu angoissant mais elle ne prenait pas peur pour si peu.
Se disant que ce n'était rien d'autre qu'un animal perdu, elle reporta sa poche de sang à ses lèvres, en buvant une gorgée, repartant dans ses pensées, laissant cependant tous ses sens en alerte, juste au cas où.
Les minutes passèrent sans que rien d'autre que le bruissement du vent dans les feuilles ne se fasse entendre. Soudain, elle le ressentit. Un aura si grande qu'elle en était étouffante. Pour la première fois depuis qu'elle était devenu une vampire, Alissya ne se sentit pas rassurée. Et, pour la toute première fois, elle aurait voulu que son créateur soit avec elle, ne serait-ce que pour avoir un semblant illusoire de sécurité.

Cette aura monstrueusement puissante semblait écrasée la nouvelle-née, comme si une épée de Damoclès l'écrasait. En soit, ce n'était pas néfaste mais juste particulièrement désagréable. Elle était plus puissante encore que celle qu'elle avait ressentit de la part du roi du Texas il y avait quelques semaines, plus puissante et plus ancienne... Un vieux de la vielle? C'était là la seule et unique conclusion qu'elle tira de ça.
Comme pour se calmer, elle aspira, d'un geste qui ne trahissait cependant en rien son anxiété, une longue gorgée de sang avant de ranger la poche vide dans son manteau pour en sortir une seconde. Elle l'ouvrit et en prit de nouveau une grande rasade avant de frisonner. L'aura s'était faite plus présente, plus... proche... Mais elle n’exaltait rien de négatif ou mauvais, ce qui eut pour effet de calmer un peu la brunette même si elle n'était pas rassurée pour autant. De plus, elle savait maintenant clairement où se trouvait la personne qui émettait ce pouvoir : juste derrière elle.

Déglutissant doucement et prenant finalement son courage à deux mains, elle se leva lentement avant de se retourner vers l'origine de la chose. Cependant, elle se retourna un peu trop précipitamment, sa curiosité légendaire ayant été piquée par cette onde de pouvoir et... elle trouva la moyen de se tordre la cheville sur le socle de la statue qui lui servait de chaise, se retrouvant les quatre fers en l'air sur le sol.

- Stèle de merde!


Il lui fallut quelques secondes pour se rendre compte qu'elle avait râlé tout haut sans le vouloir. Se relevant d'un bond, elle dépoussiéra son manteau de la terre séchée qu'il avait reçu avant de reporter son attention sur celui qui était à l'origine de ce qui l'avait troublée à la base. Fixant la silhouette humaine d'un homme, elle le détailla légèrement du regard.
Il était particulièrement beau, fin et élancé, possédant un charme certain. Et, le doute n'était pas possible : c'était bel et bien un vampire, et un que l'on ne devrait pas titiller si on ne possédait pas le même age que ce dernier...
Restant quelques minutes à essayé de se faire à cette aura écrasante qu'il dégageait, la jeune femme finit par sourire d'un air doux.

- Et moi qui croyait qu'il n'y avait personne dans les environs; il semblerait que je me sois trompée!
Puis-je vous proposer quelque chose à manger, Monsieur...?

Alissya avait prononcé sa dernière phrase en montrant du regard la poche sanguine qu'elle tenait dans la main, en espérant ne pas avoir affaire à un vampire exécrable ou complètement fellé, souhaitant qu'il eut comprit qu'elle n'était pas là en temps qu'ennemie mais comme une amie et qu'elle ne voulait en aucun cas paraître désobligeante.

_________________

- Ense petit Placidam sub Libertate Quietem -
« Par l'Epée elle cherche la Paix sous la Liberté »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Azzio F. Di Renzo

♣ Avatar : Jared Leto
♣ Emploi : Tatoueur
♣ Humeur : Calme
♣ Messages : 39
♣ Date d'arrivée : 02/08/2012
MessageSujet: Re: Welcome to the Grave Mar 25 Sep - 19:25

Mon aura. Etait-elle si puissante que ça ? Je me le demande. Apparement oui. La jeune vampire la ressententait comme l'odeur d'un plat alléchant sortant d'une cuisine de grand-mère. Devais-je faire quelques choses pour l'alléger. Elle degageait de moi comme si j'étais malveillant ? Non ? Comment étais elle ? Je ne le savais pas. Je vivais avec une aura si puissante que cela ? Je la vue boire une gorgée de cette poche de sang, puis, remarquant cette aura qui dérangé, car je voyais bien qu'elle dérangeais cette jeune demoiselle. Elle but presque immédiatement la fin de sa poche. Cele confirmer les doutes. Je relâchais la pression. Jeune, belle, attirantes. En résumé, quelque choses que j'aimais. Une seconde poche fit son entrer dans mon champs de vision. AB-. Interessant. Bon choix de sang. J'aime.

Une fois rapprocher d'elle, derrière elle, adosser contre l'arbre, regardant en l'air, le ciel, étoilé, montrant l'infini stéllaire d'une petite planètre, nommé la Terre, je soupirais en silence que je doute qu'elle l'ai entendus. La gestuelle du corps de la demoiselle changea en cette fraction de seconde propre au vampire. Elle savait que j'étais présent, derrière elle, à qu'elle mètre d'elles, sous ce chènes centenaire. Elle déglutit, je pris une grande respiration. La demoiselle venait de ce retourner, rapidement, à la mode des nouveau née dont la curiosité était incontrolable.

Et une cheville tordus. Je riais intérieurement sans en paraître aucun signe extérieur. Mon visage était froid, distant. Ma condition de nouveau née était bien loin. Trop peut être. Je l'entendis jurer. Elle même fut surprise de cette élan de violence verbales. En un bond elle fut sur pieds. Je souris. Et là, franchement s'était visible. Un dépoussiérage en règle du manteau.
J'aimais troubler la jeunesse. Godric me l'avait bien montrer il y a mille ans... Lui, de ces 2000 ans de hauteur. Son regard a lui aussi m'avait fait la même impression. Lourds, sensationnelle.

Elle me fixait. Je fit de même durant quelques instant, me redressa, marcha quelques pas. Je faisais l'objets d'une inspection physique de bas en haut. Je commencer à contrôler cette aura, la baissant au minimum syndicale. Son sourire sur son visage me fit comme un éclair transperçant tout mon corps. A moins que sa sois la réalité ? Non. Je rêve. Mon esprits avaient transposé le visage de Christina sur celui de la demoiselle, de cette inconnue. Les même yeux. Elle devait être certainement de la même famille, sinon, je voyais pas autre chose.
    ALISSYA : « Et moi qui croyait qu'il n'y avait personne dans les environs. Il semblerait que je me sois trompée ! Puis-je vous proposer quelque chose à manger, Monsieur...?

    AZZIO : - Et bien, il faut croire que ce n'est pas le cas, en effet, dis je avec un soupçon de plaisanterie et puis je répondis à sa question, Non, merci tout de même de la proposition. »

Il faut dire que je ne suis pas très bavards. C'est ainsi, c'est un faite. Je m'avançais.
    AZZIO : « Une marche ensemble en revanche pour faire connaissance, je ne suis pas contre... J'espère qu'il en va de même pour vous. Vous m'avez l'air assez intelligente et perspicace, j'aime beaucoup les personnes comme vous, si jeune et pourtant si naïf de ce monde... »

Je ne mâchais pas mes mots. Mes mon air doux ne montrait aucune pointe de dureté, de gravité. Je suis le gentil des Di Renzo, je ne suis pas Stefano. C'est moi celui sur qui l'on peut avoir confiance en tout circonstances, celui qui ne se jettera en aucun cas au cou d'un humain.
Je soufflais doucement, sortis un paquet de Marlboro, en sortie une, placant au bec, et proposant de la main droite, alluma avec un zippo avec l'autre main. J'espérais surtout ne pas l'avoir effrayer. Il serais dommage que l'on en reste qu'à si peu.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Welcome to the Grave

Revenir en haut Aller en bas
 

Welcome to the Grave

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» 1/4 Scale Grave Digger !
» Grave digger
» [Collection] Nuit Grave - Fleuve Noir
» [Info] Suite achat HD2 , pas grave ? arnaque ?erreur ? ou ?????
» délit grave

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
rewrite true blood ϟ  :: Le terrain de jeu :: Bon Temps :: Cimetière-