AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


L'histoire de Bon Temps reste à écrire ...

Partagez | 
 

 ❝ Je ne veux pas des mails, je te veux toi…❞

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
avatar
Elena Graham

♣ Avatar : OliviaHOTWilde
♣ Emploi : Journaliste
♣ Humeur : Déterminée
♣ Messages : 35
♣ Date d'arrivée : 15/08/2012
♣ Photo d’identité :
MessageSujet: ❝ Je ne veux pas des mails, je te veux toi…❞ Sam 18 Aoû - 22:26


❝ Je ne veux pas des mails, je te veux toi…❞
Feat Kyle Wade and Elena Graham

Le Texas. Une superficie de 696 241 kilomètres carré. 25 145 561 habitants. Objectif : trouver un vampire millénaire parmi eux. Les chiffres n’étaient pas encourageants du tout mais il en fallait plus que ça pour décourager Elena Graham. Kyle lui avait souvent répété qu’elle était aussi têtue qu’une mule. C’était vrai, peut-être même l’était-t-elle encore plus que ça. C’est avec une détermination sans faille qu’elle avait posé ses valises sur le sol texan quelques jours plus tôt.

Les recherches auraient pu s’éterniser sur des semaines mais la chance sembla être du côté de la métamorphe. Qui pouvait résister à ses prunelles d’ange, surtout quand elle avait à l’esprit d’obtenir des informations en particulier ? Personne ! Elle avait dû employer quelque uns de ses charmes mais elle avait fini par apprendre ce qu’était devenu Kyle. Roi du Texas… rien que ça !

L’obscurité était omniprésente, si bien que la jeune femme pouvait à peine distinguer où elle mettait les pieds. Elle avait attendu que le soleil disparaisse derrière l’horizon pour rejoindre la demeure de Kyle, qu’elle avait repérée dans la journée. Il devait à présent avoir ouvert les yeux. Elle se rappelait le nombre incalculable de fois où elle avait attendu impatiemment que le jour laisse place à la nuit et qu’enfin il se réveille, son regard croisant le sien et un sourire se formant sur ses lèvres. Quelques fois, elle empruntait l’escalier menant à la pièce que Kyle avait emménagée pour le rejoindre à pas de velours. Elle le regardait silencieusement venant se blottir dans ses bras protecteurs. Les premiers temps elle était très inquiète de le voir inerte dans son lit, encore plus froid et plus pâle que d’ordinaire mais elle avait fini par s’y habituer.

De la lumière enfin ! Effectuant encore quelques pas, elle finit par s’arrêter dans l’ombre d’un arbre. Des garous protégeaient la demeure mais ce n’était pas un problème pour elle. Un humain ordinaire se serait en effet retrouvé en difficulté dans pareille situation mais un sourire malicieux était logé sur les lèvres d’Elena. Elle repoussa d’un geste de la main quelques unes de ses mèches afin de dégager son visage et les coinça derrière son oreille.Un coup d’œil sur sa droite, un autre sur sa gauche, elle s’assura qu’il n’y avait personne dans les parages avant de déboutonner son jean.

Un débardeur rejoint le sol, puis un chaton se faufila agilement entre les barreaux de la demeure. *C’est un acte totalement inconsciente Elena !* Cette petite voix nommée conscience venait de la rappeler à l’ordre mais elle resta sourde à ses mises en garde. Elle savait que des loups protégeaient la maison et qu’ils ne ferraient qu’une bouchée d’un chaton, mais encore fallait-t-il qu’ils aient l’opportunité de l’attraper. Elle avait déjà planifié un plan de secours et elle avait la capacité de prendre l’apparence d’un oiseau. L’image du volatile était gravée dans sa mémoire et tant qu’elle ne paniquerait pas, tout se passerait à merveille.

Courant au milieu de la pelouse, le chaton n’eut pas le besoin de se rendre à l’intérieur. Kyle était là, juste un peu plus loin. Il devait déjà avoir répéré sa présence, petit être au cœur battant la chamade dont Elena avait prit l’apparence. Marquant un temps d’arrêt, son regard topaze l’observa. Elle ne s’était pas attendu à le voir changer, du moins pas physiquement. Elle avait conscience qu’il resterait à jamais avec cette enveloppe corporelle, gardant sa jeunesse quand elle prenait une ride à chaque année écoulée.

Ils échangèrent un regard et la métamorphe reprit son petit bout de chemin pour le rejoindre, grimpant d’un saut gracieux sur le banc où il était assis. Le bout de son nez effleura le bras de l’immortel, qui d’un geste aurait pu lui asséner un coup mortel. S’asseyant sur son arrière train, ses pattes avant se posèrent sur son avant-bras. Il lui avait tant manqué, jamais il ne pourrait s’imaginer combien son absence avait été mal vécue pour la métamorphe. Au décès de ses parents, elle s’était rattachée à lui, il était devenu l’être qui comptait le plus à ses yeux. A son départ, elle s’était à nouveau retrouvée seule et la solitude l’effrayait…

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Kyle Wade

♣ Avatar : Jensen Ackles
♣ Emploi : Roi du Texas... C'est déjà pas mal !
♣ Humeur : Hum... Allez savoir...
♣ Messages : 1481
♣ Date d'arrivée : 13/05/2012
♣ Photo d’identité :
MessageSujet: Re: ❝ Je ne veux pas des mails, je te veux toi…❞ Dim 19 Aoû - 8:56

Les journées se suivaient et se ressemblaient ces derniers temps. Cela faisait un bon moment que le vampire ne s’était plus rendu à Shreveport, et environs pour embêter Eric ; ce dernier n’avait pas encore accepté sa proposition. Le picte ne désespérait pas de pouvoir le convaincre, bien au contraire, derrière son côté insouciant et immature parfois, il arrivait toujours à ses fins en cachant très bien son jeu. Etre roi du Texas était une activité beaucoup plus éprouvante, et fatigante que prévue. Etre attentif à longueur de journée était un besoin vital pour l’immortel. Par chance, il avait su bien s’entourer et ses hommes lui étaient fidèles bien que peu nombreux. Durant la journée, c’était des métamorphes et des garous qui montaient la garde ; ces personnes étaient efficaces et plutôt loyale lorsqu’on les traitait avec respect. La nuit, les vampires venaient grossir les rangs. Des humains patrouillaient toute la journée aussi. Ce système avait dérangé le guerrier millénaire les premiers temps, il le jugeait inutile et superflu… Son jugement s’était très vite ravisé, surtout que ce genre d’étalage de force faisait partie du jeu et de la réputation d’un souverain. Tout ce petit monde s’entendait à merveille grâce à Kyle, il les avait tous mis à l’aise et avait réussi à créer une certaine osmose ; son caractère en était pour beaucoup. Mais évidemment, tous ces subordonnés ne se doutaient pas que ceci était dû à une personne. Une jeune métamorphe. Elena. Cette dernière avait été le point d’ancrage des dernières années, et avait redonné une grande part d’humanité au vampire. Il ne pouvait nier qu’elle lui manquait, mais sa sécurité passait avant son confort personnel. Et surtout, elle vieillissait un peu plus chaque année. L’immortel avait vu tellement de proche mourir, que cela lui devenait très difficile d’en supporter plus.

Etrangement, cette nuit-là en se levant, la nostalgie et l’ennuie prirent le dessus. Il laissa donc en plan son travail, et le confia à une personne proche de lui. Préférant s’isoler un moment, Kyle se dirigea vers le fond du parc et s’installa sur un banc pour observer le ciel extrêmement clair à ce moment-là. Ainsi installé, il repensait à toutes ces nuits où en sortant de son antre ou de son lieu de repos, Elena était là à l’attendre sagement et impatiemment ; ces derniers jours, avec cette histoire de Nan Flanagan, elle hantait un peu plus ses pensées. Cette mélancolie fut interrompue par une sensation douce et légèrement humide sur son bras. Son regard se porta sur la petite boule de poil à ses côtés, les battements de cœur l’avait surpris quelques secondes auparavant ; cependant, ils étaient trop faible et trop rapide pour être ceux d’un humain, il n’avait donc pas accordé plus d’importance à ce détail. Un garde du corps apparut immédiatement, et s’apprêta à choper le chaton blanc pour l’envoyer valsé au loin. D’un geste rapide et plus brusque que prévu, il stoppa le geste et prononça quelques mots.


_ « Ce n’est qu’un chaton. Rassurez-vous. Vous devriez reprendre votre tour de garde, et me laissez seul. D’autres ont pu se faufiler. »
_ « Mais Kyle, cela pourrait s’agir d’un métamorphe. Ces derniers temps, les choses sont tendues et on ne peut prévoir les réactions. »
_ « Si il avait voulu me tuer, je pense que ce serait déjà fait. Je me charge de cet endroit, et je veux être seul. »

Sans autre réponse, le garde fit un signe de tête et s’écarta. Le mot d’ordre en l’absence d’invité était l’absence de protocole et de termes respectueux dans les discussions. Le picte n’était pas adepte de ce genre de bêtises. Cela contribuait aussi à l’entente entre les hommes. Puis involontairement, ce processus avait permis de dénicher des espions et des infiltrés à plusieurs reprises. Reportant son attention sur le petit chaton blanc, il plaça sa main délicatement sur la tête et commença à la caresser. Un sourire mélancolique s’afficha alors sur le visage de l’être millénaire, et il prit la parole très doucement.

_ « Tu me rappelles quelqu’un mon petit père. Une personne qui me manque en ce moment. Tu devrais peut-être retourné auprès de tes parents ou de tes maîtres rapidement. Ce n’est pas un endroit pour toi ici. »

Le vampire devenait fou, ou alors la nostalgie prenait plus d’importance dans sa vie qu’il ne le pensait. Il lâcha un rire franc et salvateur en cet instant. Il parlait à un chaton. Peut-être était ce qu’il aurait dit à Elena si elle avait été là… D’ailleurs, cette phrase résonnait dans son esprit comme un écho à des paroles similaires. Lorsqu’elle s’échappait pour le rejoindre, le picte lui tenait toujours un discours similaire. Continuant pourtant de caresser le chaton, l’immortel replongea son regard vers la nuit étoilée. Le jour du mail était bientôt arrivé. Ce n’était pas très sympathique de sa part ce genre de procédé, mais il savait que lui parlait l’aurait fait cédé. Elena pouvait obtenir ce qu’elle voulait du vampire, et ce depuis leur première rencontre. Il avait tué des congénères pour la protéger, même si leur sort aurait probablement été identique sans elle… Il avait encore pris soin d’elle pendant des années, comme l’aurait fait un père ou un frère… Il s’était attaché à cette mortelle plus que prévu. Seulement, Elena n’aurait jamais compris son envie de vengeance, et surtout son envie de lui permettre de vivre une normale ; c’était pour la protégée elle, mais surtout lui du chagrin que causerait sa disparition. La dernière fois, il avait pété un plomb pendant quelques années… Une sorte de doute naquit alors dans l'esprit de l'immortel concernant son jeune compagnon. Depuis quand un chaton acceptait aussi facilement la présence d'un vampire, et se laissait caresser sans éprouver la moindre crainte. Au contraire, le rythme cardiaque s'était ralenti et l'animal ronronnait. Elena. Sans esquisser un geste, le vampire fronça les sourcils et sourit avec une joie non feinte ni forcée.

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Elena Graham

♣ Avatar : OliviaHOTWilde
♣ Emploi : Journaliste
♣ Humeur : Déterminée
♣ Messages : 35
♣ Date d'arrivée : 15/08/2012
♣ Photo d’identité :
MessageSujet: Re: ❝ Je ne veux pas des mails, je te veux toi…❞ Mer 22 Aoû - 20:36


❝ Je ne veux pas des mails, je te veux toi…❞
Feat Kyle Wade and Elena Graham


Oreilles aplaties vers l’arrière, le chaton s’était positionné en posture de défense, montrant deux crocs minuscules, ridicules en comparaison de ceux d’un vampire. Il ne fallait pourtant pas sous-estimer la personne qui se cachait derrière l’adorable animal. Si la jeune femme passait en position d’attaque, elle aurait changé de forme et aurait prit celle d’un animal aux crocs bien plus destructeurs que n’importe quel félidé. Un tigre blanc royal. C’était les deux animaux qu’avaient l’habitude de prendre Elena. Le chaton était l’ami de tous, une compagnie fréquente des humains et il avait cette bouille attachante. Le tigre était un puissant prédateur, majestueux et magnifique, que les hommes évitaient cependant d’approcher. Elena était donc en mesure de se défendre mais était-ce une solution envisageable ? Pas vraiment. C’était suicidaire, elle ne pouvait pas attaquer celui là sans que d’autres rappliquent. Kyle avait su s’entourer et la demoiselle avait remarqué que bien des espèces protégées l’être millénaire. Elle avait ce second plan, celui de « secours » juste au cas où la situation dégénérerait. Le moment était opportun mais Elena n’en fit rien, protégée par Kyle. Son garde du corps visait juste mais métamorphe ou pas, le vampire ne courait aucun danger avec la jeune femme. Il aurait pourtant mérité qu’elle plante ses griffes dans sa chair, pour manifester son mécontentement. Après tout, il l’avait abandonnée du jour au lendemain et n’avait plus cherché à la revoir pendant près de trois ans. Pour un vampire, notamment millénaire ce n’était rien, pour un humain c’était une éternité.

Partagée entre sa colère et la satisfaction d’être à ses côtés, son combat intérieur fut rapidement remporté par le deuxième de ses sentiments. Elle se délectait de cet instant passé en sa compagnie, appuyant son menton sur la cuisse de son protecteur dès lors qu’ils furent à nouveau seuls. La quiétude et sa compagnie détendaient la métamorphe la plongeant dans un état de bien-être absolu. Elle l’écouta alors qu’il s’adressait à ce qu’il pensait être un chaton perdu. Elle n’avait plus de famille, s’il voulait qu’elle retourne auprès d’eux, il aurait peut-être dû y songer avant d’accepter les bras qu’elle lui avait tendu, vingt-et-un ans plus tôt. Il pouvait toujours réparer cette erreur, s’il la jugeait ainsi. Lui arracher le cœur, boire son sang jusqu’à complète consomption, utiliser une arme, les vampires étaient toujours créatifs pour tuer un être et rien n’était plus facile que de prendre la vie d’une métamorphe. Ils étaient des humains avec un don spécial ni plus ni moins.

Il semblait penser qu’Elena s’était égarée, mais elle était auprès de l’être qu’elle chérissait le plus sur cette planète. Presque sept milliards d’Hommes sur Terre et un seul comptait : lui. Un vampire… Sa tête enfouie contre le genou de Kyle, son regard aurait été empli de larmes si elle avait forme humaine. Où était sa place alors ? Si ce n’était pas ici près de lui alors où ? Le connaissant il répliquerait sans doute aux côtés d’un gentil et adorable humain qui prendrait soin d’elle. Suite à ce massacre changeant la vie d’Elena à tout jamais, il avait tenté durant des mois de lui faire comprendre qu’il était un vampire et qu’elle méritait de vivre une vie normale avec des humains normaux. Elle avait voulu avoir le choix et elle avait choisi, c’était lui et il avait finalement accepté de la garder, de la voir grandir et évoluer. Elle avait essayé au cours des trois dernières années sans lui, mais il faut croire qu’elle avait du mal à s’attacher aux gens. Le seul qui avait droit à ce privilège c’était lui.

Elle porta son regard sur lui dès qu’il cessa de la caresser. Le vampire semblait avoir des doutes sur l’identité de sa compagnie nocturne, Elena le perçut rien qu’en voyant les traits de son visage et ses sourcils qui venaient de se froncer. Il était temps qu’elle reprenne forme humaine et qu’ils aient une discussion. Elle ne cessa pas de le fixer alors que déjà ses pupilles se dilataient davantage. Ses cheveux tombèrent en cascade sur sa poitrine dénudée, ses lèvres esquissèrent un sourire et ses longues jambes se recroquevillèrent contre elle.

Elena:« Je ne devais pas te manquer tant que ça vu que tu n’es jamais revenu… »

Il l’avait blessé et elle le lui faisait remarquer. Détournant le regard, elle observa la demeure dans laquelle il logeait, son nouveau chez lui. D’un air pensif, elle entoura une mèche de ses cheveux autour de son doigt. Il avait troqué une vie de vampire banal auprès d’une métamorphe banale contre une place de roi avec ses responsabilités mais aussi ses avantages. Il fallait être fou pour ne pas accepter un tel privilège...

Elena:« Roi du Texas…c’est un poste important, félicitations.»

De nouveau ses prunelles rencontrèrent les siennes alors qu’une brise venait s’engouffrer dans ses cheveux en soulevant quelques mèches.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Kyle Wade

♣ Avatar : Jensen Ackles
♣ Emploi : Roi du Texas... C'est déjà pas mal !
♣ Humeur : Hum... Allez savoir...
♣ Messages : 1481
♣ Date d'arrivée : 13/05/2012
♣ Photo d’identité :
MessageSujet: Re: ❝ Je ne veux pas des mails, je te veux toi…❞ Mer 22 Aoû - 22:38

Cette nuit-là, Kyle avait fui ses obligations mais pas sa demeure. Certains diraient qu’il y avait du progrès. Profitant de la nuit étoilée, et du vaste jardin de la demeure, le vampire s’était assis sur un banc et était entré en contemplation sereine et détendue de cette immensité noire parsemée de point brillant. Le souverain se montrait extrêmement détendu malgré la situation, et réfléchissait profondément aux décisions à prendre, et la route à suivre. Les métamorphes et garous étaient sur la devant de la scène, et risquaient d’être dénoncé par ses pairs. Ce n’est pas ce que l’immortel souhaitait, cela mettrait inutilement en danger sa protégée. Son moment de détente et de repos fut interrompu par deux intrus. Le premier était un petit chaton blanc, et le second un membre de son service de sécurité. Ce dernier était intervenu pour tenter de protéger son patron d’un danger potentiel, mais il fut très vite renvoyé et reçut une petite réprimande pour qu’il resserre un peu plus les mailles du filet de protection de la demeure. Nostalgique, et expansif, le picte s’adressa à son compagnon à poil comme si il s’agissait d’une personne douée de conscience, et pouvant le comprendre. Au bout de quelques secondes, le roi du Texas se rendit compte d’un détail important. L’animal acceptait ses caresses, et sa voix de manière trop naturelle et trop sereine. Un doute s’installa dans son esprit, et son expression trahit immédiatement ce point. Un mélange de mécontentement et de joie. Pourtant, le vampire resta totalement immobile et attendit une quelconque réaction pouvant confirmer ou infirmer cette impression d’avoir à faire à Elena.

Le chaton reprit alors forme humaine. Kyle tourna le regard pour observer la jeune femme dans son intégralité, cette séparation de trois années avait légèrement changé la vision de l’immortel ; Elena lui apparaissait à présent comme une femme, et plutôt jolie. Il réprima cette pensée rapidement, se sentant un peu mal à l’aise. Elle n’avait pas vraiment changé, à part peut-être cette pointe de tristesse dans sa voix et son attitude. Kyle comprenait parfaitement ces sentiments, mais il l’avait pour les protéger tous les deux de la suite des évènements. Le vampire n’avait pas été sûr de réussir son coup, et il ne doutait pas qu’elle l’aurait suivi s’il lui avait parlé de son plan. Ces mots le lacèrent et se furent presque plus douloureux que des coups d’arme blanche en argent. Son expression ne refléta aucunement ces sentiments, et son regard resta figé sur la demoiselle, dans ses prunelles bleues et intenses. En dehors de son visage, aucun autre muscle n’avait esquissé un geste. Les suceurs de sang ne ressentaient aucunement le besoin de faire des gestes inutiles, ou de se précipiter. Un sourire paternel et protecteur s’afficha lorsqu’elle entortilla une mèche de cheveu autour de son doigt, elle semblait tellement vulnérable à cet instant. Il secoua légèrement la tête, et continua de sourire avec une profonde joie en l’observant. Kyle se contenta de hausser légèrement les épaules. Lorsque le vent souleva les mèches de la brune, le picte disparut du banc… et le temps d’une autre bourrasque et d’un autre mouvement de cheveu de la jeune femme, il réapparut devant elle.


_ « Tu devrais prendre un peu plus soin de toi. La nuit est frisquette »

En prononçant ses mots, Kyle glissa une longue robe de chambre, très classe et molletonnée sur les épaules d’Elena. Sans attendre un quelconque mouvement de sa part, le vampire l’habilla très rapidement et très délicatement. Des gardes furent surpris, et s’arrêtèrent en passant. La douceur et la tendresse dans les mouvements et l’expression de leur souverain avait dû les étonner. Un regard de sa part et ils continuèrent leur ronde. L’immortel ressentit une pointe de jalousie à l’idée qu’ils aient pu voir la jeune femme dans le plus simple appareil. Une envie de les tuer le prenait fortement. Il la réprima pour rester avec la jeune femme. Le souverain reprit alors place sur son banc, et invita la demoiselle à prendre place à ses côtés d’un geste de la main. Son regard se porta à nouveau sur le ciel, et il resta un moment silencieux. Un instant que respecta Elena. Ces deux-là se connaissaient tellement bien maintenant. Vingt et un à vivre ensemble. Il reprit la parole sereinement et sans prévenir, surprenant peut-être la métamorphe.

_ « Que veux-tu que je te dises ? Je suppose que rien ne te fera oublier ce que j’ai fait… Cependant, bien que je sois extrêmement ravi de te voir et j’espère que tu me crois. » Il tourna la tête et plongea son regard dans celui de la jeune femme et la fixa intensément autant pour lui démontrer la véracité de ses paroles, que pour donner du poids aux paroles suivantes « Mais tu n’aurais jamais dû venir, surtout en ce moment. Tu es journaliste et intelligente, tu sais parfaitement ce qu’il se passe en ce moment pour les métamorphes et les garous. Tu n’es pas en sécurité. »

Kyle replongea alors dans un mutisme intense. Son regard restait immergé dans celui de son interlocutrice, et de nombreuses émotions passaient et disparaissaient aussi vite dans ces prunelles noisette. Il ne ressentait autant d’émotions, et ne se sentait humain et vivant qu’en présence d’Elena. A cet instant, le vampire ne souhaitait plus voir la jeune femme partir, et la voulait à ses côtés pour l’éternité. Elle était son attache et son point d’ancrage pour ne pas sombrer dans les travers de sa race. Et pourtant, il ne souhaitait pas la transformer. Ils en avaient déjà effleuré le sujet, mais cela c’était toujours soldé par une petite dispute et une promesse de ne plus jamais l’aborder. Dans un geste purement instinctif, Kyle vint porter sa main sur la joue de la jeune métamorphe et la lui caressa avec une extrême délicatesse ; le contact était à peine perceptible et pourtant si agréable. L’immortel reprit alors la parole avec une sorte de résignation dans l’expression et le ton.

_ « Mais bon maintenant que tu es là, autant que tu restes et que je te garde à mes côtés et sous ma protection. » Il sourit alors très sincère, et reprit sur un ton très doux. « N’interprètes pas mal ses paroles s’il-te-plait. Je ne pense qu’à ta sécurité, mais je suis très heureux que tu sois là. Et oui tu m’as manqué. J’ai le droit de le dire vu que c’est la vérité. Concernant ma position, je n’étais pas venu pour ça… Loin de là. Seulement, je n’ai pas eu le choix d’accepter de ce poste. Je te l’ai dit de nombreuses fois. Bien que d’apparence libre, nous sommes enfermés dans un carcan de règles et de traditions. Enfin te voilà chez toi maintenant. »

Kyle glissa sa main sur le côté du visage, arrêtant enfin de caresser sa joie, et plaça son autre main de manière à prendre la tête de la demoiselle dans un étau. Il se redressa légèrement, et déposa un doux baiser sur son front. Tous ces gestes se faisaient avec douceur et délicatesse prenant des précautions inutiles pour éviter de blesser malencontreusement la jeune femme… Dire que tout s’était joué en quelque secondes à cet instant. Et encore aujourd’hui, le vampire ne pouvait résister au regard et à cette personne. Elle était son plus gros point faible, et sa plus grande force finalement. A présent, le silence de l’immortel invitait la métamorphe à réagir et s’épancher. Bien que craint et respecter par beaucoup de monde, Elena pouvait lui parler ouvertement et le critiquer sans craindre aucune représailles. La situation se compliquait nettement pour le roi du Texas, surtout à cette heure et avec cette réunion approchant à grand pas… Il devrait rapidement se placer et en assumer les responsabilités.

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Elena Graham

♣ Avatar : OliviaHOTWilde
♣ Emploi : Journaliste
♣ Humeur : Déterminée
♣ Messages : 35
♣ Date d'arrivée : 15/08/2012
♣ Photo d’identité :
MessageSujet: Re: ❝ Je ne veux pas des mails, je te veux toi…❞ Lun 27 Aoû - 21:56


❝ Je ne veux pas des mails, je te veux toi…❞
Feat Kyle Wade and Elena Graham
Elle aurait bien aimé amener ses vêtements avec elle mais quand elle prenait l’apparence d’un animal d’une trentaine de centimètres à peine c’était compliqué. Rien que son haut pesait plus qu’elle lorsqu’elle était sous cette forme là. Elle avait tout laissé à l’entrée, pensant les récupérer quand elle partirait. L’air extérieur venant effleurer son corps nu fut l’auteur de frissons incontrôlables, qui sillonnèrent l’échine de la métamorphe dont la peau fut parcourue par la familière chair de poule que Kyle ou tout autre vampire ne ressentirait plus jamais. Un battement de cils plus tard, la jeune femme remarqua que son protecteur avait déserté le banc. Elle rapprocha encore plus ses genoux contre sa poitrine alors qu’à nouveau le vent lui chatouiller le visage.

Elle savait qu’il allait revenir mais ce n’est pas ce qui empêcha son cœur de cogner dans sa poitrine à la vitesse d’un cheval au galop quand il réapparut auprès d’elle. Un détail qui n’avait pas changé en trois années passées : il était trop rapide pour ses pauvres yeux de métamorphe. Son absence avait été brève, à peine avait-t-elle eu le temps de la remarquer qu’il était déjà de retour près d’elle. Elle remarqua qu’il avait un vêtement pour elle dans les mains. Elle se leva exposant son corps au vampire. C’était loin d’être la première fois qu’il la voyait entièrement dévêtue. Le feu lui monta au visage, ses pommettes rougissant vaguement. Regard rivé sur la pelouse, elle se mordilla la lèvre inférieure. La chaleur de la robe de chambre que venait de lui enfiler Kyle était agréable sur ses épaules et elle enfouit sa tête dans ses épaules pour se réchauffer.

Elena : « Tu as des gardes compétents, je n’aurais jamais pu t’approcher sans passer par la métamorphose. »

Les yeux de la jeune femme remontèrent pour croiser ceux de son protecteur et l’ombre d’un sourire rendit aussitôt son visage rayonnant. Il venait de la retrouver et aussitôt prenait soin d’elle, comme il l’avait toujours fait. Elle appréciait qu’il soit autant attentionné avec elle. Quand elle reprit la parole, c’est avec une voix douce qu’elle s’adressa à lui.

Elena : « Merci … »

S’asseyant près de lui uniquement lorsqu’il l’invita à le faire, son regard ne se détourna pas du vampire, observant son visage parfait, même trop parfait. Ce n’était pas un rêve, comme elle avait pu faire à de nombreuses reprises. Il était là près d’elle, elle l’avait retrouvé. Elle n’oublierait jamais ce qu’elle avait ressenti en se levant et en trouvant une simple lettre, quelques mots qui avaient bousculés sa vie. Le temps avait passé, les journées semblant s’étirer et devenir interminables. Quand la nuit tombait, elle l’avait toujours attendu. Avec les années, elle était effrayée à l’idée de ne jamais le revoir et d’oublier ne serait-ce qu’un détail le concernant. Elle savait ce qu’il allait dire avant même qu’il entrouvre les lèvres. Il tenait à la protégeait mais là actuellement, tout ce qu’elle voulait c’était qui la sert contre elle. S’il y avait un endroit où elle se sentait en sécurité c’était dans ses bras.

Elle avait conscience des derniers évènements et de ce que cela impliquait. Nan Flanagan avait mit le feu aux poudres, déclenchant chez les humains de l’inquiétude et de la méfiance. Les garous ainsi que les métamorphes se retrouvaient en mauvaise posture. Il n’y a pas plus curieux que les êtres humains mais ils n’étaient pas très créatifs pour aller jusqu’à penser à des métamorphes. Ils s’arrêtaient aux aliens et aux loups-garous. Il fallait pourtant rester prudent, si les loups venaient à être découverts, les métamorphes seraient les suivants sur la liste. Les humains traquaient la moindre bizarrerie et Elena savait qu’ils l’auraient considéré comme une bête de foire s’ils avaient apprit sa nature. Ils ne comprenaient pas ce qui pouvait être différents et se sentaient toujours menacés. Ils avaient un sacré instinct de survie et il était dans la logique des choses qu’ils enraillent la menace.

Elena : « Connais-tu un endroit plus sûr pour moi qu’à tes côtés ? »

En tout cas elle n’en connaissait pas d’autres. Certes, il était un vampire avec ses instincts de prédateurs et elle, elle était ce qu’il y a de plus proche d’une humaine. Un « accident » pouvait vite arriver mais elle lui faisait confiance, elle lui avait toujours accordé une confiance aveugle. Elle se rappelait quand il se tenait près de son lit partagé entre l’idée d’en finir avec elle ou la laissait vivre un jour de plus. Elle n’avait jamais pensé qu’il passerait à l’acte et il ne l’avait jamais fait.

Un nouveau frisson dévora son être tout entier. Ce n’était pas le vent, ni la fraîcheur nocturne. Juste l’effet que produisait son contact. Esquissant un sourire au coin de ses lèvres, elle avait clos les yeux alors que le vampire baisait son front. Elle ne les rouvrit que lorsqu’elle sentit ses lèvres quittaient sa peau. Déjà ses mains s’étaient frayées un chemin pour aller à la rencontre des siennes parcourant sa peau avec légèreté avant que ses doigts se glissent entre les siens. Il venait de lui dire tout ce qu’elle souhaitait entendre : d’une, elle lui avait manqué et de deux, il lui proposait de rester à ses côtés.

Elena : « J’aurai préféré qu’ils choisissent un autre vampire mais je comprends. »

Elle ne tenait pas à aborder le sujet de son départ, savoir s’il avait obtenu la vengeance qu’il désirait. Tout ce qui importait, c’était qu’il était là, en un seul morceau. Ils en parleraient peut-être plus tard, si l’occasion se présentait et s’il désirait l’aborder. La tête de la jeune femme s’appuya contre l’épaule du souverain et elle garda tout de même ses mains dans les siennes, ayant besoin de ce contact physique, bienfaiteur et apaisant.

Elena : « J’aimerais que tu me fasses une promesse. » Elle lui en demandait beaucoup mais elle avait besoin qu’il le lui promette avant qu’elle reste à ses côtés. « Plus de mots, plus de mails… Si tu dois à nouveau m’abandonner, dis le moi en face et je te laisserais partir sans poser la moindre question… »

La jeune métamorphe fit un bref aller-retour entre son regard et leurs mains, juste le temps qu’il lui réponde. Puis elle se mit à jouer avec ses doigts, toujours un sourire suspendu au coin de ses lèvres.

Elena : « Tu es sûr de pouvoir me supporter à nouveau ?... »


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Kyle Wade

♣ Avatar : Jensen Ackles
♣ Emploi : Roi du Texas... C'est déjà pas mal !
♣ Humeur : Hum... Allez savoir...
♣ Messages : 1481
♣ Date d'arrivée : 13/05/2012
♣ Photo d’identité :
MessageSujet: Re: ❝ Je ne veux pas des mails, je te veux toi…❞ Mar 28 Aoû - 8:26

Kyle fut très surpris, mais aussi très heureux de découvrir Elena à ses côtés. La jeune femme lui avait beaucoup manqué, plus qu’il ne l’avait imaginé. Le vampire se montra très protecteur et amical avec la métamorphe comme à son habitude. Il agissait comme si il ne s’était pas quitté plus d’une journée. La robe de chambre vint rapidement couvrir le corps nu de l’intéressée, et les remerciements qui suivirent firent frissonner le picte. Personne ne fit ce petit effet, comme tous ses mouvements incontrôlés, cela se passait si vite qu’il fallait un autre immortel pour repérer ce changement. Assis ensemble sur le banc, il reprit la parole et tenta dans un dernier effort de raisonner son interlocutrice ; sa réponse fit sombrer dans l’oubli les dernières réticences de l’immortel. Il céda à la demoiselle, et pendant qu’il lui caressait la joue, sa décision s’abattit sur le duo. Elle resterait à ses côtés, et il la protégerait comme il l’avait toujours fait. Pour conclure cette sorte d’accord, Kyle déposa un baiser sur le front de sa protégée avec un léger sourire. Leurs mains finirent par s’enlacer comme l’aurait fait celles d’un couple, bien qu’il n’en est jamais été un. Le vampire se laissa aller à cet instant hors du temps profitant de la douceur de la peau de la demoiselle, ainsi que de sa chaleur. Sa réaction concernant son poste de souverain était naturelle et compréhensive, lui-même haussa les épaules devant la situation.

Lorsque la tête d’Elena vint se caler dans son épaule, Kyle se contenta de poser sa tête sur la sienne et resta silencieux tout en observant le ciel comme si il y cherchait des réponses. Leurs mains étaient encore nouées, et il ne comptait pas défaire ce lien pour le moment. Cette demande de promesse était légitime mais mettait le vampire dans une situation délicate, et il était persuadé d’une chose. Aucun des deux ne laisserait partir l’autre si ils se parlaient face à face au moment de leur départ. La métamorphe était extrêmement attaché à lui, et derrière son impassibilité et son comportement hautain, le vampire cachait ses véritables sentiments pour la demoiselle. Sa réponse se fit attendre, et le regard insistant bien que discret de son interlocutrice n’aida en rien. Après de longues réflexions intérieures, le picte reprit alors la parole très sereinement et fit un effort en concédant.


_ « Très bien je te fais donc cette promesse. Si je dois partir, et que j’ai l’occasion de pouvoir te parler, je le ferais. Mais soyons franc tous les deux, tu ne serais pas capable d’accepter ma décision, surtout que je ne pourrais probablement pas t’en donner la raison. »

Le regard du souverain se porta intensément sur la demoiselle. Un sourire affectueux s’afficha lorsqu’elle joua avec ses doigts. Ce sourire qu’elle affichait lui aurait probablement fait battre son cœur plus intensément s’il le pouvait encore. Elle représentait son humanité, la preuve vivante qu’il pouvait encore ressentir des choses et qu’il était capable de montrer de la compassion. Elena faisait partie intégrante de sa vie et de son identité, qu’il le veuille ou non d’ailleurs. Kyle laissa échapper un petit rire lorsqu’elle reprit la parole. Cette question était amusante, mais inutile. Il mit un certain temps à répondre. Son ton se fit taquin et sérieux à la fois, les vampires avaient le don de mélanger des expressions et des intonations opposées dans une même réaction ou une même phrase.

_ « La vraie question est seras-tu me supporter à nouveau ? Des choses ont changés, et j’ai un rôle à tenir à présent. Je devrais parfois me montrer cruel et froid même avec toi, tu assisteras à des choses qui te déplairont sûrement, ou te blesseront. Et je serais celui qui prendra ces décisions ou ordonnera ces actions. Pourras-tu vraiment le supporter ? Tu vas vivre dans un monde de vampires, et plus protégée de ces derniers comme je t’ai permis de l’être durant ces vingt et quelques années. »

A cet instant, un garde vint interrompre la conversation. Ce dernier était l’un des premiers à s’être porté volontaire pour ce poste, et probablement celui en qui le roi avait le plus confiance. L’intrus portait dans ses bras, les vêtements d’Elena bien plié et mis en ordre. En quelques secondes, Kyle les récupéra et les posa sur les genoux de la métamorphe… Il avait lâché sa main, et redressait la jeune femme dans le même élan. Le vampire se montra probablement plus cassant qu’il ne l’aurait voulu avec son subordonné, mais il le renvoya sèchement en indiquant qu’Elena vivrait à présent dans la demeure, et qu’elle devait être protégée comme si il s’agissait de lui. L’homme sourit amusé par la situation, fit une petite révérence et s’éclipsa. Une fois calmé, le picte se dit qu’il ne lui en tiendrait pas rigueur. La jalousie des immortelles était vraiment réputée, et voir son garde du corps avec les sous-vêtements de la demoiselle avait entraîné une réaction disproportionnée du souverain. Debout à côté de son interlocutrice, il reprit la parole sur un ton très doux en affichant une expression remplie de tendresse.

_ « Tu devrais peut-être te rhabiller à présent. Je vais te faire visiter ta nouvelle demeure. »

Le visage de Kyle s’illumina. Elena entraînait vraiment des réactions étonnantes de sa part. Il se sentait extrêmement bien avec elle, et pouvait agir naturellement ; elle ne le jugeait pas, et ne l’avait encore jamais fait. Elle l’aimait tout simplement. Et probablement était ce le cas de son côté aussi. Lorsqu’il était parti, plusieurs raisons avaient motivé son geste. L’envie de vengeance était la plus importance des causes, mais il y avait aussi cette sensation et cette envie en observant cette jeune femme prête à tout pour lui. Car elle était devenue une femme, et même si il avait mis du temps à le remarquer, le vampire ne pouvait le nier. Celle qui avait été comme sa fille pendant des années lui donnait des envies plus adultes à présent. L’observant pendant qu’elle s’habillait, il se sentit obligé de parler pour ne penser à rien d’autre et meubler un peu ce silence très pesant. Elle était devenue encore plus belle que dans son souvenir. Son expression devait encore une fois trahir son trouble.

_ « Tu ne m’as rien demandé, mais je vais te répondre. Ce que je vais te dire doit strictement rester entre nous, et sache que si j’en ressens le besoin pour ta sécurité ou la mienne, j’effacerais cette discussion de ton esprit. » Cette simple annonce devait faire son effet, jamais Kyle n’avait utilisé son hypnose sur Elena et il lui avait promis de ne jamais le faire sauf en cas d’absolue nécessité. « Si je suis parti, c’est pour assouvir ma vengeance comme je te l’avais expliqué. Le lien entre un créateur et son infant est très fort, même après la mort. Et c’était une question d’honneur aussi. J’ai obtenu ce que je souhaitais, et je me suis retrouvé piégé ici. Cependant sache que je ne serais peut-être pas revenu si cela avait été autrement. J’aurais continué de veiller sur toi dans l’ombre, mais j’aurais aimé que tu vives une vie normale, heureuse et très longue. Es-tu sûre que tu ne regretteras pas de rester avec moi ? Tu n’auras jamais d’enfant, tu vieilliras seule… je serais là à tes côtés, mais je ne changerais jamais. »

Cette pensée n’était guère amusante pour le vampire. Il n’avait aucune envie de voir Elena mourir, il ne pouvait supporter cela. Cette idée le révulsait. D’ailleurs, Kyle ressentirait peut-être le besoin de la transformer pour éviter cela, ou alors de la quitter définitivement et de s’effacer de sa vie grâce à l’hypnose pour se protéger de ce chagrin. Le picte n’avait jamais vraiment parlé de sa vie à sa protégée, elle ne connaissait pas son âge ni les détails de sa vie ; elle savait qu’il était né dans ce qui était l’Ecosse à présent, et avait probablement du situer l’époque de sa naissance grâce à ces récits. L’histoire de son mentor et de la vengeance aussi était connu de la demoiselle, mais pas les détails ni les tenants et les aboutissants. L’immortel n’avait d’ailleurs jamais vraiment parlé de tout ça à quelqu’un, peut-être la métamorphe réussirait-elle à dépasser cette carapace. Et surtout, le souverain n’avait jamais abordé le fait qu’elle le troublait plus qu’elle ne le pensait, et qu’elle n’était plus une enfant à ces yeux… bien au contraire. C’était une femme désirable et charmante. Peut-être se doutait-elle de quelque chose. Elle était à présent habillée, et il se tenait prêt à jouer les guides. Le vampire lui tendait une main pour pouvoir la guider plus sereinement dans cette immense demeure.

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Elena Graham

♣ Avatar : OliviaHOTWilde
♣ Emploi : Journaliste
♣ Humeur : Déterminée
♣ Messages : 35
♣ Date d'arrivée : 15/08/2012
♣ Photo d’identité :
MessageSujet: Re: ❝ Je ne veux pas des mails, je te veux toi…❞ Ven 31 Aoû - 19:32


❝ Je ne veux pas des mails, je te veux toi…❞
Feat Kyle Wade and Elena Graham
Il la connaissait sur le bout des doigts, parfois même mieux qu’elle ne se connaissait elle-même. Elle avait été une fois séparée de lui et avait ressenti l’immense vide qu’il avait laissé dans son sillage. Elle ne voulait plus jamais revivre la situation dans laquelle elle s’était retrouvée il y a trois ans, ni même éprouver les sentiments qui l’avaient envahie au cours de cette période. Son cœur se serrait alors qu’elle replongeait quelques années en arrière et elle enfouit davantage sa tête au creux de son épaule, humant son odeur dont elle ne pouvait désormais plus se séparer. Le revoir avait été la motivation qui l’avait empêchée de sombrer. Qui était-t-il vraiment pour elle ? C’était tellement compliqué à expliquer, elle-même était perdue. Un véritable méli-mélo de sentiments mais elle tenait à lui, plus qu’à n’importe qui sur cette terre. Sa promesse comportait un « S’il avait l’occasion »… Elena s’en accommoderait, elle lui demandait déjà beaucoup, elle avait conscience qu’il ne fallait pas en abuser. Elle le regarda et se hissa pour déposer un baiser sur sa joue.

Elena : « Merci Kyle… »

La jeune femme omit de commenter ses dires affirmant implicitement qu’il avait raison. Elle mettrait sans doute tout en œuvre pour lui faire changer d’avis si cela venait à se produire. Elle serait même capable de le suivre, il n’y a rien qu’elle ne fera pas pour lui. Il avait le rire le plus sublime qu’il était donné d’entendre à la jeune femme. Elle en écoutait chaque vibration s’en empreignant. Quand il reprit la parole, il lui renvoya la question. Elle savait comment il était avec elle et se doutait ce que lui exigerait son rôle de souverain. Ses propres réactions, elle ne pouvait pas les prévoir à l’avance et de toute façon, tout ceci lui importait peu pour l’instant. Même vivre entourée de vampires… Tant qu’ils restaient à distance d’elle et de ses veines, elle ferait avec pour être près de lui et uniquement pour cette raison là.

Elena : « Ton comportement ne sera jamais autant insupportable pour moi que ton absence… »

L’intonation de sa voix traduisait sa tristesse alors qu’elle murmurait ses mots qui se perdirent dans la brise. Regardant le nouvel arrivant, elle remarqua que c’était ses vêtements qu’il tenait à la main, impeccablement pliés. Sans même avoir eu le temps d’esquisser le moindre mouvement, Kyle lui avait rendu ses affaires. Ses lèvres mimèrent un remerciement silencieux à l’encontre du garde pour les lui avoir rapportés. Restant spectatrice de la conversation entre Kyle et l’un de ses subordonnés, elle remarqua la différence de ton avec laquelle il s’adressait à lui puis à elle. Quand ils furent à nouveau seuls, elle déposa ses affaires sur le banc et les attrapa au fur et à mesure qu’elle s’habillait. Il n’était pas nécessaire qu’elle relève la tête pour voir qu’il l’observait. Elle sentait son regard sur elle.

Terminant par une veste très légere dans des tons prune, elle le regarda enfin. Elena en resta bouché-bée alors qu’il avait reprit la parole. Il lui avait toujours promis qu’il éviterait de manipuler son esprit et il avait tenu sa promesse jusque là. Même à son départ, il n’avait pas modifié ses souvenirs, il ne lui avait pas fait oublier un seul des moments passés ensemble. Elle ne pouvait pas s’imaginer le lien qui unissait un créateur et sa progéniture. Elle savait que c’était fort et intense mais pas à quel point. Personne ne le pouvait d’ailleurs, à moins de l’avoir vécu. Quoi qu’il en soit, il avait obtenu ce pourquoi il était parti.

Elena : « C’est ce que je veux. Je suis heureuse avec toi Kyle. J’ai tout ce que je désire en ce moment.»

S’il n’avait pas été là, elle ne serait plus de ce monde depuis longtemps. Elle vivait une vie que jamais elle n’aurait dû vivre grâce à lui. Elle profitait de chaque seconde qui lui était donnée de vivre. Ils avaient déjà abordé le sujet et elle n’avait toujours pas changé d’avis. Il avait toujours respecté son choix jusque là et elle espérait que ce serait toujours ainsi. Elle ne voulait pas devenir un vampire, un être comme ceux qui avaient décimé sa famille et une entière communauté de métamorphes. Kyle pouvait employer les meilleurs arguments au monde pour la convaincre, la réponse serait toujours non. Elle était un monstre de lui faire endurer pareille chose. Il la verrait devenir vieille, si elle ne se faisait pas tuer entre temps, pleine de rides, fatiguée et elle finirait par s’éteindre. Elle reposerait dans ses bras et jamais plus elle ne rouvrirait les paupières, lui sourirait ou le regarderait comme elle le faisait maintenant. C’était du pur égoïsme de désirer l’avoir à ses côtés jusqu’à ce que la faucheuse se montre pour l’amener avec elle. Ramenant ses cheveux sur un côté, elle était fin prête à le suivre. Glissant sa main dans la sienne, son sourire s’était évanoui suite à toutes ses pensées lugubres. Silencieuse elle suivit le guide vers la somptueuse demeure. Il n’avait qu’à l’observer pour voir qu’elle était tourmentée et distraite. Elle ne prêtait aucune attention à la pièce dans laquelle ils venaient de pénétrer. Elle s’arrêta, triturant un pan de sa fine veste avec sa main de libre. Quand son regard rencontra le sien, ses prunelles s’étaient foncées, tirant vers un bleu plus sombre.

Elena : « Tu penses que je suis égoïste?... Tu es parti et ton absence m’a peiné à chaque seconde pendant ses trois ans. Trois petites années qui m’ont paru être une éternité… Comme tu l’as dit, je vieillis et je te quitterais pour toujours dans maximum quoi ? Soixante dix ans si je suis chanceuse avec un cœur assez solide pour tenir jusque là... Et pour toi, toujours c’est très long… »

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Kyle Wade

♣ Avatar : Jensen Ackles
♣ Emploi : Roi du Texas... C'est déjà pas mal !
♣ Humeur : Hum... Allez savoir...
♣ Messages : 1481
♣ Date d'arrivée : 13/05/2012
♣ Photo d’identité :
MessageSujet: Re: ❝ Je ne veux pas des mails, je te veux toi…❞ Sam 1 Sep - 18:26

Elena avait obtenu une promesse, pas celle qu’elle aurait souhaité mais c’était un effort considérable du vampire. Elle le remercia, et il afficha un large sourire ravi devant cette action si naturelle pour elle. Les vampires ne se touchent jamais, en dehors des phases d’affrontement. Lorsqu’il aborda le sujet de ces décisions et de son comportement en souverain, la métamorphe le rassura et affirma à nouveau être capable de vivre à ses côtés. Il doutait de la véracité de ses paroles, et il savait déjà qu’il tenterait de l’épargner au maximum. Son instinct protecteur était toujours très prononcé lorsque cela touchait à son interlocutrice, des vampires avaient eu des problèmes pour avoir seulement effleurer l’idée qu’elle était son garde-manger. A cet instant, un subordonné du roi du Texas apporta les vêtements de la jeune femme. La réaction du picte fut disproportionnée mais ne sembla pas offusquer cet homme si serviable. Il ne tenait pas à ce que quelqu’un découvre la beauté d’Elena, et la lui enlève… Alors qu’il l’avait abandonné pendant trois ans, et espérait la voir mener une vie ordinaire. C’était assez paradoxal et égoïste de sa part. L’immortel reprit malgré tout par une tirade sur la longévité de sa vie, comparé à la sienne si éphémère comparé à son existence ; et surtout, il tenta de se justifier un peu car elle méritait un peu plus d’explication de sa part. Et sa réponse finit de rassurer le souverain, il afficha une mine réjoui et sereine après ce petit interlude.

Sans un mot de plus, leurs mains s’entrelacèrent et le vampire guida l’invitée au travers de cette immense demeure. Il préféra commencer par l’intérieur. L’extérieur, elle le découvrirait le lendemain en pleine journée sous un magnifique soleil. D’ailleurs, Kyle avait bien l’intention de tenter de rester un peu éveillé pour profiter d’elle ; cet effort serait considérable pour l’immortel, mais la métamorphe valait ce prix et cette souffrance. La visite s’arrêta dès la première pièce. L’attitude d’Elena trahissait un trouble et une distraction non naturelle. Immobile telle une statue, il attendit patiemment qu’elle prenne la parole. Cela s’était toujours passé ainsi. Aucune question, juste être présent prêt à écouter et réconforter la jeune femme. Sa main froide serrait toujours avec délicatesse celle chaude et douce de sa protégée. Kyle était perplexe quant à la suite de cette conversation, pour une fois, il ne pouvait prédire sa réaction et ses pensées. Ses pupilles noisette fixait intensément son interlocutrice, et plongeait totalement dans ce regard azuré et si expressif. Dans un élan affectif, il la prit dans ses bras et cette action cacha une larme de sang qui coula sur sa joue, en pensant à Elena absente de sa vie. Peut-être avait-elle vu quelque chose malgré tout.


_ « Tu sais la vie éternelle peut-être interrompue à tout moment. Je peux aussi mourir si on me tue, ou si je le désire. Si la volonté de vivre n’est plus présente, certains vampires se donnent la mort ultime. Peut-être ferais-je ce choix le moment venu… » Il s’interrompit quelques instants, et s’écarta de la demoiselle après avoir essuyé sa larme de sang. « Mais bon n’y pensons pas. Nous avons encore le temps. Sois égoïste, profite de la vie. J’espère juste que je pourrais te rendre heureuse. »

Toutes ses pensées n’avaient pas leur place dans leur retrouvaille. Il se disait alors qu’il avait amené le sujet dans leur discussion. Le picte s’en voulait à présent d’avoir donné cette tournure à leur retrouvaille. Un large sourire illumina son visage, et il se fit un devoir de détailler la pièce dans laquelle il se trouvait. Le souverain en profita pour faire un tour d’horizon des habitants permanents du manoir. Ils étaient peu nombreux, en dehors des gardes. Il y avait Lorelaï, une vampire assassin à son service qu’il aimait taquiner. Un humain réglant ses affaires le jours et espérant un jour devenir l’infant de l’immortel. Ce rapide tour d’horizon lui rendit le sourire, et il continua sur un ton plus détendu et enjoué.

_ « Tu verras Lorelaï est sympa. On se taquine pas mal. Elle a pas mal d’imagination quand il s’agit de faire des faces, ça égaye le quotidien comme ça. Je suis sûr que vous allez vous adorer. Je l’adore vraiment, et elle m’est très utile. Je l’ai connu il y a une centaine d’année en Russie de son vivant. T’imagines elle a essayé de me tuer la première fois qu’on s’est revu, et je l’ai embauché. »

Son sourire était sincère et franc, malgré ses paroles si surprenantes. Seul un vampire pouvait trouver amusant que quelqu’un veuille le tuer, et surtout de vivre avec une personne ayant tenté de le supprimer. En parlant un peu de son passé, Kyle se demanda pour la première fois si Elena souhaitait connaître son histoire… S’il devait la lui raconter ou attendre un peu avant de dévoiler ce mystère. Le picte n’avait jamais abordé son histoire avec personne, même ses plus anciens amis ne connaissaient pas les détails de cette dernière. Il n’avait encore jamais eu assez confiance pour aborder ce sujet avec un autre être capable de le comprendre. Mais il préféra en rester là. Leur main était toujours entrelacée, et il continua sa visite passant d’une pièce à l’autre avec de rapides explications… Il attendait les questions d’Elena, et pourquoi pas qu’elle aborde ce fameux sujet si la pensée lui venait. Il lui montra un salon gigantesque, une sorte de salle de réunion de manière rapide. La cuisine équipée dont elle pourrait se servir ainsi que tous les numéros utiles. Il s’arrêta au pied d’un somptueux escalier et se tourna vers la métamorphe.

_ « Est-ce que tu as des bagages à aller chercher et installer ici ? Souhaites-tu quelque chose de particulier ? Beaucoup de magasins sont encore ouvert pour profiter de notre clientèle. »

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Elena Graham

♣ Avatar : OliviaHOTWilde
♣ Emploi : Journaliste
♣ Humeur : Déterminée
♣ Messages : 35
♣ Date d'arrivée : 15/08/2012
♣ Photo d’identité :
MessageSujet: Re: ❝ Je ne veux pas des mails, je te veux toi…❞ Dim 16 Sep - 20:20


❝ Je ne veux pas des mails, je te veux toi…❞
Feat Kyle Wade and Elena Graham

Avait-t-il conscience qu’il avait un regard à se damner ? Elle aurait pu être mal à l’aise alors qu’il s’était statufié,véritable Apollon qui la regardait, mais au contraire, il la mettait en confiance, se montrant à l’écoute. Son regard jongla entre sa veste qu’elle continuait de triturer de sa main libre et les prunelles de son interlocuteur. Ce n’était pas la première fois qu’elle songeait à toute cette histoire et à l’éventualité d’une transformation en vampire. Elle se doutait que du côté de Kyle c’était pareil, cette idée avait sans aucun doute due traverser leurs esprits à tous les deux et ce à de nombreuses reprises. Des solutions pour être avec lui pour l’éternité, il n’y en avait pas trente-six. Il n’existait pas une potion miracle ou un philtre de longévité. Enfin si… Son sang à lui. Il lui aurait permis de ne pas quitter ce monde, de vivre éternellement. Mais l’immortalité tant convoitée par les mortels, Elena n’en voulait pas. Elle aurait eu cette envie permanente de tuer des humains, d’absorber leur sang jusqu’à consomption complète et pour l’instant, cette idée là n’était même pas envisageable pour la jeune femme. Elle avait vu le vampire millénaire, dévorer entre l’envie de gouter son sang et de ne pas la blesser alors qu’elle était gamine. Le sang pour elle, c’était juste ce liquide rouge au gout ferrique qui parcourait ses veines, pour lui c’était tout autre chose. Elle ne pouvait pas prendre une vie, elle ne voulait pas que ça arrive. Elle était prête à beaucoup pour son protecteur mais pas ça…Mais, il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis après tout...

Elena : « Le monde serait bien moins beau sans Kyle Wade… »

Elle caressa sa joue dans un geste tendre et son doigt effleura le dessous de son œil, à l’endroit exact où quelques secondes plus tôt l’ombre d’une larme était apparue. ...Un monde sans lui, elle ne pouvait l’imaginer, elle ne voulait même pas y penser. Il espérait la rendre heureuse mais c’était déjà le cas. Elle l’était, elle ne s’était jamais rendu compte à quel point elle s’était attachée à lui jusqu’à ce qu’il disparaisse de sa vie. Elle avait été hantée par la désagréable sensation de vide, de manque durant tout ce temps et dés lors qu’elle avait croisé son regard, sur ce banc, tout s’était envolé. Kyle pouvait être un vrai magicien…La preuve, elle avait retrouvé son doux sourire, elle qui l’avait perdu quand le vampire s’était éclipsé de sa vie.

Elena : « Tu le fais déjà, je suis heureuse. »

Alors qu’il reprenait la parole, elle observa les lieux. Peu importe le décorateur, il avait très bon gout. Les différents objets étaient tous plus sublimes les uns que les autres. Elle s’était avancée dans la pièce pour effleurer le cadre d’une œuvre d’art absolument magnifique. Puis, elle lui avait fait de nouveau face, alors qu’il évoquait chacun des habitants. La dénommée Lorelaï fut celle qui captiva davantage l'attention de la jeune femme du fait qu'elle soit personne appréciée de Kyle. Sa gorge se serra en même temps qu'elle se laissait envahir par un sentiment bien particulier: la jalousie.

Elena : « Vous avez l’air très proches… »

Une personne lambda n’aurait pas perçu la pointe de jalousie exprimée au travers de cette phrase mais Kyle n’était pas n’importe qui. Elle n’avait pas pu s’en empêcher, les mots étaient sortis en même temps qu’elle les avait pensés. Pourquoi d’ailleurs ressentait-t-elle un pareil sentiment ? Il est vrai que le souverain était bien plus que son protecteur mais qu’était-t-il exactement pour la jeune femme et que ressent-t-elle vraiment pour lui ?...Toutes ses questions, elle ne s'y attarda pas, les chassant de son esprit, ne tenant pas à s’embarrasser avec celles-ci auxquelles elle n’avait d’ailleurs pas réellement de réponses concrètes.

Elena : « Enfin tu sais qu’en général on n’embauche pas une personne qui souhaite vous tuer… »

Du moins c’est ainsi que beaucoup de monde raisonnés, elle y comprit. C’était un risque qu’il avait prit en engageant une femme qui avait voulu sa peau. Reprenant la visite là où ils l’avaient laissée, ses prunelles parcouraient chacune des pièces visitées. Quand elle reprit la parole ce fut pour parler un peu de lui. Après tout, lui connaissait quasiment toute la vie de la jeune femme mais il y avait une tonne de zones d’ombres qui planait sur le charmant Kyle Wade.

Elena : « Tu as du visiter bien des pays en plus de mille ans... »

Quant à ses bagages, elle était partie à l’aventure, avec seulement un sac composé du strict nécessaire et son ordinateur portable. Aucun encombrement. Elle avait préféré éviter d’envisager quoi que ce soit pour ne pas être déçue si elle ne le retrouvait pas. Sa persévérance avait payée, ça et puis un poil de chance avec ce mail qui avait réduit la surface de recherche au Texas.

Elena : « J'irai chercher mon sac à l'hôtel demain matin. Ne t’inquiètes pas, je n’ai besoin de rien. Enfin peut-être d’un GPS pour me guider dans ce véritable labyrinthe. » La demeure du souverain s’étendait en effet sur bien des mètres carré. Elle avait repérée les lieux mais son sens de l’orientation allait sans aucun doute lui être utile ici !



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Kyle Wade

♣ Avatar : Jensen Ackles
♣ Emploi : Roi du Texas... C'est déjà pas mal !
♣ Humeur : Hum... Allez savoir...
♣ Messages : 1481
♣ Date d'arrivée : 13/05/2012
♣ Photo d’identité :
MessageSujet: Re: ❝ Je ne veux pas des mails, je te veux toi…❞ Lun 17 Sep - 21:48

La visite de la demeure était rythmée par les arrêts dans les pièces, et surtout la conversation s’étant installé entre eux. Tour à tour, les compliments et les doutes s’alternaient dans un tourbillon de questionnement légitime sur leur avenir commun. Elena ne pouvait se passer du vampire, et ce dernier n’imaginait plus sa vie sans la jeune femme. La perspective de la perdre un jour le déprimait à un point qu’il ne pouvait exprimer, ni même comprendre pleinement. Chaque contact était si agréable, et reposant. L’immortel ne ressentait ces moments de béatitude que rarement. La peau de la métamorphe était si douce, et si chaude. Profitant d’une pause dans la visite, Kyle aborda le sujet des occupants de la demeure. Après tout, il n’était même pas question que la jeune femme loge ailleurs ; il l’avait laissé une fois, et cela avait trop dur pour être vécu à nouveau. Bien que rester à ses côtés pouvaient se révéler dangereux, c’était aussi l’endroit le plus sûre pour elle. L’évocation de sa relation avec Lorelaï sembla rendre jalouse son interlocutrice, le picte la connaissait assez bien pour repérer ce genre de chose ; cependant, ses sentiments et émotions étaient trop complexe et humaine pour qu’il les appréhende pleinement et en comprenne la signification. Cela le laissa perplexe, car il ne sut comment interpréter cette réaction. Et pour augmenter l’incompréhension, ses propres réactions n’étaient pas aussi éloignées de la jalousie de la jeune femme.

Kyle se contenta de sourire quand elle parla de logique d’embauche. C’était une réaction typiquement humaine. Parmi les vampires, celui qui voulait vous tuer le lundi pouvait devenir votre meilleur ami le mardi. C’était la valse des alliances dans le monde des suceurs de sang. Impossible de prévoir à l’avance, et surtout de faire une véritable confiance. Et pourtant, le souverain le faisait avec plaisir et sérénité. Sa capacité était de savoir juger les personnes avec une exactitude assez effrayante. Reprenant la visite, l’immortel laissa en suspens la question de la demoiselle concernant ses voyages. Il stoppa sa visite au pied d’un escalier somptueux, et demanda si la jeune femme avait des bagages à récupérer. Le roi du Texas éclata d’un rire franc et massif à sa réflexion. Lui-même se perdait encore dans cette immense demeure, et il n’en connaissait pas encore tous les recoins ou passages secrets. C’était d’ailleurs l’un de ses petits jeux avec Lorelaï. Il reprit la parole très amusé.


_ « Oh je te comprends… Tu t’y feras au fur et à mesure. Pour le moment, je te montre les pièces indispensables à ta vie de tous les jours. Tu sais, je peux envoyer quelqu’un les récupérer pour toi à l’instant, et les installer dans la chambre que tu choisiras. » Désignant le premier étage du doigt, il sourit à la jeune femme. « Tout le premier étage sera pour toi. Personne n’y monte dans la mesure où les vampires occupent le sous-sol. Le seul humain présent parmi nous occupe un petit appartement à l’autre bout du jardin, et à l’écart de notre périmètre de déplacement dans cette demeure. D’ailleurs, si tu le souhaites, il existe un second appartement de ce type pour que tu puisses avoir plus de tranquillité. A toi de voir, pense à ton bien être avant tout. Le mien est déjà au maximum dès que tu es à mes côtés. »

Kyle s’installa sur l’une des marches de cet escalier immense, et observa attentivement son interlocutrice. C’était impressionnant comment elle avait changé en à peine deux ans, ou peut-être était-ce son regard qui était différent. Elle avait beaucoup de charme, et était très attirante. Affichant une expression chaleureuse et détendue, l’immortel finit par reprendre la parole sur un ton très doux, tenant presque de la confidence, tout en invitant la jeune femme à s’installer à côté de lui. Son regard s’éloigna de la réalité, et fixa un point invisible pour n’importe qui d’autre.

_ « Je pense qu’on peut dire que j’ai visité le monde. Il y a tant de merveilles, et de culture à découvrir, je ne prétendrais pas toutes les connaître… Cependant, je pense avoir une culture assez étoffée à présent. » Marquant un temps de pause, il continua en fixant intensément la jeune femme tout en lui prenant la main. « Nous n’avons jamais abordé ce sujet, mais souhaiterais-tu connaître mon histoire ? Ou certains détails particuliers ? »

Fixant la jeune femme, Kyle ne put réprimer une légère expression d’appréhension dans son regard. Ce n’était pas un sujet facile à aborder, et les souvenirs n’étaient pas tous bons et agréables. Certains l’étaient et d’autres étaient encore douloureux. Et pourtant, l’immortel se sentait prêt à aborder ce sujet avec Elena. Il avait confiance en elle, et la considérait comme la personne la plus importante de sa vie… probablement de toute son existence. Après quelques secondes, ce fut lui qui rompit le silence pour ajouter.

_ « Je ne sais pas si je serais clair, et suffisamment loquace pour te répondre, je n’ai encore jamais parlé de ça avec personne. Mais je me sens prêt à le faire avec toi. A dévoiler le mystère, et même à te dire des choses connues de personne. »

Son regard était intense, et expressif comme jamais. Cela montrait à quel point il avait confiance en Elena, et elle devait pleinement comprendre l’importance de ces paroles et des révélations à venir… Sa main était toujours dans celle de la jeune femme, et machinalement, il lui caressait délicatement presque imperceptiblement la paume chaude et douce de la métamorphe.

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Elena Graham

♣ Avatar : OliviaHOTWilde
♣ Emploi : Journaliste
♣ Humeur : Déterminée
♣ Messages : 35
♣ Date d'arrivée : 15/08/2012
♣ Photo d’identité :
MessageSujet: Re: ❝ Je ne veux pas des mails, je te veux toi…❞ Dim 23 Sep - 17:57


❝ Je ne veux pas des mails, je te veux toi…❞
Feat Kyle Wade and Elena Graham

Elle n’était pas prête à s’habituer à ses gardes et à toutes les personnes au service du souverain. Elle le voyait toujours comme son Kyle, celui qu’elle avait connu durant toute sa vie ou presque, le vampire qui avait prit soin d’elle, pas comme le roi du Texas. Ses yeux s’écarquillèrent. Il venait de mentionner un étage entier ? Rien que pour elle ? Elle se rappelait toutes les pièces qu’ils avaient traversées au rez-de-chaussée, elle s’imaginait déjà le premier étage. Elle n’était pas habituée à tout ça. Kyle avait prit soin d’elle durant des années dans une maison certes spacieuse mais pas de la superficie d’un village ! Elle avait toujours appréciée la vie à ses côtés et lui avait d’ailleurs toujours été reconnaissante pour ce qu’il avait fait pour elle. Elle lui en avait demandé énormément, de manière explicite ou implicite : la sauver, l’élever, résister à tout ce que son instinct de prédateur lui soufflait de faire en sa présence…

Elena : « Je veux vivre près de toi mais… tu n’es pas seul... »

Elle avait accepté de rester ici, elle désirait rester à ses côtés mais des vampires vivaient sous ce toit, elle pouvait les tolérer mais eux pourraient-t-ils le faire ? La belle brune était réaliste : elle était un dîner sur pattes pour eux. Face à cette idée, elle baissa la tête, le regard rivé sur ses chaussures. Vivre avec elle dans la même maison, c’était comme un alcoolique vivant avec une bouteille de vin à l’étage au dessus. La comparaison laisse à désirer mais l’idée principale est compréhensible. Kyle avait su se contrôler, la jeune femme n’avait d’ailleurs même pas idée de ce qu’il avait pu traverser en sa présence et comment il avait fait pour résister. Pourtant, elle avait toujours su au plus profond d’elle-même qu’il aurait la force de le faire. Kyle savait se contrôler mais serait-ce le cas de tous les vampires sous ce toit ? Se rendant compte qu’elle n’avait pas expliqué son raisonnement intérieur, elle reprit la parole après de brèves secondes de silence.

Elena : « Je sais que la présence permanente d’une mortelle près de vampires peut être difficile à gérer pour certains. Je ne veux pas que l’un de vous soit gêné par ma présence…ni même que je me fasse mordre durant mon sommeil… »

Son protecteur la défendrait, elle le savait mais serait-t-il toujours là pour veiller sur elle ? Il avait des responsabilités à présent, qui lui prendraient du temps, qui feraient qu’il s’absenterait… L’attaque d’un vampire était très rapide. Sa nature de métamorphe lui permettait de se protéger, de pouvoir se défendre ou au contraire s’en fuir mais encore fallait-t-il qu’elle ait le temps de se transformer. Avec les années, elle était plus rapide mais eux…ils l’étaient bien plus encore. Elle n’avait jamais senti les crocs d’un vampire transpercer sa peau et elle ne tenait pas à ce que ça change. Elle avait été la spectatrice du carnage que peuvent causer les longues et acérées canines d’un vampire, et elle ne tenait pas à être la proie.

Elle sentit à nouveau qu’il la regardait et son regard rencontra une nouvelle fois ses beaux yeux. Elle se demanda à quoi il était en train de penser tout en l’observant attentivement alors elle lui posa la question qui lui brûlait les lèvres.

Elena : « Dommage que ma nature de métamorphe ne me permette pas de savoir lire les pensées d'un vampire...À quoi penses-tu ? »

Elle prit place à ses côtés sur les dernières marches de l’escalier et l’écouta.Elle avait toujours eu ce désir d’en apprendre davantage sur son protecteur mais avait toujours respecté son silence. Il avait été libre de ses décisions et elle ne l’avait jamais harcelé de questions. Pourtant parfois, la curiosité la dévorait. C’est vrai ce n’était pas très égal, lui la connaissait depuis qu’elle avait dix ans, elle seulement depuis qu’il avait…Quel âge d’ailleurs ? Elle n’avait même pas connaissance du nombre d’années qu’avaient le vampire à son compteur, plus d’un millénaire…peut-être deux ou trois ?

A chaque fois que leurs peaux rentraient en contact, la métamorphe était parcourue par une minuscule décharge dans tout son corps, provoquant de légers frissons sur son passage. De manière totalement incontrôlable, les battements de son cœur s’accélérèrent comme à chaque fois. Evidemment elle voulait le connaitre et voilà qu’il lui donnait l’opportunité de répondre à ses questions. Elle ne savait même pas par quoi commencer, il y avait tant à découvrir sur Kyle Wade.

Elena : « Je ne veux pas que tu te sentes obligé de quoi que ce soit… mais je serais ravie d’en apprendre un peu plus sur toi. »



_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Kyle Wade

♣ Avatar : Jensen Ackles
♣ Emploi : Roi du Texas... C'est déjà pas mal !
♣ Humeur : Hum... Allez savoir...
♣ Messages : 1481
♣ Date d'arrivée : 13/05/2012
♣ Photo d’identité :
MessageSujet: Re: ❝ Je ne veux pas des mails, je te veux toi…❞ Lun 24 Sep - 13:00

La visite touchait à sa fin. Kyle n’avait aucune envie d’aller au premier étage pour le moment, et d’ailleurs, il n’y avait jamais mis les pieds. Son prédécesseur y logeait quelques unes de ces humaines, mais elle avait été gentiment éconduite lorsqu’il avait pris la place. Ce genre de plaisir, ou de garde-manger ne l’intéressait pas du tout. Bien que dérogeant au True Blood régulièrement, le souverain du Texas restait toujours très discret et courtois avec ses victimes ; ces dernières ne se souvenaient jamais de rien, et se retrouver souvent avec un dédommagement conséquent, lorsqu’il le jugeait nécessaire. Pour le moment, Elena devrait faire probablement un peu de rangement, et jeter certaines choses. Les mœurs de l’ancien roi étaient quelques peu douteuses, pour rester dans le politiquement correct. Seul point positif, la petite salle de torture qui se révélait bien pratique pour interroger certains vampires ou des humains. La réaction de la métamorphe était légitime concernant l’invitation à occuper le premier étage, et le vampire se contenta de sourire avant de réfléchir à une réponse convenable ; il pensait d’ailleurs à cet instant précis à toutes les conséquences, et les inconvénients. Les vampires vivant à plein temps dans la demeure étaient des gens de confiance, mais d’autres passaient souvent, ou s’arrêter pour la journée afin de profiter de l’hospitalité de leur souverain. Un détail très énervant, et qui avait le don d’exaspérer le picte. Il finit par lui répondre rapidement, et succinctement.

_ « Effectivement, je pense que l’appartement au bout du jardin est plus sage, et plus sécuritaire. Personne n’oserait de mordre sous mon toit, mais certains vampires de passage ne seraient probablement pas se contrôler. Je te ferais donc préparer cet appartement, et de cette manière, tu seras très loin des vampires… C’est peut-être mieux ainsi. »

Après ce petit discours, l’immortel s’installa sur les marches de l’escalier, et observa son interlocutrice comme si elle était la seule chose au monde, comme si elle était un peu son centre de gravité. Il lui parla rapidement de ses voyages, sans entrer dans les détails. Ses souvenirs étaient très précis, et encore bien présent. Cependant si le sujet était lancé, ils en auraient pour un temps indéfinissable avant d’en faire le tour. Elena finit par le rejoindre, et il se mit à caresser la main de la jeune femme. Kyle reprit la parole, et il ne put s’empêcher d’entendre les battements de cœur de la métamorphe grimper à une vitesse impressionnante. Le vampire était prêt à se livrer, et à lui révéler sa vie et ses secrets si elle le souhaitait. Elle avait toute sa confiance, et toute son attention. Peut-être même était-il plus attachée à elle qu’il ne le pensait. Il n’osait jamais prononcer le mot en sa présence, ou en pensant à elle. On aurait pu croire qu’il avait peur qu’en le disant cela deviendrait une évidence, et une chose incontournable. Il se concentra sur la réponse de la demoiselle, et fixa intensément ses lèvres. Elles étaient si attirantes en cet instant. Dans un souffle, le souverain lâcha.

_ « Pour une journaliste, tu n’es pas très curieuse. Je t’ai connu plus acerbe, et plus direct dans certaines interviews. Te ferais-je toujours un peu peur même après toutes ses années ? »

C’était une petite taquinerie, et elle devrait sûrement le sentir. D’un côté, il connaissait déjà la réponse. D’un autre, il l’appréhendait malgré tout. Peut-être ces deux années avaient-elles modifié sa vision des choses. Et si elle avait peur de lui, et ne se sentait plus à l’aise en sa compagnie… Et si elle faisait semblant par peur des représailles. C’était absurde car Elena était probablement la seule personne à n’avoir rien à craindre en présence du picte. Laissant toujours sa main dans la sienne, le vampire reprit la parole. Son expression fut plus sérieuse, et son sourire s’effaça légèrement. La mélancolie et l’introspection s’affichèrent ostensiblement.

_ « Par où commencer. Ce n’est jamais facile de décrire son passé de manière cohérente, et ordonnée. Je vais donc compter sur toi pour me poser des questions. » Kyle inspira profondément, et observa attentivement Elena « Je suis né dans ce qu’on appelle l’Ecosse aujourd’hui. Les dates n’étaient pas forcément notre plus grande priorité, donc je ne peux jurer à un ou deux ans près… Mais si je me fis aux différentes théories historiques, je dirais que je suis en l’an 632. Ca me fait dans 1380 ans aujourd’hui. Avant d’être transformé, j’avais quatre frères et deux sœurs ; j’étais le petit dernier. Mes frères et mon père sont morts le même jour que moi. Mes sœurs sont mortes à un âge avancé pour l’époque, et j’ai arrêté de suivre ma famille à partir de cette époque. »

Dans une réaction typiquement humaine, Kyle déglutit légèrement et une larme de sang coula depuis la commissure de son œil. Son expression restait pourtant très neutre, et très concentrée. Seul son regard trahissait certaines de ses émotions. Les images de cette sanglante bataille étaient encore bien présentes dans sa mémoire, et les souvenirs de ce jours étaient si réels, qu’il aurait pu jurer que cela s’était passé la vieille. A présent, le vampire reportait son attention sur Elena et l’observait attentivement pour détailler ses réactions… Elle ressemblait au type de femme qui plaisait au picte à l’époque, et elle entrait à présent pleinement dans sa vie. Jusqu’à présent, le souverain s’était toujours abstenu de nouer un lien très fort avec la mortelle, mais cette résolution volait en éclat à présent… Leurs mains étaient toujours entrelacées, et il continuait de lui caresser la paume délicatement et tendrement.

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Elena Graham

♣ Avatar : OliviaHOTWilde
♣ Emploi : Journaliste
♣ Humeur : Déterminée
♣ Messages : 35
♣ Date d'arrivée : 15/08/2012
♣ Photo d’identité :
MessageSujet: Re: ❝ Je ne veux pas des mails, je te veux toi…❞ Mar 25 Sep - 20:05


❝ Je ne veux pas des mails, je te veux toi…❞
Feat Kyle Wade and Elena Graham


Elle était arrivée dans son parc comme un cheveu sur la soupe, et la proposition de Kyle était adorable mais elle ne voulait pas déranger. Vivre avec lui c’était une chose, vivre avec un groupe de vampires ça en était une autre. Elle voulait se faire aussi discrète que possible et surtout éviter de les tenter. Le souverain sembla être en accord avec elle, mais n’avait nullement l’intention de la laisser partir. Elle sourit à cette pensée, peu importe où elle logeait, de toute façon, elle ne quitterait pas le Texas. Là où il était, elle voulait être. Il avait cette sorte de magnétisme qui attirait la jeune femme et après cette longue absence et ses recherches, elle voulait profiter de la présence de son protecteur. Et être loin des vampires c’était être loin de lui.

Elena : « Je ne veux pas être loin de toi. »

Elle venait de pointer du bout du doigt, l’ambiguïté du problème. Plus elle était loin des vampires, mieux elle se portait. Plus elle était loin de lui, plus il lui manquait et plus son moral était en baisse. S’être attachée à un vampire, elle avait toujours pensé que c’était impossible après ce qu’elle avait vu et vécu. Kyle avait su lui faire comprendre qu’il ne fallait pas tous les mettre dans le même sac. Il n’était pas un ange, elle en avait conscience mais il n’était pas non plus un tueur sanguinaire qui tuait des populations entières, un village, une communauté, sans la moindre once de remord. Peut-être avait-t-il était comme ça dans le passé mais il n’est plus d’actualité et la jeune femme savait comment était le vampire face à elle aujourd’hui. Ca lui suffisait.
Après réflexion, la proposition d’un appartement à quelques mètres de la demeure du souverain semblait être un bon compromis pour tous. Ses lèvres, telles deux pétales de roses, esquissèrent un sourire, avant qu’elle ne lui demande, avec deux prunelles aux airs angéliques.

Elena : « Me laisserais-tu une place dans ta chambre, le temps des préparations de cet appartement ? »

Elle aurait dû être effrayé, avoir un minimum de crainte face à un immortel mais ce n’était pas le cas. Elle lui faisait entièrement confiance, elle avait la certitude qu’il ne la blesserait pas physiquement. Il lui avait déjà laissé des blessures internes en l’abandonnant tout ce temps, mais jamais il ne l’avait faite souffrir physiquement. Au contraire, à chaque fois que leurs peaux rentraient en contact, c’était avec une extrême douceur qui la touchait, lui laissant la sensation d’être fragile. Elle l’était d’ailleurs, entre ses mains si puissantes, face à cet être à la force surnaturelle. Se rapprochant de lui, prunelles topaze dans celles de son interlocuteur, sa main de libre rejoint sa joue se posant délicatement contre.

Elena : « Je n’ai pas peur de toi, je sais que tu ne me feras jamais de mal volontairement… » Il pouvait la mettre en garde, lui rappeler sa nature, le prédateur qu’il était, il ne l’a ferait pas changé d’avis. Etre têtue comme une mule, un des traits de caractère marquant d’Elena. D’ailleurs, elle s’aperçut qu’il n’avait pas réellement répondu à sa question, pensait-t-il qu’il pouvait lui faire lâcher le morceau si facilement ? « Et tu n’as toujours pas répondu à ma question, Kyle Wade se défilerait-il ? »

C’était à son tour de le taquiner, quoi de plus normal. Mais la taquinerie laissa rapidement place au sérieux et à l’écoute. 1380 ans… Il en paraissait une trentaine seulement. Pas étonnant qu’il avait eu le temps de voyager à travers le monde entier, quand on a l’éternité devant soi, c’est le genre de privilèges qui nous est accordé. Lentement, son doigt effaça la larme de sang qui venait de se former au coin de ses yeux. La famille, c’était le plus important dans la vie et Kyle les avait vu le quitter les uns après les autres. Ils devaient terriblement lui manquer, la jeune femme était orpheline depuis une vingtaine d’année seulement et c’était fréquent qu’elle pense à ses parents. Parfois elle aurait aimé qu’ils soient là, certains instants, elle en avait besoin plus que d’autres. Elle n’osait même pas s’imaginer ce que devait ressentir Kyle parfois. Elle serra doucement sa main, appréciant sa délicate caresse. Silencieuse, elle songeait aux éléments qu’il lui avait formulé et une question émergea aussitôt. S’il était mort avec son père et ses frères alors comment s’était produite sa transformation.

Elena : « Comment es-tu devenu un vampire ? »


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Kyle Wade

♣ Avatar : Jensen Ackles
♣ Emploi : Roi du Texas... C'est déjà pas mal !
♣ Humeur : Hum... Allez savoir...
♣ Messages : 1481
♣ Date d'arrivée : 13/05/2012
♣ Photo d’identité :
MessageSujet: Re: ❝ Je ne veux pas des mails, je te veux toi…❞ Jeu 27 Sep - 19:33

Kyle aimait beaucoup ces petits moments avec Elena, et ils lui avaient beaucoup manqué. La discussion tournait autour de l’habitation de sa protégée à présent, la possibilité d’occuper le premier étage fut rapidement balayée à cause de la nature peu raisonnable des vampires. Le picte se retenait avec la métamorphe, car leur lien affectif était très fort ; tous n’auraient pas ce même self contrôle. Trop protéger la jeune femme, ou trop la couver auprès de ses congénères pourraient se révéler tout aussi problématique. Elle serait alors perçue comme une faiblesse et un moyen de pression pour ses détracteurs. Il comprenait son envie de rester auprès de lui, même si à priori, il ne saisissait pas vraiment l’importance de son envie. Pour lui, ce n’était que la peur de le voir disparaître à nouveau. Ils se fixaient intensément, et le vampire plissa légèrement les yeux, faisant apparaître quelques rides d’expression sur son front en attendant de voir ce qu’elle allait dire. Son sourire en disait très long sur ce qui allait suivre. Il lui rappelait son expression lorsqu’elle avait fait une bêtise quand elle était plus jeune. C’était l’une de ses expressions très nostalgiques, et si agréable. Cela lui donnait l’impression d’être encore humain, au moins pour une fraction de secondes. Il n’y avait qu’Elena qui pouvait lui donner ce genre de sensations, et de sentiments. Le couperet tomba, et il sourit à son tour en étant amusé avant de répondre.

_ « Tu sais que tu peux venir quand tu veux, mais je doute que tu trouves ça confortable. Et si mes souvenirs sont bons, il me semble que je te fais peur durant la journée… Et la nuit tu dois te reposer. Ce n’est pas parce que tu vis avec moi dans ce nouvel état que les règles ont changé. Si tu veux rester, tu dois continuer à vivre une vie comme un être vivant. »

Kyle lui sourit tout tendrement, et la fixa intensément. Le vampire l’observa et lui lança un regard lourd de sens. Croire qu’il se défilerait, c’était mettre son honneur en doute. Pour un guerrier tel que lui, c’était une insulte insupportable. Une autre personne aurait vu sa tête traverser la pièce sans autre forme de procès. Le picte, bien que se pliant aux règles, restaient malgré tout un homme libre et d’honneur. C’était une chose importante de son point de vue. Afin de détendre l’atmosphère, l’immortel se permit de taquiner son interlocutrice à son tour en mettant en avant son manque de curiosité. Après tout, elle était la seule personne à pouvoir lui poser des questions sur son passé, et elle ne le faisait pas… Il lui aurait répondu sans détour. Peut-être cela était-il trop facile pour la journaliste. Avec une certaine mélancolie, et de la nostalgie, le souverain prit la parole et tenta de démarrer quelques explications concernant sa vie et son histoire. Ce n’était pas simple de parler de sa famille, mais cela faisait partie de sa vie et fournissait un peu d’explications sur sa manière d’être. Une larme de sang coula sur sa joue. La sensation du doigt chaud de la métamorphe essuyant cette tache rouge était très agréable, et apaisait le vampire. Il se détendit totalement, et oublia bien rapidement cette petite peine comme à son habitude. Il continua de caresser la main de la demoiselle, et se plongea à nouveau dans ses souvenirs.

_ « Ce fut rapide, et violent comme tu t’en doutes. »

Se reculant légèrement, et s’allongeant presque sur les marches, Kyle continua de tenir la main de la demoiselle et de lui rire tendrement avant de reprendre la parole. Les choses étaient encore très fraîches aussi dans sa mémoire. Parfois, cela pouvait être très embêtant de se souvenir de tout dans les moindres détails. Il resta silencieux un certain temps, et reprit son récit.

_ « Nous nous battions depuis un certain temps, et à la fin de la journée, ou peut-être plus, en tout cas c’était la nuit. Il ne restait plus que moi qui soit encore en état de marcher, et de rentrer. Je faisais le tour du champ de bataille pour tenter de retrouver les corps de mon père et de mes frères, je voulais qu’ils aient un enterrement rituel leur permettant de passer dans l’autre monde. » Il marqua une petite pause. « J’arpentais donc cette plaine remplie de cadavre, de sang et d’arme brisée. Et là j’ai vu une étrange personne penchée sur des corps, et il semblait se nourrir. Il m’a entendu comme tu t’en doutes, et il m’a regardé droit dans les yeux… Il souhaitait probablement faire de moi son prochain repas. J’ai eu le temps de sortir une arme, et je l’ai blessé au visage par pure change. Je n’ai jamais compris pourquoi ce geste l’a impressionné, ni pourquoi il ne m’a pas tué. Mais il m’a transformé et il m’a appris tout ce que je sais. A cette époque, tu ne m’aurais pas aimé… j’étais loin d’être aussi gentil et fréquentable que maintenant. »

Son récit sur sa transformation était terminé, et il fixa Elena pour scruter et analyser ses réactions. Kyle était stressé, et avait peur que son interlocutrice s’enfuit ou le déteste à cause de son passé. Il en assumait pleinement les conséquences, mais peu de personnes seraient amenées à le comprendre réellement. Seul un autre vampire pouvait saisir cette sensation d’avoir la gorge en feu, et cette faim insatiable emplissant la totalité de son esprit.

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Elena Graham

♣ Avatar : OliviaHOTWilde
♣ Emploi : Journaliste
♣ Humeur : Déterminée
♣ Messages : 35
♣ Date d'arrivée : 15/08/2012
♣ Photo d’identité :
MessageSujet: Re: ❝ Je ne veux pas des mails, je te veux toi…❞ Dim 7 Oct - 20:15


❝ Je ne veux pas des mails, je te veux toi…❞
Feat Kyle Wade and Elena Graham

Des souvenirs traversèrent son esprit, alors qu’il lui rappelait qu’elle n’était pas vraiment rassurée quand il fermait les yeux. Elle se voyait quelques années auparavant, effrayée en voyant son « sauveur » allongé les yeux clos, non réactif à sa présence et à ses appels. Penchée au dessus de lui, l’observant intensément, elle avait perdu l’équilibre et était tombée sur le sol quand il avait ouvert les yeux dès lors que la nuit avait chassé le jour.

Elena : « Quand tu fermes les yeux durant la journée, tu parais si… »

Sa voix faiblit et la phrase resta en suspens. Elle ne pouvait pas prononcer ce mot, constat de la réalité. Pourtant il était bel et bien mort, et l’image de son corps rigide et si pâle, quand il "dormait", lui rappelait quel être elle avait face à elle.

Elena : « S’il venait à m’arriver quoi que ce soit au cours de la journée, tu ouvrirais les yeux ? » Une fois encore, la curiosité d'Elena se manifestait. Elle n'avait pas pu s'empêcher de le lui demander. Il lui avait toujours dit qu'il la protégerait, mais l'entendrait-t-il durant la journée?

Un doux sourire prit place sur les lèvres de la métamorphe suite aux paroles de son protecteur. Vivre une vie d’être vivant, c’est toujours ce qu’il avait souhaité pour elle. Trois années écoulées n’avaient rien changées. Si elle l’avait toujours écouté, elle aurait été élevée par des humains et la jeune femme ne regrettait pas sa décision d’être restée près de lui.

Elena : «Je n’ai pas besoin de beaucoup de sommeil… Et puis je ferrai une sieste dans la journée. »

Elle ne comptait pas roupiller la nuit pendant que lui était éveillé et le croiser uniquement au lever et au coucher du soleil. Elle avait l’intention de rattraper le temps perdu et trois années à rattraper ce n’est pas mal du tout ! Elle se demandait même si elle oserait à nouveau fermer les yeux la nuit. La dernière fois, quand elle les avait réouvert le lendemain matin, il avait disparut, du coup elle se montrait un peu méfiante. Dormir n'était vraiment pas dans ses priorités et le café serait à présent son meilleur ami durant la nuit.

Elle le suivit du regard alors qu’il s’allongeait sur les marches et qu’il entamait son récit. Ce dernier était très précis, si bien qu’Elena pouvait parfaitement s’imaginer la scène dans sa tête. Elle se doutait que la transformation était douloureuse mais personne d’autre que quelqu’un qui l’a vécu peut avoir une idée précise de l’intensité de la douleur … Il s’était défendu mais rien n’avait empêché le vampire de le transformer. Rien, ni personne pouvait arrêter un vampire, hormis un autre vampire. Kyle n’avait même pas eu son mot à dire, contrairement à Elena. Il lui avait toujours laissé le choix et avait accepté ses décisions, aussi dures soient-t-elles. Elle n’avait jamais douté de lui et pourtant oh que c’était facile d’en faire une des leurs.

Elle savait quel prédateur elle avait en face d’elle et se doutait qu’il n’avait pas toujours été ainsi avec les êtres vivants. Elle ne s’était jamais réellement attarder sur cette idée, sur cette image de son protecteur, crocs plongés dans le corps d’une jeune femme prenant sa vie. Elle frissonna à cette pensée. Elle avait croisé le chemin de vampires sanguinaires, ils étaient sans pitié, dévorés par la soif de sang, exaltant devant la souffrance et les soubresauts de leurs victimes. Ils riaient aux éclats devant les supplications, ils frissonnaient de plaisir, les crocs et le menton ruisselant de sang frais.

Elena : « J’ai vu de quoi un vampire sanguinaire était capable et le plaisir qu’il prenait face aux gémissements des personnes qu’il tuait… Je sais que tu n’as pas toujours été comme aujourd’hui mais j’aime la personne que tu es devenu. »Elle sentit qu’il avait arrêté ses caresses et c’était elle à présent qui avait prit le relais, ses doigts glissant tels une plume dans la paume de l’immortel. On ne change pas comme ça, du jour au lendemain sur un coup de tête, tout particulièrement pour un vampire avec le sang. « Qu’est-ce-qui t’as fait changé ? Ou plutôt qui ? »




_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Kyle Wade

♣ Avatar : Jensen Ackles
♣ Emploi : Roi du Texas... C'est déjà pas mal !
♣ Humeur : Hum... Allez savoir...
♣ Messages : 1481
♣ Date d'arrivée : 13/05/2012
♣ Photo d’identité :
MessageSujet: Re: ❝ Je ne veux pas des mails, je te veux toi…❞ Mar 9 Oct - 11:41

Mort. Parfois Kyle avait l’impression qu’Elena avait du mal à assimiler ce petit détail. Le picte était un mort vivant, et le serait pour le reste de son existence terrestre. Cette dernière n’allait d’ailleurs plus durer très longtemps, vu les derniers évènements. Il serait encore sur terre pour soixante-dix ans au maximum, le temps que son interlocutrice resterait en vie en fait. Le vampire était conscient que son sommeil durant la journée pouvait être impressionnant. La question de sa protégée était intéressante, et paradoxale. Certes, le souverain ferait tout pour protéger la jeune femme… Vu son âge, il serait même capable de s’éveiller en plein jour, et prendre le risque de mourir pour lui sauver la vie. Cependant, cet acte ne serait possible qu’avec un échange de sang. Seul un lien aussi profond pouvait atteindre l’immortel dans son sommeil. Un bruit ou un appel à l’aide voir même une tentative d’assassinat ne pourrait le faire sortir de cette transe diurne. Préférant éluder cette question dans un premier temps, il continua sur son souhait pour elle ; cela la fit sourire, de cette expression si chaleureuse et douce qu’il aimait tant. Sa réaction ne fut pas surprenante, et eut un goût de déjà vu. Cette discussion revenait régulièrement sur le tapis depuis leur première rencontre. Ils étaient tous les deux aussi têtus et opiniâtres, et ne dérogeaient que rarement à leur principe et leurs envies. Par son comportement, Elena était un peu comme un vampire. C’était un peu de sa faute, il n’avait pu l’éduquer autrement ; son attitude avait forcément déteint sur cette jeune enfant, qui absorbait les connaissances sans faire de différences. Et puis vint la question de sa transformation. Un sujet très délicat.

Kyle s’allongea sur les marches. Un autre être aurait probablement trouvé cette position et ce support inconfortable, pourtant, il se sentait parfaitement à l’aise de cette manière. Tel un narrateur ou un observateur neutre, le vampire fit le récit de sa transformation. Plongé dans ses pensées et ses souvenirs, il prit soin de n’omettre aucun détail. Autant par franchise, que pour bien montrer à son interlocutrice la réalité et la dureté de la chose. De cette manière, le souverain lui montrait l’honneur qu’il lui faisait en lui laissant le choix. L’immortel pouvait la transformer à tout moment, et l’obliger à rester à ses côtés et à obéir au moindre de ses caprices pour l’éternité. Le picte n’était pas ce genre de vampire ni d’homme. Il souhaitait la voir rester à ses côtés, mais de sa propre volonté et de son propre choix. Celui qui tenterait de la transformer regretterait amèrement cette décision. Kyle était et restera toujours un guerrier. Son récit se termina sur la froide réalité. Il avait été un prédateur, et un tueur sanguinaire plutôt prolifique. Cette dernière précision fut amèrement regrettée dès la réponse d’Elena. Il avait oublié qu’elle connaissait l’aspect le plus sombre des vampires, pour l’avoir vécu quelques années auparavant. A cet instant, Kyle se redressa et stoppa ses caresses sur la main de son interlocutrice. Son regard se plongea dans les prunelles azurées de la demoiselle. Un frisson lui parcourut le corps lorsqu’elle commença à faire glisser ses doigts dans sa paume. Son contact était toujours si agréable.


_ « Hum… je dirais qui et quoi. Ce n’a pas été simple, et ça ne l’ai toujours pas. » Détournant le regard, il continua « Tu sais, je me nourris encore de sang frais. Moins violemment et moins définitivement qu’avant. Je prends quelques précautions, et je tâche de dédommager mes donneurs involontaires dans la mesure du possible. Le True Blood n’est qu’un palliatif peu efficace pour être honnête. Comme pour les bêtes sauvages, notre instinct de chasse est toujours présent et ne peut être totalement effacé. Mais avec l’âge vient le contrôle, et surtout une faim moins grande et moins présente. »

Kyle s’interrompit à se moment, et se redressa des marches pour faire quelques pas dans l’espace face aux escaliers. En parlant de cela, il lui était difficile de rester calme et posé. La simple pensée du sang bouillonnant à côté de lui à cet instant était enivrante et alléchante… Et puis son intérêt pour la métamorphe n’était plus aussi neutre et dénué d’arrière pensé qu’auparavant. Elle était devenue une femme, et des plus charmantes. Se calmant, et s’adossant au mur face à Elena, le souverain se plongea dans son regard. Malgré la distance qui les séparait, il avait l’impression d’être à moins d’un centimètre d’elle. Il reprit alors la parole très sereinement et très calmement.

_ « Pour répondre à ta question. Le quoi est très simple. L’envie de retrouver mon humanité. Même si parfois, vous semblez plus féroce et meurtrier que nous. Passons les détails. Je me suis dit que je devais respecter votre vie, si je voulais retrouver un peu de sensibilité humaine. Le qui est un peu plus compliqué. Je dirais que ce sont plusieurs rencontres, et plusieurs personnes tant humaines que vampires qui m’ont aidé dans ce cheminement et ce choix. Pour être plus précis, je dirais que deux noms sortent clairement du lot. Le premier est Godric, un autre vampire plus âgé que moi. Je pense d’ailleurs que tu le rencontreras rapidement. Il a été comme un mentor et un guide à la mort de mon créateur, il m’a aidé à passer ce cap difficile. Et puis il y a toi. Tu m’as redonné ce que je pensais avoir perdu depuis longtemps. Tu m’as toujours traité comme un être vivant, et non comme une abomination. Ton regard a toujours été naturel avec moi, je n’ai jamais senti de jugement ou de réprimande pour ce que j’étais. » Il soupira longuement, et vint se poster contre le mur à proximité de la métamorphe à une vitesse hors du commune. « C’est beaucoup plus simple depuis que tu es là. Tu es mon point d’ancrage. Mais au cours des siècles, j’ai oscillé entre l’humaniste et le sanguinaire. C’est très compliqué. Mais je ne pourrais jamais assez te remercier pour tout ce que tu m’as apporté, et je suis désolé de ne pouvoir te donner ce que tu souhaites. »

Kyle posa un regard triste sur Elena, et lui sourit presque immédiatement. Son expression était chaleureuse, et protectrice. Une pointe d’amour transparaissait. Un sentiment que le souverain faisait tout pour réprimer, et oublier. Il resta à nouveau immobile, sans respirer. On avait l’impression qu’il se fondait avec le décor, et pourrait même passer pour une décoration. Un choix judicieux de son prédécesseur. Il finit par reprendre, et revenir sur un autre sujet. Elena pouvait toujours continuer de lui poser des questions, c’est juste qu’il avait trouvé la réponse adéquate à lui fournir. Il espérait qu’elle ne prendrait pas ce changement de sujet comme une supplique pour arrêter cette conversation, c’était tout le contraire. Le vampire se sentait soulager de parler de ça avec la jeune femme, mais elle devenait par la même occasion son plus gros point faible.

_ « Je serais toujours là pour te protéger, et tu le sais. Mais la journée je ne peux rien faire. On tenterait de me tuer définitivement que je ne bougerais pas. Mais si tu veux bénéficier de ma protection tout le temps, il existe un moyen… avec des inconvénients. Mais si nous échangions notre sang, notre lien deviendrait plus fort et je serais en mesure de sentir si tu es en danger, et même de te retrouver. Vu mon âge, je suis capable de rester éveillé la journée au prix d’un gros effort. Et pour les inconvénients, c’est que je serais toujours en mesure de connaître tes sentiments et tes impressions. Et tu ne te sentiras bien qu’à mes côtés… Quoi que si ce que tu dis est vrai, c’est déjà le cas. »

Kyle laissa échapper un petit rire à cette constatation. Cette proposition comportait une petite envie secrète. Le vampire souhaitait être complètement convaincu que la jeune femme lui disait la vérité, et ce serait un moyen parfait. L’hypnose pourrait être utile, mais il ne souhaitait jamais influer sur son psychisme ou sa volonté…

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Elena Graham

♣ Avatar : OliviaHOTWilde
♣ Emploi : Journaliste
♣ Humeur : Déterminée
♣ Messages : 35
♣ Date d'arrivée : 15/08/2012
♣ Photo d’identité :
MessageSujet: Re: ❝ Je ne veux pas des mails, je te veux toi…❞ Sam 13 Oct - 21:29


❝ Je ne veux pas des mails, je te veux toi…❞
Feat Kyle Wade and Elena Graham


C’était la triste réalité qu’elle venait d’évoquer à haute voix. Si elle était orpheline, la raison se résumait en un seul petit mot : vampire. Pour apaiser leur soif, ils prenaient une vie, ils prenaient un père, un frère, une mère, un enfant… Certains n’en éprouvaient même pas une once de remords, pour eux c’était un divertissement. Les êtres vivants étaient des fours de sang chaud qui n’attendaient que d’être dévorés. La jeune femme s’arracha à ces pensées qui faisaient remonter beaucoup trop de souvenirs et fixa Kyle. Elle aimait lorsqu’il la regardait ainsi, aussi intensément. Avait-t-il la moindre conscience de sa beauté ? Il avait les prunelles les plus magiques qu’il ait été donné à la jeune femme de contempler, subtile mélange des tons oscillants entre l’émeraude et l’ambre. Pourtant déjà il les détournait.

Elle avait conscience de sa nature, même si parfois elle avait tendance à l’oublier. Avec elle, il était doux, tendre et attentionné. Ses caresses étaient toutes identiques et tellement appréciables. Il était parfois difficile d’imaginer à quel point il était puissant et que l’ombre d’un mouvement trop rapide pouvait la tuer. Il n’avait qu’à légèrement lui serrer la main pour lui briser chaque os de ce membre. Elle aurait dû être effrayée, avoir un tant soit peu de peur naissante en elle quand il la touchait. Mais, lorsque sa main glaciale l’effleurait, elle se consumait de l’intérieur, la chaleur se répandait dans ses membres laissant derrière elle, une agréable sensation de bien-être.

Il était impossible de changer un prédateur en un animal de compagnie. Celui qui pensait le contraire était totalement stupide. Le True Blood avait l’air infect, gluant et pas du tout appétissant. En même temps, la vue du sang dégoûtait complètement la métamorphe, contrairement à son protecteur. Alors elle ne fut pas surprise quand il lui expliqua qu’il ne se contentait pas uniquement des petites bouteilles synthétiques. Le suivant du regard à chacun de ses mouvements, elle ramena ses genoux contre sa poitrine quand il la laissa seule sur cet escalier.

Elena : « Je sais et je comprends... Tu en as besoin mais comme tu viens de le dire tes agissements sont différents et tu évites de tuer tes… encas. Un acte difficile qui montre ta bonté et ton humanité. »

Alors que ses paupières se fermaient l’espace d’un battement de cils, il avait disparu de son champ de vision. Il était définitivement trop rapide pour elle mais elle savait quand tournant la tête, elle le verrait. Et en effet, il était là, adossé au mur. Déjà elle s’était levée et l'avait rejoint. Se tenant à présent face à lui, elle laissa sa main glisser sur sa joue.

Elena : « Tu n’es pas une abomination pour moi » Sa voix n’était que murmure et se mettant sur la pointe des pieds, son front se posa contre le sien. « Tu m'as apporté tout autant au fil des années Kyle. Je suis vivante, en bonne santé et tu es à mes côtés. Qu’est-ce-que je peux souhaiter de plus Kyle? » Actuellement c’est tout ce qu’elle demandait.

Contrairement à lui, qui s'était arrêté de respirer, le vampire pouvait sentir le souffle de la jeune femme sur son visage. Elle avait pensé qu’il ne répondrait pas à sa question concernant son « sommeil » et pourtant il venait d’y revenir dessus.

Elena : « Si quelqu’un ose s’en prendre à toi au cours de la journée, je sors les griffes. Je n’ai pas ta force, ni ta rapidité mais ma nature me permet d’avoir quelques avantages. »

La plupart du temps, c’était lui qui la protégeait. C’était bien normal qu’au moment où il était le plus vulnérable, ce soit elle qui veille sur lui. Suite à sa proposition, elle arqua un sourcil puis plissa le nez. Echanger leur sang. Elle avait déjà entendu des amis garous en parler. Le sang d’un vampire était un nectar absolument délicieux, qui n’avait rien à voir avec le gout ferrique de celui d’un humain. Il avait aussi des propriétés bien particulières, si bien que certains en étaient devenus totalement accros. La jeune femme était hésitante. Pour tout un tas de raisons. Elle avait cette image de ses vampires, crocs plongés dans la chair de ses parents, dans sa tête. Elle avait toujours été résistante à l’idée de vivre ça, elle redoutait la sensation provoquée par la morsure. Mais elle lui faisait confiance, si un vampire pouvait avoir un contact et un lien si fort avec elle, c’était lui et uniquement lui.

Elena : « Qu’en penses-tu ? Bonne ou mauvaise idée ? »

Avec les derniers évènements, les garous et les métamorphes étaient pas mal visés et tous les projecteurs étaient tournés vers eux pour les faire sortir de l’ombre. Kyle l’avait dit tout à l’heure : elle n’était pas en sécurité. Les humains avaient du mal à comprendre ce qui est différent, il n’y avait qu’à regarder ce qui s’était passé avec les vampires. Alors que se passera-t-il le jour où ils découvriront que parmi eux déambulent des êtres capables de prendre l’apparence de n’importe quel animal ? Ils seraient traités de monstres et les humains pouvaient se montrer extremement violents

Elena : « Je sais que tu te contrôles et je te fais confiance. Et puis si ça dérape je finis soit morte, soit vampire… »

Il fallait envisager toutes les possibilités. Kyle se contrôlait, il avait toujours su le faire en présence de la jeune femme mais qu’en serait-t-il lorsqu’il la mordrait ?


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Kyle Wade

♣ Avatar : Jensen Ackles
♣ Emploi : Roi du Texas... C'est déjà pas mal !
♣ Humeur : Hum... Allez savoir...
♣ Messages : 1481
♣ Date d'arrivée : 13/05/2012
♣ Photo d’identité :
MessageSujet: Re: ❝ Je ne veux pas des mails, je te veux toi…❞ Dim 14 Oct - 13:47

Kyle était d’humeur loquace, et se montrait prolifique en explication auprès d’Elena. Ces retrouvailles avaient un goût de justification pour le vampire. Malgré cette vingtaine d’année à vivre côte à côte, l’immortel n’avait jamais abordé de sujet personnel le concernant. De son côté, il connaissait totalement le passé de sa protégée. Avant de l’adopter, ses recherches lui avaient appris beaucoup de choses concernant ses parents, et sa famille ; ce fut une démarche nécessaire pour éviter de voir débarquer un parent éloigné un beau jour. C’était une sorte de demande de pardon, ainsi qu’une récompense pour la métamorphe. Pendant des années, elle était restée avec lui sans jamais rien demander en retour qu’un peu d’attention ; à aucun moment, elle ne l’avait jugé ou réprimandé sur sa conduite. L’acceptation purement et simplement. Le picte ne l’avait encore jamais ressenti auprès d’une personne… à la rigueur peut-être une personne entrait dans cette catégorie, mais cela faisait longtemps qu’il l’avait chassé de sa vie. Pour le moment, il se concentrait sur ses mots et ses paroles. Rapidement, le sang devint le centre d’intérêt de cette petite famille atypique. Le souverain connaissait parfaitement son aversion pour tout ce qui touchait le monde vampirique, et la comprenait parfaitement. D’ailleurs, comme pour se protéger par avance, ou juste pour rappeler sa propre nature à son interlocutrice, le vampire était rapidement revenu sur sa manière de se nourrir et ses besoins.

C’était marrant comme Elena se centrait sur les qualités du vampire, alors que lui-même ne voyait que des défauts en sa présence. Constamment, il était sur ses gardes pour ne pas blesser ni heurter la métamorphe. La jeune femme s’était levée, et faisait maintenant face à son protecteur. Ce dernier la fixait intensément, scrutant ses réactions et observant ses mouvements. Non par méfiance, mais par plaisir de la regarder. Involontairement, un sourire chaleureux s’afficha sur le visage de l’immortel. Son souffle lui frottait délicatement le visage. A cet instant, Kyle avait envie de la prendre dans ses bras, et de ne plus jamais la laisser partir. Elle lui avait manqué, même si il ne l’avouerait jamais de manière si franche et directe. Lorsqu’il eut fini son discours sur son sommeil, et la protection qu’il pouvait apporter à Elena, sa main vint frotter la joue de la demoiselle devant sa déclaration ; de toute manière, aussi proche de lui pendant la journée, personne ne pourrait la blesser. Il se réveillerait à coup sûr, même sans échange de sang. Il déposa un doux baiser sur son front, avec beaucoup de délicatesse ; ce fut plus un effleurement qu’un véritable baiser. Plissant légèrement les sourcils, son regard était figé dans les prunelles azurées de la jeune femme. Il réfléchissait à la situation, et cherchait les mots justes à prononcer. Sa main se posa doucement sur la joue de son interlocutrice, et il prit la parole sur un ton très doux, presque dans un murmure.


_ « Il ne t’arrivera rien, et je ne déraperais pas si cela doit arriver. Ta mort ou ta transformation restera ton choix propre, et je ne prendrais jamais cette décision pour toi. »

Kyle prit la main d’Elena, et l’emmena dans la pièce voisine. C’était un peu son repaire, ou une sorte de bureau. Marchant doucement, entraînant sa protégée derrière lui, il lui fit signe de s’installer dans le canapé et prit place à ses côtés. C’était une pièce plutôt grande, avec beaucoup d’objet ancien ayant tous appartenu aux vampires. Cela ressemblait à un album photo, ou une galerie de souvenir pour le propriétaire des lieux. Le canapé faisait face à une immense télé, et un bureau se trouvait à sa gauche. Son attention resta un moment fixée sur les murs autour d’eux, puis il revint sur son interlocutrice et reprit la parole.

_ « Bonne ou mauvaise. Je ne serais le dire pour le moment, seul l’avenir et notre nous le diront. Je ne peux prédire ce qui arrivera, mais si tu le souhaites, j’accepterais de le faire. » Lui caressant la joue délicatement, il continua « Et rassures-toi, la morsure n’est pas nécessaire. C’est à toi de voir. Je me sentirais plus rassuré si tu acceptais de le faire, mais je ne veux pas te forcer ou que tu te sentes obliger. C’est une offre ouverte dans le temps, alors tu peux y réfléchir autant que tu veux. »

Kyle fit un large sourire sincère et chaleureux à la jeune femme. Il s’installa plus confortablement dans le canapé, et soupira longuement. La situation était un peu délicate, et il savait parfaitement que son interlocutrice serait tiraillée. Mais ces choses devaient être dites et abordées à un moment. Surtout que la métamorphe allait vivre à proximité, et que l’on comprendrait très vite qu’elle était un être important pour le souverain. Les luttes de pouvoirs des humains ressemblaient à des jeux d’enfants comparées à celles des vampires. Et le caractère du picte ne faisait pas l’unanimité auprès de ses troupes. Par chance, derrière ce masque de candeur toute relative, on savait pertinemment que c’était un combattant redoutable, et qu’il fallait mieux ne pas provoquer sa colère. Pour illustrer son intention de laisser le temps à sa protégée de réfléchir, le vampire reprit la parole et changea radicalement de sujet ; elle était libre de continuer sur le sujet de son choix.

_ « Alors dis-moi. As-tu d’autres questions concernant mon histoire ou mon passé ? Si tu n’en as pas, j’aimerais bien savoir ce qu’il s’est passé pendant ces trois années où je n’étais pas là. »

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Elena Graham

♣ Avatar : OliviaHOTWilde
♣ Emploi : Journaliste
♣ Humeur : Déterminée
♣ Messages : 35
♣ Date d'arrivée : 15/08/2012
♣ Photo d’identité :
MessageSujet: Re: ❝ Je ne veux pas des mails, je te veux toi…❞ Sam 20 Oct - 21:41


❝ Je ne veux pas des mails, je te veux toi…❞
Feat Kyle Wade and Elena Graham


Il ne devait pas la fixer ainsi, encore moins la toucher, elle allait finir par oublier de respirer. Elle avait une extrême difficulté à rester maitre de son corps quand ses lèvres effleuraient sa peau. Mordant l'intérieur de sa joue, elle fit taire ces désirs, ne parvenant pourtant pas à quitter ses lèvres du regard. Elle ne devrait pas ressentir ses picotements dans le ventre quand il se rapprochait d’elle mais elle ne pouvait pas empêcher son corps de s’exprimer. Son cœur s’emballait aux moindres de ses contacts, et ce n’était pas de la peur, c’était du désir. Elle le désirait, elle pouvait inventer tout un tas d’explications rationnelles mais son corps lui ne mentait pas. Il réagissait que trop bien au sien. Elle essayait de se concentrer sur ce qu’il était en train de dire et s’obligea à relever ses prunelles à la rencontre des siennes. Déjà il lui prenait la main et elle se laissa entrainer dans son sillage, découvrant une nouvelle pièce, emplit d’objets ayant traversé les siècles.

Si elle acceptait sa proposition, alors ils créeraient ce lien si spécial et il pourrait la retrouver n’importe où. Elle ne voulait pourtant pas qu’il se mette en danger pour elle. Il lui avait déjà énormément donné, il avait fait beaucoup et elle lui était plus que redevable. En créant ce lien, elle avait conscience qu’il aurait fait tout ce qui est possible de faire dans le cas où elle serait blessée, même sortir en plein jour. Ca, c’était hors de question. Mais, elle ne voulait pas qu’il soit inquiet pour elle et sa sécurité. Sans étonnement, il lui laissait pourtant encore une fois le choix d’accepter ou de refuser.

Elena : «Tu as déjà le don de lire en moi comme dans un livre ouvert… ce point là restera inchangé. »

Il était là une vingtaine d’années auparavant, c’était même lui qui avait stoppé ce vampire avant qu’elle n'endure la morsure. Il avait vu ce qu’elle avait subi et pour une enfant c’était traumatisant, c’était même étonnant qu’elle soit restée aussi saine d’esprit après avoir assistée à un tel massacre.Quoi que... Ses parents, des personnes qu’elle considérait comme une famille étaient morts par l’assaut de vampires et Elena n’avait trouvé rien de mieux que de supplier l’un d’eux de l’élever. Il ne fallait pas être très net.

Elena : «Les morsures que j’ai pu voir par le passé ne m’ont jamais semblé être agréables. Je connais la dangerosité de vos crocs dévastateurs, c’est rarement une petite entaille c’est de la boucherie. Je ne vais pas te mentir en prétextant que ça me laisse totalement indifférente. Je sais comment tu es avec moi et si un vampire doit me mordre, ce ne sera personne d’autre que toi. » Il ne lui ferait jamais de mal, même si elle appréhendait, elle était persuadée qu’il resterait doux et délicat dans ce geste. « Mais je ne veux pas qu’il t’arrive quoi que ce soit, parce que tu as senti que je courrais un danger… »

Elle souleva son bras et sachant qu’il la laisserait faire, vint se blottir contre lui, une main posée sur son torse, sa tête au creux de son épaule. Elle en avait apprit davantage sur lui, sa vie, sa famille et son passé. Les questions ne venaient pas immédiatement mais elle en aurait surement plus tard. C’était même sûr, c’était dans sa nature de poser des questions.

Elena : « Hum… Non, pas pour l’instant mais si j’en ai, je pourrais te les poser au fur et à mesure ? »

Elle ne fut pas vraiment surprise de ce qu’il lui demanda par la suite. Il n’y avait pas grand-chose à raconter.

Elena : « J’ai tenté de continuer ma vie sans toi, comme une banale humaine mais j’ai rapidement compris que j’avais besoin de ta présence pour être bien. »

Elle se redressa, son regard plongeait au fin fond du sien. Comprenait-il combien son absence avait été dur pour elle ? Elle-même ne s’était jamais réellement rendu compte à quel point Kyle comptait, combien il était important pour elle, jusqu’à ce qu’il parte. Son univers s’était assombri et dans sa poitrine était apparue ce vide qu’aucune personne n’avait jamais su et pu combler.

Elena : « Pas des mails… » La distance entre eux s’était amoindrie, les lèvres de la jeune femme effleurant le creux des siennes. «…mais toi. » Elle souffla ses mots contre sa peau puis leurs lèvres se joignirent dans un tendre baiser. Elle avait cédé. Se mordant la lèvre inférieure, elle quittait déjà ses bras pour se lever.

Elena : « Je suis désolé… Je… Je vais prendre l’air… » Sur ses derniers mots, elle lui tourna le dos en direction de la porte.


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Kyle Wade

♣ Avatar : Jensen Ackles
♣ Emploi : Roi du Texas... C'est déjà pas mal !
♣ Humeur : Hum... Allez savoir...
♣ Messages : 1481
♣ Date d'arrivée : 13/05/2012
♣ Photo d’identité :
MessageSujet: Re: ❝ Je ne veux pas des mails, je te veux toi…❞ Dim 21 Oct - 9:53

Pour poursuivre cette conversation, Kyle prit la direction de son bureau et s’installa sur le canapé à côté de son interlocutrice. Après son petit laïus, il écouta attentivement son interlocutrice. Le vampire ne mettait aucune pression sur la métamorphe, il ne connaissait que trop sa douleur pour y avoir assisté une vingtaine d’année plus tôt. Ses sentiments avaient évolué et changé au fil des années vis-à-vis de la demoiselle. Même si au début, il pensait juste à l’aider puis à l’abandonner ; Elena en avait décidé autrement, et il était resté à ses côtés très longtemps. Seul le passé et une sorte de dette envers son mentor l’avaient éloigné de sa famille. C’était assez étrange à dire, mais elle était sa famille. Un sourire amusé s’afficha sur le visage impassible de l’immortel. Elle s’inquiétait pour lui, de ce qu’il était capable de faire pour la protéger et assurer sa survie… Cet échange de sang ne changerait que très peu de choses. Peu importe les conséquences, le picte ne laisserait personne faire du mal à sa protégée, même si cela signifiait défier l’ordre établi. Il leur devait sa place, mais pour le souverain, cela ne signifiait que très peu de choses. L’ambition n’avait jamais été ce qui avait motivé ses décisions, ou ses choix bien au contraire. Elle se blottit contre lui, et il put sentir sa chaleur traversé ses vêtements. Sans bouger, Kyle accepta cette étreinte, et se mit même à caresser doucement les cheveux de la jeune femme. Afin d’éviter de rendre ce sujet trop lourd, il reprit la parole et détourna la conversation sur le sujet précédent : son passé et son histoire.

Un hochement de tête marqua son approbation, elle pouvait lui poser des questions quand elle le souhaitait, et sur le sujet de son choix. Le picte n’avait pas honte de son passé, il assumait même les zones de noirceur et de tuerie. Il était ce qu’il était, et ne pouvait changer sa nature ni ces actes passés. Silencieux, et une expression chaleureuse sur le visage, Kyle préféra ne pas répondre à ses paroles. Elena était très attaché à lui, et ce sentiment était réciproque. Mais il aurait aimé la voir heureuse dans une simple vie humaine. Le souverain souhaitait ne pas la mêler aux histoires de sa race, cela se terminait toujours dans un bain de sang ; la métamorphe était trop faible pour survivre dans ce monde cruelle, elle savait se défendre. D’ailleurs, l’immortel était en train de penser qu’il devrait l’entraîner à tuer un vampire, pour sa propre survie. Tous les sens du vampire captaient le trouble de la demoiselle, et il ne souhaitait pas en tirer les conclusions qui s’imposaient pourtant. Le picte ne bougeait pas, et sentait son interlocutrice se rapprochait de lui… tout doucement et délicatement. La sensation de sa peau si proche lui donnait un sentiment de plaisir et de plénitude plutôt étrange, mais surtout son désir pour elle devenait enivrant et irrésistible. Pas une envie de se nourrir d’elle, mais de la posséder et de la faire sienne. Le baiser fut doux et délicat… Le souverain se laissait faire, et savourait cette sensation. Il en resta quelques secondes immobiles et impassibles, comme si il était tombé dans un sommeil diurne. Déjà Elena quittait la pièce en s’excusant. S’excuser pourquoi ?


_ « Attends Elena. »

A peine ces mots furent prononcés que Kyle barrait déjà la sortie à la métamorphe. Il se tenait dans l’embrassure de la porte, et en comblait une grande partie. Son regard rempli de désir était centré sur la jeune femme. Son expression était partagée entre le désir et l’incompréhension. Le vampire représentait tout ce qu’elle détestait dans ce monde, même si il l’avait protégé, aidé et aimé pendant toutes ces années. Aimer était bien le mot adéquat pour cette situation. Tout se mettait en place dans l’esprit du souverain. Elena était donc attiré par lui, et il ne pouvait plus nier que ce n’était pas réciproque. La sensation du baiser et l’envie d’en avoir plus confirmait cette dernière information. Lentement, le picte s’approcha de la demoiselle et prit délicatement son visage entre ses mains pour porter son regard dans le sien. Un sourire chaleureux et réconfortant s’affichait sur le visage de l’immortel, qui luttait contre l’envie de la prendre dans ses bras, et de posséder à nouveau ses lèvres.

_ « Pourquoi t’excuser ? Etait-ce vraiment un moment de folie ou une véritable envie ? » Il soupira puis continua « Je t’avoue que je suis un peu perdu à présent. J’ai peur de comprendre ce que cela signifie, je ne veux pas te blesser d’une quelconque manière. Je tiens beaucoup à toi. Tu es tout ce que j’ai dans ce monde, le reste n'est que futilité et choses inutiles. »

Kyle marqua un temps de pause, et s’approcha de son interlocutrice. Son visage resta à quelques millimètres de celui de la jeune femme, et il hésita avant de continuer. Ses lèvres finirent par se poser délicatement sur celles d’Elena, et ce doux baiser se transforma rapidement en une étreinte passionnée et emplie de désir. Le picte tentait de se contrôler pour ne pas blesser la personne dans ses bras de manière involontaire, mais cela devenait difficile dans la mesure où son désir était très grand. Des sentiments aussi fort ne l’avaient plus chamboulé depuis bien des années, peut-être même depuis toujours. Il finit par relâcher Elena, et se postait devant elle en la fixant… Si il avait été humain, sa respiration aurait été saccadé, et ses yeux remplis d’une lueur de désir. Son immortalité lui conférait un meilleur contrôle de ses émotions, et de ses expressions. Il reprit la parole.

_ « Ecoute Elena. Si c’est ce que tu souhaites, je le veux aussi. Avant de te quitter, tu ne représentais toujours que cette petite fille qui me considérait comme un être humain, et qui m’aimait sans jamais rien demander en retour. Mais dès que je t’ai vu dans ce parc, j’ai remarqué la femme charmante et attirante que tu étais devenue… Que souhaites-tu à présent ? Que veux-tu vraiment ? Je ferais ce que tu souhaites pour te rendre heureuse, et te protéger. Nous pouvons retourner à notre ancienne vie si tu le souhaites » Il s’écarta et lui laissa le chemin libre pour qu’elle quitte la pièce si elle en avait envie. « La décision t’appartient. Sache juste que je t’aime, et que je t’aimerais toujours. »

Les mots étaient prononcés, et Kyle en fut soulagé. Le pouvoir de la parole était toujours impressionnant pour le picte, qui n’était pas habitué à s’exprimer autant et aussi franchement. Bien qu’honnête, il maîtrisait l’art de la dérision et de l’omission depuis des années. Les vampires n’ont pas besoin de la vérité, mais de faux-semblant. Son regard observait attentivement la jeune femme, et l’immortel ne pouvait effacer une certaine pointe d’appréhension concernant la décision à venir. Etait-elle vraiment amoureuse de lui ? Souhaitait-elle vraiment passer le restant de sa vie avec lui ? Et accepterait-elle de devenir vampire un jour ? Toutes ces questions devenaient importantes à présent, et le souverain hésitait à utiliser l’hypnose et trahir sa ligne de conduite pour en être sûr. Quoi qu’en y réfléchissant, il préférait mourir trahi par Elena que de vivre sans elle pour l’éternité. La tension était palpable, et l’impatience gagnait le vampire. Ce n’était plus un jeu ou une taquinerie quelconque, et les conséquences seraient grandes surtout en ce moment.

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Elena Graham

♣ Avatar : OliviaHOTWilde
♣ Emploi : Journaliste
♣ Humeur : Déterminée
♣ Messages : 35
♣ Date d'arrivée : 15/08/2012
♣ Photo d’identité :
MessageSujet: Re: ❝ Je ne veux pas des mails, je te veux toi…❞ Mer 24 Oct - 20:10


❝ Je ne veux pas des mails, je te veux toi…❞
Feat Kyle Wade and Elena Graham

Elle marchait sans se retourner, sa main repoussant ses cheveux rebelles en arrière. Ses joues tiraient sur un rosé bien plus foncé qu’ordinaire prononçant ainsi ses pommettes. Elle n’avait pas réfléchi aux conséquences ni à quoi que ce soit, elle s’était juste laissée guider par ce désir grandissant. Dès lors que leurs lèvres s’étaient séparées, la jeune femme avait agi, sans même lui laisser le temps de dire quoi que ce soit. La fuite. C’est bien le mécanisme qu’elle venait d’utiliser et était-t-il bien nécessaire de commenter ce geste ? Kyle avait été un ami, un membre de la famille, un protecteur… Sa relation avec lui était complexe mais aucun des deux n’avaient jamais franchi cette limite. Jusqu’à aujourd’hui. Elena avait juste peur, elle était effrayée à l’idée qu’il la rejette. Elle n’aurait pas supporté d’avoir tout gâché, d’avoir jeté un froid dans leur relation. Elle souhaitait quitter la pièce pour ne pas l’affronter, pour ne pas être déçue, pour ne pas souffrir. Elle avait trop souffert quand il l’avait quitté, elle ne voulait pas sentir à nouveau son cœur se serrer et les larmes envahir ses yeux comme au moment où elle avait découvert cette lettre. Elle aurait du se protéger davantage, créer ce petit rempart infranchissable qui lui aurait évité de souffrir à nouveau.

Forcée à s’arrêter, elle n’osait pas le regarder, inquiète de ce qu’elle pourrait lire dans les sublimes prunelles de son interlocuteur. Pourtant il était là, posté dans l’encadrement de la porte, déjà en train de se rapprocher d’elle. Savourant les doigts frais du vampire sur son visage, elle se laissa faire, quelque peu forcé à croiser son regard. Elle perdit alors le fil de ses pensées, elle n’arrivait plus à en avoir une seule cohérente et son cœur, ce petit organe vital, pompait le sang parcourant dans son corps plus rapidement que d’ordinaire. Il souriait, c’était plutôt bon signe ça, non ?

Elena : « Je t’ai demandé énormément depuis qu’on s’est rencontré et tu as toujours fait ce qui était en ton pouvoir pour que je sois bien. Tu m’as sauvé la vie, tu as accepté que je vive avec toi, tu as lutté contre l’envie de me tuer, tu m’as protégé, tu m’as rassuré même quand je me suis transformé pour la première fois, tu as toujours été là pour moi. Et moi, je chamboule toujours tout… Je ne veux pas installer une gêne entre nous à cause de…de ce que je viens de faire. »

Elle s’était figée et ses battements cardiaques prirent la cadence d’un cheval face à cette distance minime qui les séparait à présent. N’osant pas esquisser le moindre geste, ses pupilles reflétaient la tendresse et le désir qui l’animaient dès qu’elle le regardait. Ses lèvres sur les siennes, c’était un véritable torrent électrique qui se répandait en elle. Le baiser n’était pas aussi chaste que le précédent, et Elena en savoura chaque seconde, s’abandonnant dans l’étreinte de l’immortel, son corps venant épouser lentement le sien. Contrairement à lui, suite à ce baiser la jeune femme avait le souffle court et la sensation d’avoir des jambes en coton. Son corps tout entier était parcouru de frissons délectables et elle se sentait fiévreuse, nombreuses manifestations de son humanité.

Elena : « J’ai passé les trois dernières années à te chercher et quand tu as enfin laissé filtrer des indices, j’ai prit mon sac et je suis partie pour le Texas, le lendemain. J’ai tout laissé pour te rejoindre. »

Alors que voulait-t-elle vraiment c’était évident : être avec lui. Si son cœur s’était déchiré quand il était parti c’est tout simplement parce qu’elle l’aimait de tout son cœur et son âme. Un sourire à la commissure de ses lèvres, elle le laissa à peine reculer avant d’attraper sa main pour qu’il s’arrête. Elle restait et ne comptait pas partir de si tôt.

Les mots qu’il prononça par la suite, la rendirent totalement muette, résonnant en écho dans sa tête. Il ne les lui avait jamais dit. Emue, elle l’observa silencieuse, ses bras s’enroulant délicatement autour sa nuque, l’attirant vers elle. Maintenant qu’elle avait gouté à ses baisers, elle allait avoir définitivement du mal à se contrôler. Contre ses lèvres, elle les effleurait.Un vampire. Cette espèce lui avait tout prit et elle était tombée amoureuse de l’un d’eux. Quelque chose ne tournait définitivement pas rond chez elle. Mais peu importe les risques, elle était avec lui, c’est au final tout ce qui importait.

Elena : « Je veux que tu me serres dans tes bras… » Elle se rapprocha de lui. « … que tu m’embrasses » Ses lèvres légèrement entreouvertes étaient un véritable appel et au fur à mesure qu’elle parlait, le son de sa voix diminuée. « Je veux te sentir contre moi »


_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Kyle Wade

♣ Avatar : Jensen Ackles
♣ Emploi : Roi du Texas... C'est déjà pas mal !
♣ Humeur : Hum... Allez savoir...
♣ Messages : 1481
♣ Date d'arrivée : 13/05/2012
♣ Photo d’identité :
MessageSujet: Re: ❝ Je ne veux pas des mails, je te veux toi…❞ Mer 24 Oct - 21:02

Les choses s’étaient précipitées, et avaient échappé des mains du vampire. Elena avait beaucoup changé en trois ans, ou plutôt était-ce la manière dont il la voyait qui avait évolué de manière conséquente. Ce n’était plus la petite fille, mais une femme. Ce n’était plus la fragile enfant ayant besoin de lui, mais une femme forte et charmante souhaitant rester à ses côtés. Elle avait peur d’être rejetée, et il avait peur de se lier à nouveau à quelqu’un de mortel. Voir un être cher mourir de vieillesse et lui survivre était une épreuve difficile à accepter et à vivre avec. Cependant, comme l’adage le dit, le temps efface tout même les peines les plus profondes. Et pourtant, malgré toutes ses précautions et ses barrières, le picte s’était attaché à la métamorphe… Et à présent, il l’aimait et la souhaitait à ses côtés. Bien que lucide sur lui-même, Kyle ne pouvait le dire et tentait de l’éviter. La jeune femme prit la décision pour lui en l’embrassant. Ce baiser fut très doux, et agréable. Et le vampire eut l’impression de renaître, et de sentir la vie couler en lui. Il la rattrapa dans sa fuite, et l’empêcha de s’enfuir. Il avait besoin d’elle, et de sa présence. C’était une certitude à présent dans son esprit, et peu importe ce que les gens pensaient de lui. Peu importe son rôle de souverain d’un territoire. Elle était tout ce qui comptait à ses yeux. Tout le corps d’Elena bouillonnait et s’activait de manière disproportionné. A cet instant, Kyle comprit que ces sentiments étaient réels et partagés. Il pouvait sentir son corps vibrer et son cœur battre.

A son tour, le picte embrassa avec passion et désir Elena, et la tint dans ses bras en réponse à sa tirade. Aucune gêne n’était présente, juste le doute et l’incertitude. Ce second baiser fut encore plus agréable que le premier, et le vampire dut lutter de toutes ses forces pour le stopper et lâcher la jeune femme. A cet instant, toute son humanité s’exprima et l’immortel fut envieux. Il aurait aimé pouvoir lui montrer de cette manière ce qu’il ressentait. Tout ce qu’il pouvait faire c’était laisser son expression et son regard s’exprimer. Tout le reste était calme et posé comme mort… ce qui était effectivement le cas. La métamorphe respirait la vie, et il s’en voulait de la condamner à une vie nocturne avec lui et ses congénères. S’écartant, un choix s’offrit à la demoiselle. Kyle espérait qu’elle réfléchirait à tout cela, car c’était un choix unique qui n’accordait aucun chemin de retour possible. Si elle devenait sa compagne, elle ne serait plus en sécurité loin de lui. Afin de lui donner toutes les cartes, le souverain mit des mots sur ses sentiments depuis leur retrouvaille. Des mots sincères et importants qui ne furent pas dit à la légère, ou dans un élan désespéré pour la retenir. C’était juste un constat. Lui tenant toujours la main, il attendit la réponse de la jeune femme Elena se rapprocha de lui, et il fit exactement ce qu’elle lui demandait. Il la prit doucement dans ses bras, et la colla contre lui avant de l’embrasser à nouveau. Celui-ci fut plus doux, et plus intense.


_ « Tu es sûre de toi. » murmura-t-il dans un souffle après avoir lâché ses lèvres.

C’était autant une question qu’un constat. Kyle n’en revenait toujours pas. Les rêves n’étaient qu’un lointain souvenir, et pourtant à cet instant, il se demanda si ce n’était pas le cas. C’était presque trop beau pour être vrai. Le picte avait eu de nombreuses amantes et compagne au cours de son longue existence, et pourtant aucune d’entre elle n’avait jamais chamboulé et ébranlé autant le vieux guerrier. Il se sentait faible face à Elena, et ne pouvait rien lui refuser. Délicatement, le souverain prit la jeune femme dans ses bras et la déposa sur le canapé quelques fractions de seconde plus tard. L’immortel prit place à ses côtés, et lui caressa la joue, le cou et les cheveux à plusieurs reprises. Son regard était rivé dans les magnifiques pupilles de la demoiselle. Le vampire était heureux, et tous les problèmes s’effaçaient petit à petit. Seule la métamorphe comptait, et n’existait à présent.

_ « Tout cela me laisse sans voix » Il fit un léger sourire comportant une pointe de gêne, une première pour le vampire et son interlocutrice aussi. « Que souhaites-tu faire ? Tu dois être fatiguée après ton voyage. Je n’y pense que maintenant. Tu peux te reposer ici contre moi, et rassures-toi, je ne disparaitrais plus. Tu as ma parole d’honneur. »

Kyle conclut sa phrase par un doux baiser, frôlant à peine les lèvres de la métamorphe. Ce contact fut très agréable à nouveau, et sentir la chaleur de la demoiselle à côté de lui engendrait quelques frissons incontrôlables. Et vu l’état de son interlocutrice, elle devait avoir le même genre de sensation rien qu’avec un frôlement. Le vampire se sentait assez étrange. C’est comme si ce millénaire n’avait conduit qu’à ce moment, et qu’à cette rencontre. Une sorte de destin. Une chose qui même de son vivant n’existait pas pour lui. Sa vie ne serait plus rien, et ne vaudrait plus la peine d’être vécue sans elle. Leur rapprochement de ce soir nécessiterait certaines conversations importantes, mais il ne souhaitait pas gâcher ce moment par des questions gênantes et problématiques. Un seul point de détail l'embêtait encore. Rapprochant Elena de lui, et la prenant dans ses bras en lui caressant le dos, il posa son menton contre son crâne et prit la parole très doucement.

_ « Je sais que tu as peur de ce que je suis capable de faire pour te protéger, même en pleine journée. Mais je n’ai pas envie de me réveiller chaque soir avec la peur au ventre qu’il te soit arrivé quelque chose. Accepterais-tu cet échange de sang ? Notre lien n’en sera que renforcé et je me sentirais plus rassuré et toi aussi. C’est un lien à double sens. Je te sentirais et tu me sentiras même si nous sommes loin l’un de l’autre. Qu’en penses-tu ? »

Sa phrase fini, il déposa un baiser sur le sommet du crâne de la métamorphe. Sa main n’avait pas arrêté de caresser doucement le dos de la demoiselle. Il souhaitait que ce moment dure toujours, il pourrait d’ailleurs si le vampire le souhaitait. Cette soirée était celle d’Elena, mais le lendemain, d’autres choses allaient compliquer tout cela. Ils allaient devoir trouver un nouveau rythme de vie, et s’habituer à cette nouvelle situation. L’immortel avait passé tellement de temps à traiter la jeune femme comme une personne de sa famille, et une personne intouchable, qu’il avait un peu de mal à présent à agir normalement. Tout reviendrait très rapidement, et il se montrerait sous un jour inconnu d’Elena. Doux, prévenant et câlin. A présent, tout était bizarre et intéressant en même temps… S’il avait été encore humain, Kyle aurait probablement le cœur qui battrait la chamade, des picotements et des frissons dans tout le corps et une sorte de chaleur étouffante et apaisante en même temps. Enfin s’il en croyait les livres et romans. De son vivant, le picte n’était jamais tombé amoureux. D’ailleurs, vu ce qu’il ressentait à cet instant, avait-il seulement aimé jusque-là…

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Elena Graham

♣ Avatar : OliviaHOTWilde
♣ Emploi : Journaliste
♣ Humeur : Déterminée
♣ Messages : 35
♣ Date d'arrivée : 15/08/2012
♣ Photo d’identité :
MessageSujet: Re: ❝ Je ne veux pas des mails, je te veux toi…❞ Dim 28 Oct - 20:49


❝ Je ne veux pas des mails, je te veux toi…❞
Feat Kyle Wade and Elena Graham

Il était à son écoute, exerçant chacun des gestes qu’elle lui avait demandé avec une tendresse qu’elle appréciait tant. Une douce sensation de bien-être s’infiltra dans chacun des pores de la jeune femme qui ferma les yeux un instant, goûtant à nouveau à ses lèvres qui la firent chavirer. Elle ne voulait pas songer à l’avenir, ni même à quoi que ce soit en ce moment. Lovée contre lui, elle hocha la tête souriante.

Elena : « Je suis sûre. »

Elle ressentait de la sérénité dans ses bras, protégée. Ses pieds quittèrent le sol et par pur réflexe, elle s’accrocha à son cou, un rire léger s’échappant du creux de sa gorge au même moment où elle bougeait les orteils dans le vide. En sentant le canapé contre son dos, elle comprit qu’ils s’étaient déplacés à une vitesse vampirique et qu'elle ne s'en était même pas aperçue. Se laissant faire, elle ne le lâcha pas pour autant, conservant son emprise, ses frêles bras autour de son cou. Il pouvait se défaire aisément mais elle le regardait tendrement, l’entrainant vers elle. Son souffle s’égara une nouvelle fois contre ses lèvres et son contact pourtant glacé, enflamma le corps de la jeune femme. Il était bien inutile qu’elle prononce le moindre mot, son corps se chargeait de parler pour elle.

Elle n’avait même pas songé à sa potentielle fatigue jusqu’à ce que le vampire la mentionne. Elle ne savait même plus quand elle avait fermée les yeux pour la dernière fois, cela remontait à plus de vingt-quatre heures ça c’était sûr. Elle en présentait d'ailleurs quelques signes comme de très légères cernes sous ses yeux et un teint plus pâle que d'ordinaire. Mais, elle ne voulait pas dormir, pas maintenant. Peut-être y songerait-t-elle à l’aurore, lorsque le vampire à ses côtés irait s’allonger pour la journée.

Elena : « Je me reposerais quand le jour se lèvera. Ça fait trois ans que je souhaite voir ce moment arriver et je t’ai enfin face à moi. Je veux profiter de ses retrouvailles »

La jeune femme se blottit contre lui, la tête sur son torse. Ses doigts vinrent dessiner à travers le vêtement qu’il portait, chacun de ses muscles, parfaitement sculpté dans ce corps d'Apollon. Il venait tout juste de revenir sur un sujet délicat, qui au départ laissa la jeune femme dans un mutisme profond. Elle n’avait jamais refusé l’idée jusqu’à maintenant, elle ne l’avait pas accepté non plus. Elle était partagée, elle allait à l’encontre de tout ce qu’elle s’était promis à elle-même jusqu’à présent. Elle évitait les morsures, rien que ce mot lui donnait la chair de poule. Trop de mauvais souvenirs resurgissaient. Kyle lui expliqua la raison et elle comprenait. Mais, cet acte la rendait quelque peu anxieuse oui, quoi de plus normal quand on connaissait le passé de la métamorphe. Elle savait que Kyle était différent, il n’agirait pas comme ses vampires. Leurs visages se rapprochèrent et elle le regarda intensément, sa main se plaçant contre sa joue.

Elena : « Je ne risque rien la journée, tous les vampires sont plongés dans un état catatonique et je suis en mesure de me défendre contre des garous ou des humains, je ne veux pas que tu t’inquiètes. »

Elle avait apprit à se protéger quand Kyle était parti, elle était plus rapide dans ses transformations et parvenait à prendre la forme d’animaux minuscules. Mais, si son adversaire jouait sur l’effet de surprise alors là, elle ferait déjà beaucoup moins le poids. Sans compter que la nuit, Kyle ne serait pas toujours à ses côtés et les vampires étaient beaucoup trop rapides et puissants pour qu’elle les affronte sans égratignure. Ses constatations intérieures lui firent comprendre qu'il avait raison. Ce lien qu’ils pouvaient créer serait une assurance complémentaire, qui les rassurerait tous les deux. Mais, elle ne comptait pas lui accorder aussi facilement ce petit échange, elle voulait d’abord qu’il lui promette quelque chose de très important aux yeux de la métamorphe.

Elena : « Jures moi de ne jamais rien faire de stupide s’il m’arrivait quelque chose…»

Elle n’était qu’un être vivant parmi tant d’autres. Kyle, lui, était bien plus important. Il était non seulement un vampire millénaire et en plus roi du Texas. Les vampires avaient besoin de lui, tout comme la jeune femme avait besoin d’entendre cette promesse. Elle s’en serait voulu s’il lui arrivait quelque chose par sa faute, elle ne se le serait jamais pardonné.

Déposant un baiser à la commissure de ses lèvres, elle avait pris sa décision. Sa main se faufila sous la sienne pour la serrer. Dans un geste plus que significatif, la métamorphe pencha légèrement la tête vers l’arrière, ses longs cheveux châtains glissant dans son dos, exposant ainsi son cou au vampire. Elle lui confiait sa vie, lui montrait la confiance qu’elle lui accordait au travers de ce geste. Il lui avait bien dit qu’il ne déraperait pas, et elle savait qu’il ferait tout pour que ça n’arrive pas, pour garder le contrôle comme il avait toujours su faire en sa présence. Avant même d’avoir vu apparaitre ses longs crocs sur son visage, ses paupières se fermèrent et elle ne parvint pas à contrôler son cœur qui s’emballait à nouveau.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Kyle Wade

♣ Avatar : Jensen Ackles
♣ Emploi : Roi du Texas... C'est déjà pas mal !
♣ Humeur : Hum... Allez savoir...
♣ Messages : 1481
♣ Date d'arrivée : 13/05/2012
♣ Photo d’identité :
MessageSujet: Re: ❝ Je ne veux pas des mails, je te veux toi…❞ Dim 28 Oct - 21:54

Le souverain avait emmené la jeune femme sur le canapé, et il continuait de la prendre dans ses bras, et de l’embrasser tendrement. Le picte avait beaucoup de mal à résister au désir de posséder Elena, et de profiter de la chaleur de son corps, de la douceur de sa peau et de la tendresse de ses lèvres. Pensant au bien être de son interlocutrice, l’hôte l’invita à se reposer dans ses bras et à profiter de cette étreinte pour avoir un peu de sérénité et de repos. Sa réponse ne surprit pas l’immortel, il commençait à la connaître après vingt ans de vie commune. Un sourire amusé s’afficha sur son visage malgré lui. S’il avait été humain, son corps aurait été en feu et aurait frissonné sous les caresses de la jeune femme. Il appréciait ce moment, et ce rapprochement inattendu. Finalement, sa disparition avait eu un effet positif sur leur relation. Kyle se rendait compte à présent que c’était une femme qui était avec lui, et le désirer. Et la métamorphe obtenait ce qu’elle souhaitait de lui. Leur relation était devenue bien ambigüe depuis près de cinq ans avant sa disparition. Mais aucun des deux n’avait osé franchir le pas à l’époque. Le roi du Texas revint sur sa proposition d’échange de sang. De son point de vue, à présent, ce lien devenait une nécessité. Elena n’imaginait pas à quel point un vampire pouvait être obsessionnel, protecteur et jaloux envers ce qu’il considérait comme sa propriété. Son travail et ses relations s’en ressentiraient sans ce lien.

Devant cette constatation, et son insistance, Kyle comprit beaucoup de choses sur ses sentiments et la manière dont il percevait la jeune femme. C’était nouveau, grisant mais en même temps effrayant pour lui. Attendre près d’un millénaire pour ressentir un lien aussi fort, presque plus fort que celui le liant à son créateur. Celui-ci n’aurait probablement pas été d’accord avec les choix de son infant, s’il avait été encore là. Le souverain comprenait la difficulté de ce qu’il proposait à Elena, et était conscient que cela serait difficile pour elle. Cependant, ses arguments étaient justes et cohérents. Patiemment, et avec attention, l’immortel écouta la réponse de la jeune femme. De sa compagne à présent. Il ne doutait aucunement de sa capacité à se défendre la journée, c’était la nuit qui l’inquiétait beaucoup plus. En ces temps troublés, où la menace de Nan pesait depuis son intervention télévisée, les vampires étaient en ébullition. Même en prenant toutes les précautions possibles, la rumeur de ce couple étrange ferait rapidement le tour du royaume, et des royaumes voisins. Les vampires sont des êtres curieux, et indiscret par nature. Cela aide à passer le temps. Kyle soupira à la dernière intervention de la métamorphe.


_ « Tu sais que je ne donne jamais ma parole à la légère. C’est un très gros effort que tu me demandes. »

En effet, bien que vampires et capable de faire de nombreuses choses fantastiques, le picte restait un homme d’honneur. Un fait sur lequel tout le monde s’accordait. L’immortel n’avait qu’une parole, et il ne revenait jamais dessus quelles que soient les circonstances. Elena jugeait cette promesse importante, et elle devait être consciente qu’il la tiendrait… même si cela lui couterait de le faire. Plongé dans ses réflexions, le souverain fut ramené à la réalité par un contact à la commissure de ses lèvres. Son regard se tourna vers la jeune femme. Et la surprise put se lire sur son visage. Cette position indiquait clairement la confiance qu’elle lui faisait, et surtout la réponse à sa proposition. Le vampire s’était attendu à un moment de réflexion plus long. Comme pouvait-il douter et rechigner alors qu’encore une fois, elle acceptait tout ce qui venait de lui. Dans un murmure, en approchant de sa compagne, il répondit avec une solennité toute personnelle.

_ « Très bien. Tu as ma parole d’honneur, que je ne prendrais aucun risque inconsidéré la journée, même si tu es en danger. »

C’était une promesse sincère, même si elle ne regroupait pas toute la demande de la demoiselle. S’il lui arrivait quelque chose avait un sens trop vague. Si la métamorphe disparaissait, ou mourrait, le picte ne pouvait promettre de ne rien faire de stupide. A quelques centimètres de la peau de la jeune femme, ses crocs sortirent et se plantèrent avec beaucoup de délicatesse dans la gorge d’Elena… Le cœur de celle-ci s’emballait, et éveillait les sens du vampire… La morsure dut être douloureuse l’espace d’une seconde, et devenir beaucoup plus agréable pour la concernée. Le souverain prenait d’infime précaution pour rendre cet acte aussi doux que possible. Il commença à se nourrir du sang chaud et si délicieux de la métamorphe. L’espace d’une seconde, l’immortel sentit la soif et le désir l’envahir dangereusement. L’hôte s’écarta alors rapidement, et relâcha son étreinte sur Elena. Il ne réussit pas à rentrer ses crocs, et passa son doigt sur sa bouche pour récupérer quelques gouttes de sang ; involontaire, tel un carnassier, il savoura ce breuvage devant la jeune femme. Reprenant enfin ses esprits, son expression se ferma à cause de la honte, et surtout à cause de la peur d’avoir effrayé la jeune femme.

_ « A toi maintenant. Mais attention, pendant quelques jours, tu vas te sentir plus forte que de raison et étrangement bizarre. Je n’ai encore jamais fait ça, je n’ai fait qu’en entendre parler donc je ne peux te dire exactement ce qu’il va se produire. »

A la fin de sa phrase, Kyle resta un moment à observer fixement Elena avec un air des plus sérieux. Il porta son poignet à la bouche et croqua dedans. Du sang coula de la morsure le long de son bras, et vint s’écraser sur le canapé et ses vêtements. Le picte approcha la blessure des lèvres d’Elena pour l’inviter à boire son sang à son tour. Il attendit patiemment qu’elle prenne la décision. Aucun mouvement ne vint motiver la jeune femme à boire le sang, et aucun mouvement de recul ne vint bousculer la demoiselle dans sa prise de décision. Telle une statue, l’immortel restait immobile dans cette position ; ses prunelles étaient figées sur le magnifique visage de son interlocutrice. Il se préparait déjà à entailler à nouveau sa chair pour lui permettre de boire son sang, sa blessure se refermait doucement mais sûrement. La curiosité, l’envie et l’appréhension étreignaient le vampire. Il ne savait pas à quoi ressemblerait ce lien, ni la puissance de ce dernier. Et surtout quelle quantité de sang avait-elle besoin. En réalité, le picte n’avait aucunement besoin du sang de la métamorphe. Cependant, il trouvait cette manière d’agir plus significative. C’était une confiance réciproque qu’ils devaient avoir…

_________________
Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Elena Graham

♣ Avatar : OliviaHOTWilde
♣ Emploi : Journaliste
♣ Humeur : Déterminée
♣ Messages : 35
♣ Date d'arrivée : 15/08/2012
♣ Photo d’identité :
MessageSujet: Re: ❝ Je ne veux pas des mails, je te veux toi…❞ Ven 2 Nov - 21:14


❝ Je ne veux pas des mails, je te veux toi…❞
Feat Kyle Wade and Elena Graham

Elle savait qu’il était dur pour lui de donner sa parole et c’était la deuxième fois au cours de cette soirée qu’elle lui demandait de faire une promesse. Elle acceptait de boire son sang, de créer ce lien si particulier qui unissait un vampire et un être vivant. Elle émettait juste une petite condition, élément légitime surtout qu’elle connaissait le vampire. Il avait déjà tué pour elle, il avait transformé plusieurs de ses congénères en tas gluant uniquement pour protéger la fragile métamorphe qu’elle était. Il était quelqu’un d’important à présent et elle, elle l’avait compris, l’un de ses talons d’Achille. Des personnes sauraient en profiter, prendre partie de cet élement et Elena ne voulait pas mettre en danger l’être le plus important dans sa vie.

Elena : « Je sais que tu veux me protéger et je te demande de faire attention à toi parce que je tiens à toi. »

Plus qu’à n’importe qui d’autre. Main dans la sienne, tête légèrement inclinée l’ombre d’un sourire éclaira le visage d’Elena. Il était dur en affaires, reformulant l’intitulé de sa promesse et se limitant uniquement à la journée. C’était déjà beaucoup pour lui, elle n’avait pas besoin de le regarder pour voir que ce genre de promesse lui coutait beaucoup. Elle n’en demanda pas plus, il ne s’exposerait pas aux rayons si destructeurs du soleil, c’était une petite victoire pour elle.

Paupières closes, elle sentait pourtant sa proximité. Son esprit ordonnait à son corps de se calmer mais il ne semblait vouloir en faire qu’à sa tête, totalement désordonné. Ses crocs transpercèrent alors sa chair, elle tressaillit et un faible gémissement s’échappa de ses lèvres entrouvertes. Rapidement, ses muscles se décontractèrent, elle était sienne, se livrant totalement à lui. Elle sentait cette étrange sensation alors qu’il aspirait le fluide qui la maintenait en vie, qui faisait battre son cœur. Et quand il s’éloigna, elle rouvrit les yeux. Voir Kyle tel qu’il était, être face à sa nature, ne l’effrayait pas. Elle aurait pourtant dû, c’était normal d’avoir peur d’un vampire. Mais, elle n’avait pas peur de celui-ci. Le fixant, elle ne fit pas l’ombre d’un mouvement durant plusieurs minutes avant d’approcher sa main de sa joue et de la lui caresser du bout des doigts.

Elle ne voulait même pas regarder l’entaille qu’il venait de créer sur son poignet. A la place, elle fixait ses iris. Mais, sa nature de métamorphe pouvait lui permettre de sentir l’odeur de son sang tout particulièrement quand il était ainsi proche d’elle. Etrangement, ce n’était pas désagréable alors elle s’autorisa enfin à baisser les yeux vers son bras. Il avait deux minuscules entailles dont le diamètre semblait s’amoindrir au fil des secondes. Le sang, qui avait au départ coulait à flot, était réduit à de fines gouttelettes d’un rouge profond perlant à la surface de la plaie. Son corps avait déjà entamé son processus de coagulation. Ce n’est pas pour autant que la jeune femme agit. Elle avait accepté cet échange et avait même obtenu de Kyle une promesse personnelle. Elle était maintenant hésitante, cet acte était loin d’être aussi facile qu’il n’avait été pour le vampire de le faire avec elle. Un aller-retour à la rencontre de son regard lui permit d’être quelque peu rassuré. Elle en était capable, elle n’avait pas à appréhender quoi que ce soit. Ses doigts se refermèrent sur les siens et elle approcha son poignet de son visage. Ce fut sa langue qui s’aventura en premier à frôler sa peau ensanglantée recueillant une goutte. Le goût était à cent mille lieux de celui ferrique qu’elle avait pu s’imaginer. C’était sucré et pétillant de saveurs. C’était délicieux. Elle n’avait jamais comprit ce que le sang de vampire avait de si particulier pour que les humains et les morphes en deviennent si facilement accros. A présent, elle saisissait.

Ses lèvres se posèrent plus assurément sur la plaie qui se rouvrit quand elle exerça une pression dessus. Le liquide afflua dans sa bouche et elle pressa davantage ses lèvres contre son poignet, resserrant sa prise sur les doigts de son vampire. Instinctivement, elle avait changé de position, assise sur ses genoux, légèrement tournée pour avoir accès à la morsure. Elle ressentait déjà l’effet que son sang provoquait dans son corps. C’était de l’énergie pure qu’elle avalait, elle pouvait le sentir enflammer sa gorge puis son corps tout entier. Le relâchant, deux de ses doigts vinrent s’apposer contre la morsure en guise de pansement, inutile c’est vrai. Dans quelques secondes à peine, il aurait déjà arrêté de saigner et sa peau serait intacte, sans une trace d’égratignure. Relevant la tête vers lui, ses lèvres avaient encore une délicieuse couleur cerise, contrastant avec ses prunelles quand elle regarda le vampire. Elle était encore totalement secouée par le sang qu’elle venait ingérer, le souffle court, la respiration altérée si bien qu’elle fut incapable de prononcer le moindre mot. Les « on dit » avaient raison, le sang de vampire était puissant, une véritable drogue.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: ❝ Je ne veux pas des mails, je te veux toi…❞

Revenir en haut Aller en bas
 

❝ Je ne veux pas des mails, je te veux toi…❞

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
rewrite true blood ϟ  :: Le terrain de jeu :: Autres états :: Texas-