AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  


L'histoire de Bon Temps reste à écrire ...

Partagez | 
 

 silver it's bullshit ; ft Alice

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
Jeremiah D. Vanhorn

♣ Avatar : Tyler Hoechlin
♣ Emploi : Shérif de la zone 4 (Monroe)
♣ Humeur : Maussade
♣ Messages : 121
♣ Date d'arrivée : 12/06/2012
♣ Photo d’identité :


MessageSujet: silver it's bullshit ; ft Alice Lun 16 Juil - 19:01





    L'astre solaire enfin couché, le shérif pouvait enfin s'éveiller après avoir dormis toute la journée. Jeremiah faisait partit de ses vampires plutôt solitaire et pas très bavard. C'était très rare qu'il sorte chercher de la compagnie, préférant le calme et la solitude aux rues bondés de Monroe. C'était une période pas très joyeuse pour lui, l'anniversaire de son fils, mort il y a des années, emportés par la maladie après sa transformation. Jeremiah n'avait pas énormément de souvenir de sa vie humaine, mais cette date il ne pouvait l'oublier. Dans le cagibi qui lui servait de cercueil, il ne pouvait s'empêcher de se demander à quoi sa vie aurait pu ressembler si il n'avait pas été transformé. Certainement une vie tranquille avec sa femme et ses enfants, à vieillir à leurs côtés. Mais la démone rousse qui l'avait vampirisé lui avait toujours dit que la morsure était un cadeau. Après plus d'un siècle, il se demandait encore quel bienfait ça avait pu lui apporter. Enfin, il était déjà mourant quand il reçut le baiser du vampire, mais il ne lui en était pas du tout reconnaissant. Dans son placard, il pouvait entendre la pluie tomber, les gens se précipiter pour rentrer se coucher. Le vampire ouvrit alors les yeux et se leva. Il occupait un appartement spacieux à Monroe, depuis qu'il avait été élu shérif de cette zone. Il connaissait la Louisiane comme sa poche, étant un pur natif d'ici. Il prenait son rôle au sérieux car après tout si il y avait un problème sur sa zone, c'était lui qui allait devoir rendre des comptes à la Reine Sophie-Ann. Enfin ce soir la nuit lui appartenait, n'ayant rien de spécial à faire, il prit une douche et s'habilla pour aller prendre l'air. Le temps avait changé et avait décidé d'être plus clément ce soir, il y faisait lourd et l'orage grondait doucement. Le vampire arpentait donc les rues sans réel but, bien qu'il fallait se nourrir, la nuit ne faisait que commencer. Tandis que le beau brun ténébreux se promenait les mains dans les poches, il s'arrêta net. Dans une ruelle sombre il pouvait déceler le cris d'une femme en détresse. Il utilisa sa vitesse de vampire pour se rendre sur le lieu dit, assistant à ce qu'on pouvait appeler une agression. Un jeune vampire apparemment mal éduqué était en train de se nourrir sur une humaine ! Une chose pas toléré par la Ligue, du moins pas en publique, ce qui était totalement hypocrite. Il s'avança donc tel un courant d'air pour attraper le suceur de sang et le balancer contre un mur. Il avait l'air jeune, un nouveau né sans doute. Le jeune vampire pu reconnaître le shérif, il prit rapidement la fuite. Jeremiah poussa un soupire, puis il s'approcha de la femme qui s'était déjà relevée, une arme pointé sur Jeremiah. La scène se déroula très vite, elle tira une balle dans le ventre du vampire, et une autre dans son bras ... Foutu humaine ingrate, putain d'argent pensa-t'il agenouillé sur le sol ...

    Les crocs en évidence, il s'enfuit donc à une vitesse surhumaine vers la seule personne capable de le soigner, son amie Alice. Il était dans l'incapacité de se régénérer, tombant parfois dans sa course à cause de la douleur insupportable. Bon Temps n'était pas très loin, mais il se sentait déjà à bout de force. Son tee-shirt blanc était taché de sang, le visage encore plus pâle et livide qu'à son habitude ... Une fois arrivé dans cette petite ville où il faisait bon d'y vivre, il se laissa tomber sur le péron de l'habitation de son amie. Il n'avait pas besoin de frapper à la porte, c'était une vampire ! Et l'odeur du sang de Jeremiah devait déjà être arrivé jusqu'à Alice. Il avait une main sur son bras, et l'autre sur le bas du ventre, les dents serrés par la douleur. La porte s'ouvrit alors, il laissa apparaître un léger sourire avant de grimacer à cause de ses blessures. « Bonsoir Alice, si t'es pas trop occupée, tu peux m'aider ? » Il tenta alors de se redresser mais en vînt, ses forces l'avaient quitter.


_________________
♦ La vie est faite de choix : Oui ou non. Continuer ou abandonner. Certains choix comptent plus que d’autres : aimer ou haïr. Être un héros ou un lâche. Vivre ou mourir. Je vais le répéter une dernière fois, pour ceux qui en douteraient encore... La vie est faite de choix. Vivre ou mourir, le choix le plus important, mais la décision nous appartient rarement. ♦️ Grey-A / @Shiya
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Alice J. Price

♣ Avatar : Bella Heathcote
♣ Emploi : Infirmière de nuit
♣ Humeur : Changeante
♣ Messages : 150
♣ Date d'arrivée : 13/06/2012
♣ Photo d’identité :
MessageSujet: Re: silver it's bullshit ; ft Alice Mer 18 Juil - 21:25


À l'instant précis où les derniers rayons du soleil s'évanouirent à l'horizon, Alice ouvrit les yeux. Elle se leva et sortit de l'espace qu'elle s'était aménagé à la cave pour rejoindre le rez-de-chaussée de la maison où elle vivait. La première chose qu'elle fit fut de prendre une bouteille de Tru Blood au réfrigérateur pour la faire chauffer au micro-onde. Elle était toujours affamée le matin, une sensation qui la rendait particulièrement vulnérable. Son double imaginaire, l'Autre, le savait parfaitement, et évitait en général de lui adresser la parole tant qu'elle n'avait pas avalé son « repas ». Le breuvage, une fois chauffé, était relativement buvable, bien que cela n'ait rien à voir avec le délicieux goût du sang humain prélevé à la source. Néanmoins se plier à ce régime était la condition de l'intégration et elle n'avait pas vraiment le choix. Son état mental la mettait déjà suffisamment en danger et elle n'avait pas besoin d'en rajouter. Dernièrement, l'étau s'était resserré autour d'elle, au point que la reine elle-même avait commencé à s'intéresser à son cas, chose qui ne lui plaisait pas du tout. Savoir qu'on pouvait éventuellement surveiller ses agissements la mettait dans un état de nervosité peu commun. Et le fait qu'elle ne travaille pas aujourd'hui accentuait encore son agitation : si elle n'avait pas l'esprit occupé, elle passait son temps à ressasser des idées noires, ce qui ne présageait rien de bon. À défaut de mieux, elle s'acharna à trouver des occupations, comme faire un peu de ménage et du rangement. Mais comme elle n'était pas de nature désordonnée, cette activité ne lui prit que bien trop peu de temps et elle se trouva bientôt de nouveau oisive. Au lieu de rester en retrait, l'Autre s'amusait à l'agacer. « A ton avis, combien de temps avant que l'Autorité te mette la main dessus ? Ce n'est pas en tournant en rond comme ça que tu vas changer quoi que ce soit. » Sur ces mots, elle éclata d'un rire moqueur qui fit sortir la vampire de ses gonds. D'un geste impulsif, elle attrapa la bouteille de Tru Blood vide et la lança contre son double qui l'évita en baissant la tête. L'objet se brisa alors en mille morceaux contre le mur. Ce geste eut pour effet d'agacer l'Autre, qui la regarda d'un air sarcastique. « Tu es complètement folle. » Mais déjà, Alice ne l'écoutait plus. Son regard s'était arrêté sur l’étui à violon posé contre le mur. Pourquoi n'y avait-elle pas pensé plus tôt ? Jouer de son instrument serait idéal pour la calmer un peu. Elle le sortit de son étui et se mit alors à jouer.

Combien de temps cela dura-t-il ? Elle aurait été incapable de le dire. Mais elle fut interrompue par quelque chose de bien inhabituel : tout d'abord, un bruit sur le pas de sa porte. Puis, une odeur de sang, forte et entêtante. Posant son instrument, elle se précipita à la porte. Le spectacle qui l'y attendait était pour le moins terrible : elle vit son ami Jeremiah, effondré au sol et blessé. « Bonsoir Alice, si t'es pas trop occupée, tu peux m'aider ? » Elle voulut lui demander ce qui lui était arrivé, mais il souffrait visiblement et il n'avait sans doute pas envie de répondre à ses questions pour le moment. Elle utilisa la rapidité et la force dont elle était capable pour le traîner à l'intérieur de la maison, dans son salon et déchira son tee-shirt afin de mieux voir ce qu'il en était. Il s'agissait visiblement de blessures par balle et seul l'argent aurait pu l'empêcher de cicatriser. Elle se précipita à l'étage pour prendre la trousse qui contenait quelques instruments stérilisés qu'elle gardait au cas où. Elle redescendit et prit également un chiffon, ainsi qu'une petite coupelle. Puis elle s'agenouilla près de son ami. « Je vais devoir retirer les balles. Malheureusement, je n'ai pas d'anesthésiant, et d'ailleurs je ne suis pas sûre que ça fonctionnerait sur toi. Je te préviens, tu risques d'avoir vraiment très mal. » Elle prit le chiffon et le plaça au niveau de sa bouche. « Mords-ça, au cas où. Ensuite tu me raconteras ce qui t'es arrivé. » Elle ouvrit la trousse et prit de quoi extraire la première balle. Elle commença par le bras de Jeremiah et entreprit d'extraire la première balle. Pour avoir déjà souffert de blessures par l'argent elle savait à quel point ce devait être douloureux et devait faire appel à toutes ses compétences professionnelles pour garder son sang-froid.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Jeremiah D. Vanhorn

♣ Avatar : Tyler Hoechlin
♣ Emploi : Shérif de la zone 4 (Monroe)
♣ Humeur : Maussade
♣ Messages : 121
♣ Date d'arrivée : 12/06/2012
♣ Photo d’identité :


MessageSujet: Re: silver it's bullshit ; ft Alice Jeu 19 Juil - 20:52


    Voir le visage de la douce Alice fit un instant oublier la douleur qui le consumait, mais il fut vite ramener à la réalité quand celle-ci le tira pour l'emmener dans son salon, se laissant lourdement tomber sur le sofa accompagné d'un râle de douleur. Quelle époque misérable, tout était bien mieux quand ils vivaient tous dans l'ombre et l’anonymat ! Aujourd'hui il existait même des armureries pour se défendre ou attaquer les vampires ... Ce soir Jeremiah en avait fait les frais, tandis qu'il était venu à l'aide d'une humaine prise à la gorge par un jeune vampire fougueux et apparemment non instruit des règles fondamentaux de la ligue. Jeremiah se sentait légèrement dégoûté par la nature humaine sur ce coup-là ... Enfin la douleur le ramena rapidement à la réalité tandis que Alice venait de déchirer son tee-shirt pour constater l'ampleur des dégâts. Il avait une balle dans son épaule et une autre logé dans son ventre, sur ses abdominaux. La Vampire partit chercher sa trousse de soins , n'ayant à peine remarqué son absence car elle se déplaçait telle un courant d'air. Saloperie de balles en argent, cela empêchait le vampire de cicatriser, et il souffrait énormément aux brûlures que lui infligeait le métal dans son corps. « Je vais devoir retirer les balles. Malheureusement, je n'ai pas d'anesthésiant, et d'ailleurs je ne suis pas sûre que ça fonctionnerait sur toi. Je te préviens, tu risques d'avoir vraiment très mal. » Il laissa tout de même échappé un rire moqueur quand elle lui parla d'anesthésiant. Si seulement il pouvait en exister pour atténuer les douleurs causés par l'argent ... Enfin il était en vie, il n'osait pas imaginer si l'humaine aurait utilisé des balles en bois, il serait certainement pas là à se faire soigner. « Mords-ça, au cas où. Ensuite tu me raconteras ce qui t'es arrivé. » dit-elle en enfonçant un chiffon dans la bouche du vampire, la torture était donc pas terminé pour ce soir ? Ses crocs sortit, il mordit donc de toute ses forces quand Alice retira la première balle de son bras, ses grognement étouffés par le bout de tissus enfoncé dans sa bouche. La douleur se mêla au soulagement tandis qu'il regardait avec mépris la balle en argent extraite de son bras. Enfin le supplice n'était pas terminé, il retira le chiffon de sa bouche en laissant tomber sa tête en arrière, la respiration haletante. « Va me falloir plus que du True Blood pour me remettre de ça. » dit-il avec une voix fatigué. La plaie occasionnée par le premier impact de la balle était déjà en cours de cicatrisation, tandis qu'il laissait maintenant Alice s'occuper de déloger la deuxième dans son ventre. Il serrait les dents, mais il devait avoué l'efficacité de son amie pour ce genre de travail.

    Le shérif était profondément admiratif de Alice, elle combattait ses propres démons tout en soignant les maux d'humains à l'hôpital de Shreveport. Elle était assez âgée pour résister à la tentation, Jeremiah était plus vieux et pourtant, il ne resterait pas longtemps passif à la vue de sang tout les jours. Ce liquide si délicieux ... Il adorait se nourrir d'humains, il continuait de le faire, emmerdant profondément la ligue. Il n'était pas hypocrite comme eux, il n'allait pas contre sa nature ! Beaucoup de vampires arrivaient à suivre ce nouveau régime, mais le vampire lui avait du mal à réfréner ses envies. La belle et douce Alice continuait de soigner le shérif, il sentait ses mains froides poser sur son ventre et l'acier de ses instruments pénétrer la plaie pour y extraire la dernière balle. Une tâche délicate car cette dernière était profondément ancré. Ce n'était pas la première fois qu'il était blessé par balle, il avait failli y rester pendant la guerre sécession, mais sa créatrice lui offrit le don obscure afin de le soigner. Il poussa alors un cris de douleur accompagné de grognements, rapportant le chiffon à sa bouche pour le mordre de toutes ses forces qui pouvaient bien lui rester. Il pouvait sentir cette balle lui brûler les entrailles, puis après plusieurs minutes de souffrance, il entendit le petit bout de métal tinter dans la coupelle médical de Alice. Il laissa tomber sa tête en arrière en expirant profondément, totalement soulagé en laissant ses blessures cicatriser et se régénérer plus longuement que d'habitude. « Merci Alice ... » Il releva la tête pour regarder son amie accroupis, il lui adressa un faible sourire. Elle devait certainement être une des rares à avoir une telle proximité avec lui. Depuis le temps qu'ils se connaissaient, Jeremiah avait énormément d'affection pour elle, comme une sorte de grand-frère ou de créateur. Il se sentait obligé de la protéger, elle comptait beaucoup pour le shérif de Monroe.

    « Pour la faire courte, j'ai défendu une humaine qui se faisait attaquer par un jeune vampire mal éduqué, et pour me remercier elle m'a tirer dessus. Qui a dit qu'on étaient totalement intégrés ? » Il marqua une pause en se redressant, retrouvant peu à peu ses forces, mais il fallait qu'il se nourrisse pour que sa puissance soit à son maximum. « Enfin bref, ça m'apprendra de jouer au bon samaritain, c'est pas mon truc je crois. » Il lui adressa en clin d'oeil, regardant ce qui restait de son pauvre tee-shirt, condamné à rentrer torse nu, quelle magnifique soirée ! Mais ça lui aura permis de voir Alice, bien qu'il aurait préférer la rencontrer dans d'autre circonstances. « Sinon comment tu vas ? Cela fait quand même un moment que l'on s'est pas vu. »


_________________
♦ La vie est faite de choix : Oui ou non. Continuer ou abandonner. Certains choix comptent plus que d’autres : aimer ou haïr. Être un héros ou un lâche. Vivre ou mourir. Je vais le répéter une dernière fois, pour ceux qui en douteraient encore... La vie est faite de choix. Vivre ou mourir, le choix le plus important, mais la décision nous appartient rarement. ♦️ Grey-A / @Shiya
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Alice J. Price

♣ Avatar : Bella Heathcote
♣ Emploi : Infirmière de nuit
♣ Humeur : Changeante
♣ Messages : 150
♣ Date d'arrivée : 13/06/2012
♣ Photo d’identité :
MessageSujet: Re: silver it's bullshit ; ft Alice Dim 22 Juil - 22:14

Alice pratiquait le métier d’infirmière depuis bien longtemps déjà. C’était celui qu’elle exerçait avant même sa transformation. Durant toutes ces années, elle avait vu bien des cas extraordinaires et exercé parfois dans des conditions extrême, mais elle s’était très rarement retrouvée dans ce type de situation. Elle n’était pas médecin et pratiquer une telle intervention, de plus sans anesthésie, n’avait rien d’habituel. Cependant, elle était débarrassée de la peur de tuer son patient. Elle savait que l’opération allait être particulièrement douloureuse pour Jeremiah, mais étant un vampire, ses chances de perdre la vie au cours de l’opération étaient nulles, car heureusement aucune des deux balles ne s’était logée à proximité de son coeur. Cependant, l’opération n’en était pas moins très délicate à pratiquer. L’Autre semblait en être consciente et ne se manifestait plus, ce dont la vampire lui était très reconnaissante : elle n’aurait sans doute pas pu travailler correctement si son double était venu l’ennuyer. La tension était déjà à son comble. La seule partie particulièrement délicate était l’extraction des balles. Si elle y réussissait, la cicatrisation suivrait sans réel problème. Elle prit les instruments dont elle avait besoin, inspira profondément et écarta la plaie afin de pouvoir se saisir de la balle qui se trouvait logée dans l’épaule de son ami. Une fois qu’elle l’eut saisie, elle la retira, ce qui était sans doute la partie la plus douloureuse : l’argent le brûlait et de la fumée s’échappait de la plaie. Enfin, elle la retira complètement et la laissa tomber dans la coupelle. « Va me falloir plus que du True Blood pour me remettre de ça. » Elle se surprit à sourire, autant par amusement que par nervosité. « On verra ça une fois que j’aurai terminé. Je vais attaquer la deuxième balle. Je ne vais pas te mentir, vu là où elle se trouve, j’ai bien peur que ça te fasse encore plus mal. Prépare-toi, je vais commencer. » Elle aurait aimé trouver un moyen pour retirer la douleur, mais elle n’en possédait pas et il était fort probable que ceux qu’elle connaissait n’aient eu aucun effet sur lui. Pourtant, elle avait déjà soigné bien des êtres humains sans anesthésie, qui eux risquaient bel et bien de mourir et ne cicatrisaient pas si facilement. Le fait que Jeremiah et elle soient si proches changeait un peu la donne. Elle prit une fois de plus une profonde inspiration et recommença l’opération. Celle-ci fut cependant bien plus délicate : il ne fallut qu’un instant à Alice pour constater que la balle était logée bien plus profondément et elle espérait sincèrement parvenir à l’extraire. L’entendre grogner de douleur ajoutait à la pression qu’elle ressentait déjà, d’autant plus que la balle était bien plus difficile à trouver. Elle dut s’y prendre à plusieurs reprises avant de la saisir grâce à son instrument. Enfin, elle la sentit et pu la capturer. Elle la retira tandis que l’argent brûlait la plaie du vampire. Enfin, elle put la laisser tomber également dans la coupelle. Epuisée, elle se laissa tomber en arrière.

« Merci Alice ... » Elle sourit à son tour, soulagée que tout ceci soit enfin terminé. Jamais elle n’aurait imaginé que sa soirée se déroule de cette manière, mais à présent, tout allait bien, elle avait réussi à le soulager et il était débarrassé de ces deux objets de torture. « Il n’y a pas de quoi. Et puis, c’est mon métier après tout. » Elle l’aurait sans doute fait pour n’importe quel être qui aurait frappé à sa porte, mais pour les autres, ça n’aurait été que par simple obligation professionnelle. Pour lui, c’était différent. Il était pratiquement le seul véritable ami qu’elle possédait et en qui elle avait réellement confiance. Il avait en quelques sortes comblé l’absence de son créateur, bien qu’elle se refuse à l’envisager comme tel, étant encore traumatisée par celui qui l’avait transformée. « Pour la faire courte, j'ai défendu une humaine qui se faisait attaquer par un jeune vampire mal éduqué, et pour me remercier elle m'a tirer dessus. Qui a dit qu'on étaient totalement intégrés ? » Elle haussa les sourcils d’un air désapprobateur. « Et ensuite c’est nous qu’ils traitent de sauvages. Comme quoi les humains ne sont pas plus civilisés en fin de compte. » Elle le pensait vraiment, et ce depuis bien longtemps. C’était toujours plus ou moins la même histoire : depuis la Révélation, les vampires étaient accusés de tous les maux, mais si l’on y repensait, les humains étaient à l’origine de bien des horreurs que les créatures de la nuit n’auraient jamais eu l’idée de commettre. Et savaient-ils seulement qu’il y avait d’autres créatures, tout aussi terribles? Quoi qu’il en soit, ils étaient considérés comme un fléau par bien des gens, comme en témoignait la mésaventure de Jeremiah. « Un Tru Blood pour te remettre? Malheureusement, je n’ai pas mieux à te proposer. »

« Sinon comment tu vas ? Cela fait quand même un moment que l'on s'est pas vu. » Elle fut tentée de lui parler de la Reine, mais se demanda si c’était réellement judicieux. Après tout, elle ne lui avait encore rien fait pour le moment. « Oh, tu sais... la routine. Je travaille beaucoup en ce moment, sauf certaines nuits comme ce soir. D’ailleurs, tu as eu de la chance que je sois ici. » Il la connaissait bien, et même très bien. Il y avait de grandes chances pour qu’il devine qu’elle cachait quelque chose, aussi, elle préféra anticiper et attirer son attention sur un autre sujet. « Tu as entendu la révélation de Nan Flanagan l’autre soir? A ton avis, où veut-elle en venir en parlant soudainement d’autres créatures? »

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Jeremiah D. Vanhorn

♣ Avatar : Tyler Hoechlin
♣ Emploi : Shérif de la zone 4 (Monroe)
♣ Humeur : Maussade
♣ Messages : 121
♣ Date d'arrivée : 12/06/2012
♣ Photo d’identité :


MessageSujet: Re: silver it's bullshit ; ft Alice Mer 25 Juil - 22:57



    Le vampire se sentait beaucoup mieux, ses blessures cicatrisaient correctement, soupirant de soulagement et totalement redevable de ce que venait de faire son amie. Il n'avait plus ces horribles balles en argent dans le corps en train de le consumer, il se sentait du coup plus léger. La vie de garde avait été beaucoup plus calme que celle de shérif. Travailler comme protecteur de la reine avait été une tâche plus que ... facile. Après tout la souveraine de Louisiane avait Batanya, autant dire que presque rien ne pouvait lui arriver. La reine était assez spéciale, pour pas dire excentrique et introvertie. Jeremiah avait pu rencontrer le roi du Texas, et celui-ci se trouvait beaucoup plus humanisé que sa propre souveraine. Depuis qu'il était shérif il n'avait presque plus le temps de se rendre au Fangtasia, ou de s'occuper de sa maison à Bon Temps. Il était coincé toutes les nuit à Munroe, une ville sympa mais beaucoup moins animé que Shreveport. Jeremiah était né à la Nouvelle-Orléans, un vrai natif de la Louisiane et il ne comptait pas quitter cet état pour le moment. Après sa transformation il avait beaucoup voyagé avec sa créatrice, participant à des meurtres et des orgies malsaines. Il n'était plus le vampire d'autrefois, non désormais il était beaucoup plus sage, plus solitaire, ayant vite compris que de passer trop de temps avec ses congénères lui faisait perdre le peu d'humanité qu'il lui restait. Enfin, de la à dire qu'il était un gentil vampire serait mentir. Mais il savait avec qui l'être, et Alice en faisait partit. Jeremiah se considérait investis d'un rôle important dans la vie de la jolie vampire, il essayait d'être le plus possible présent pour elle, pour l'aider, l'accompagner et l'écouter. Il savait très bien à quel démon était en proie Alice, malheureusement seule elle pouvait combattre cela. Lorsqu'il remercia son amie, elle lui offrit en sourire en ajoutant : « Il n’y a pas de quoi. Et puis, c’est mon métier après tout. » Et quel métier songea-t'il ...

    « Et ensuite c’est nous qu’ils traitent de sauvages. Comme quoi les humains ne sont pas plus civilisés en fin de compte. » répondit-elle lorsqu'il lui raconta son aventure ... Il hocha la tête complètement d'accord. Alice et Jeremiah était assez âgé pour avoir connus plusieurs guerres. Jeremiah avait même participer à l'une d'entre-elle. Mais en tant que spectateur et vampire, il était déçu de la nature humaine, enfants de la perdition ... Il semblait pensif à la phrase de Alice, repensant à la Grande-Révélation et tout ce qui avait suivis après. « Un Tru Blood pour te remettre? Malheureusement, je n’ai pas mieux à te proposer. » Il laissa apparaître un sourire en coin sur ses lèvres. Alice n'était pas le genre de vampire à garder des humains dans un placard pour les grandes occasions, de plus elle connaissait très bien le point de vue de son ami sur ce sang synthétique. Mais bon, il avait faim et chez Alice il se pliait à ce régime là. « Volontiers, merci ... C'est tellement bon. » dit-il ironiquement en se levant du canapé pour s'étirer quelques secondes, torse nu. Il laissa la vampire lui apporter la bouteille, l'apportant à ses lèvres pour en boire une longue gorgée, laissant difficilement le liquide entrer dans sa gorge. La conversation reprit donc, en commençant par des banalités, bien qu'il se souciait évidemment de son amie. « Oh, tu sais... la routine. Je travaille beaucoup en ce moment, sauf certaines nuits comme ce soir. D’ailleurs, tu as eu de la chance que je sois ici. » Il hocha la tête, sentant tout de même qu'elle ne lui disait pas tout, mais la nuit était à eux pour ce soir et il reviendrait certainement sur ce sujet là pour connaître toute la vérité. Il n'eut pas vraiment le temps de répondre car elle enchaîna directement sur un autre sujet.

    « Tu as entendu la révélation de Nan Flanagan l’autre soir? A ton avis, où veut-elle en venir en parlant soudainement d’autres créatures? » Il leva les yeux au ciel quand elle prononça le nom de Nan Flanagan. Il ne supportait plus de voir cette vampire blonde, petite chienne de la ligue prôner les droits des vampires. Ce n'était qu'une conne et rien de plus selon Jeremiah. Il ne trouvait rien de flatteur à être représenté par elle, mais alors vraiment pas du tout. « Nan Flanagan et son sourire hypocrite, comme la plupart des politiciens sauf qu'elle n'est que le toutou de la Ligue. Si tu veux mon avis , l'Autorité veut montrer du doigt les autres créatures pour que les humains se focalisent dessus et nous oublis un peu ... Je suis évidemment contre. Sincèrement tu trouves qu'on vit mieux depuis la Grande-Révélation ? » Il marqua une pause en montrant la bouteille de Tru Blood. « Nous sommes des prédateurs, c'est un fait. L'autorité nous demandes de brider notre vraie nature, du moins de faire ça discrètement, vive l'hypocrisie. »


_________________
♦ La vie est faite de choix : Oui ou non. Continuer ou abandonner. Certains choix comptent plus que d’autres : aimer ou haïr. Être un héros ou un lâche. Vivre ou mourir. Je vais le répéter une dernière fois, pour ceux qui en douteraient encore... La vie est faite de choix. Vivre ou mourir, le choix le plus important, mais la décision nous appartient rarement. ♦️ Grey-A / @Shiya
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Alice J. Price

♣ Avatar : Bella Heathcote
♣ Emploi : Infirmière de nuit
♣ Humeur : Changeante
♣ Messages : 150
♣ Date d'arrivée : 13/06/2012
♣ Photo d’identité :
MessageSujet: Re: silver it's bullshit ; ft Alice Mer 1 Aoû - 17:53

Alice était heureuse de souffler après cette petite mésaventure, qui se terminait heureusement pour tous les deux. Elle était soulagée de ne pas se trouver tous les soirs dans de telles situations. Son travail était déjà suffisamment riche en sensations fortes, elle n’avait pas besoin d’en rajouter lorsqu’elle se trouvait chez elle. Néanmoins, elle était soulagée d’avoir pu aider l’un de ses rares amis. Elle savait que son métier soulevait de nombreuses interrogations parmi les vampires et était heureuse de montrer que cela pouvait être utile. La vie des êtres de la nuit était loin d’être exempte de risques depuis le jour où leur existence avait été révélée au grand jour. On parlait d’eux comme des prédateurs susceptibles de nuire aux êtres humains, mais elle ne pouvait s’empêcher de penser que ces derniers ne valaient guère mieux. Certains étaient même extrêmement dangereux lorsque la haine devenait leur unique motivation. Si un vampire aussi âgé que Jeremiah pouvait en être la cible, peu d’entre eux se trouvaient à l’abri. Néanmoins, elle n’était pas du genre à se laisser aller à la psychose et ne comptait certainement pas fuir à chaque fois qu’elle croiserait un être humain. Elle avait bien d’autres choses auxquelles elle devait faire face parmi les démons qui la hantaient jour et nuit, sans lui laisser le moindre répit. L’Autre, qui s’était effacée durant l’intervention d’Alice semblait avoir retrouvé tout son enthousiasme. Elle se planta derrière la vampire, assise sur le sol en tailleur, observant la situation avec un sourire amusé qui avait le don d’exaspérer cette dernière. Elle l’ignora néanmoins, préférant se concentrer sur son ami.

« Volontiers, merci ... C'est tellement bon. » Elle laissa échapper un léger rire. Il était certain que cela ne valait en rien le goût du sang fraîchement prélevé à la source, mais elle n’avait pas vraiment le choix. Tôt ou tard, elle risquait de se trouver dans le collimateur des autorités parce qu’elle se trouvait être mentalement malade. Elle préférait ne pas accélérer le processus en ne respectant pas les règles de l’Intégration. « Je n’aime pas ça plus que toi, mais nous n’avons pas vraiment le choix. Je ne peux pas me permettre de garder un humain enfermé à la cave. » Elle se leva et se dirigea vers son réfrigérateur, d’où elle retira une bouteille du fameux breuvage. Le Tru Blood avait été présenté au monde comme une véritable innovation, quelque chose qui pourrait remplacer le sang humain. Malheureusement, les principaux intéressés savaient que c’était une invention à double tranchant : certes, il n’y avait rien de glorieux à tuer, mais boire le sang d’un humain procurait des sensations inimaginables pour le commun des mortels. A présent, voilà qu’ils devaient se contenter d’un médiocre substitut contenu dans de vulgaires bouteilles en verre. Elle en prit également une pour elle-même et fit chauffer les deux boissons au micro-ondes avant d’en tendre une à Jeremiah. Elle en avala une gorgée sans prêter attention au goût. Elle en avait l’habitude, après deux ans passés à ce régime, à l’exception de ses moments de crise.

« Nan Flanagan et son sourire hypocrite, comme la plupart des politiciens sauf qu'elle n'est que le toutou de la Ligue. Si tu veux mon avis , l'Autorité veut montrer du doigt les autres créatures pour que les humains se focalisent dessus et nous oublis un peu ... Je suis évidemment contre. Sincèrement tu trouves qu'on vit mieux depuis la Grande-Révélation ? » Elle y avait également pensé, mais ne pouvait s’empêcher de se poser des questions: pourquoi seulement maintenant? N’avaient-ils pas penser que toute l’attention du monde se focaliserait sur les vampires au moment de la Grande Révélation? Pourquoi faire cette déclaration seulement maintenant? Il lui serait difficile de deviner les intentions de l’Autorité pour le moment. Cependant, il ne s’agissait pas forcément d’une mauvaise chose et elle se sentait plutôt soulagée à l’idée que l’attention des humains se porterait ailleurs, du moins pendant un temps. « Je n’en sais rien à vrai dire. Je déteste devoir me nourrir de ce soi-disant sang en bouteille, et je me sens plus en danger que je ne l’ai jamais été à cause de ce que je suis. Mais j’avoue que ça me plait en un sens de ne plus avoir à me cacher. C’est peut-être plus juste que les humains savent à quoi ils ont affaire, mais le monde n’était peut-être pas prêt pour nous. Pour ma part, je t’avoue que je ne suis pas fâchée de voir l’attention des médias se focaliser ailleurs. » Elle n’aimait absolument pas Nan Flanagan, et n’avait aucune confiance dans la Ligue, mais ses propres intérêts étaient en jeu: à tout moment elle prenait le risque que quelqu’un ne rapporte ses dérives, ce qui lui vaudrait la Véritable Mort. « Nous sommes des prédateurs, c'est un fait. L'autorité nous demandes de brider notre vraie nature, du moins de faire ça discrètement, vive l'hypocrisie. » Elle était d’accord avec lui sur le fond. Faire croire aux êtres humains qu’ils étaient inoffensifs grâce au Tru Blood était absurde et stupide. « Oui, mais ce qui est fait est fait. A présent que les humains savent que nous existons, nous ne pouvons plus revenir en arrière. »

Elle termina son Tru Blood et posa la bouteille sur la table, puis jeta un coup d’oeil par la fenêtre. La nuit était belle et claire, le temps idéal pour une promenade au clair de lune. « Tu n’aurais pas envie d’aller faire un tour dehors? A moins que tu aies d’autres obligations... »

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Jeremiah D. Vanhorn

♣ Avatar : Tyler Hoechlin
♣ Emploi : Shérif de la zone 4 (Monroe)
♣ Humeur : Maussade
♣ Messages : 121
♣ Date d'arrivée : 12/06/2012
♣ Photo d’identité :


MessageSujet: Re: silver it's bullshit ; ft Alice Lun 27 Aoû - 18:05

    « Je n’aime pas ça plus que toi, mais nous n’avons pas vraiment le choix. Je ne peux pas me permettre de garder un humain enfermé à la cave. » Avait-elle dit à propos du Tru Blood. Cela arracha un sourire au vampire. Jeremiah ne se nourrissait que très rarement de ce substitut, préférant boire à la source.

    Etant shérif depuis peu, Jeremiah avait par obligation de s'occuper de sa zone et d'y faire régner l'ordre. Il avait beaucoup de contrainte comme faire un rapport à la reine des nouveaux-nés et de tout ce business de sang de vampire qui fait rage un peu partout, et pas seulement en Louisiane. Il s'était plaint de s'ennuyer quand il travaillait comme garde mais maintenant il regrettait d'être trop occupé à en négliger ses amis. Enfin surtout Alice, le vampire étant du genre solitaire et pas très sociable, il ne s'entourait que de quelques proches. Mais il s'inquiétait beaucoup pour Alice, elle lui paraissait par moment si frêle, si fragile ... De plus il était au courant de son '' amie '' qu'elle appelait '' l'autre '' et qui l'a suivait partout. Jeremiah ne s'était jamais permis de juger Alice sur ça, déjà parce que ça le regardait pas, à moins qu'elle décide de lui en parler, il respectait sa vie privée. Et bien que cela pourrait être un problème pour beaucoup de personne, humain ou vampire; elle avait prouvée ce soir qu'elle était totalement capable de gérer ses émotions et ses démons. Finalement il avait bien fait de venir, même si il aurait préféré l'a voir dans d'autres circonstances, l'important c'est qu'ils étaient là tous les deux. Ils pouvaient échanger quelques mots et malgré leurs pertes de vies humaines, Alice faisait étrangement ressortir la bonté du vampire. Elle savait l'écouter, le tempérer et lui faire un instant oublier sa longue vie de damné. L'immortalité n'avait rien de très beau après des longues d'années à errer, à voir ses amis et sa famille mourir. C'était le plus souvent long et blasant ... Enfin il savait aussi profité de temps en temps des bienfaits de la vie éternelle ... Bien qu'auparavant la douleur et la colère pouvait se lire sur son visage, il se sentait étrangement bien avec elle, serein et plutôt calme.

    La discution s'était orienté sur les dernières révélations médiatique de Nan Flanagan, sur la supposition de révéler l'existence des autres races. Connaissant les loups, ils n'allaient pas apprécier, les métamorphes non plus. Il avait donné son point de vue plutôt négatif et désormais il écoutait celui de son amie. « Je n’en sais rien à vrai dire. Je déteste devoir me nourrir de ce soi-disant sang en bouteille, et je me sens plus en danger que je ne l’ai jamais été à cause de ce que je suis. Mais j’avoue que ça me plait en un sens de ne plus avoir à me cacher. C’est peut-être plus juste que les humains savent à quoi ils ont affaire, mais le monde n’était peut-être pas prêt pour nous. Pour ma part, je t’avoue que je ne suis pas fâchée de voir l’attention des médias se focaliser ailleurs. » Il hocha la tête en vidant la bouteille de TruBlood . Elle avait raison dans un sens, ils pouvaient vivre sans se cacher, fréquenter les lieux publiques avec une bouteille de tru blood à la main, mais Jeremiah ne pouvait s'empêcher de se méfier des humains, encore plus depuis que la plupart étaient au courant des vertus médicinales de leurs sangs, et d'autres bien entendu ... « Nous sommes des prédateurs, c'est un fait. L'autorité nous demandes de brider notre vraie nature, du moins de faire ça discrètement, vive l'hypocrisie. » Avait-il dit un peu plus tôt. Ce sang synthétique pouvait les nourrir mais en aucuns cas les satisfaire ... Un humain ne s'arrêterait pas de manger de la viande sous prétexte qu'il existe des boites des conserves ... « Oui, mais ce qui est fait est fait. A présent que les humains savent que nous existons, nous ne pouvons plus revenir en arrière. » En effet elle avait raison, ce qui est fait, est fait. Cependant ils pouvaient minimiser les autres révélations ... Il rajouta pour conclure. « Sincèrement j'ose même pas imaginer la réaction des humains, ça finira en guerre si tu veux mon avis. Y'a des choses qui sont pas faite pour être dîtes. Ce qu'on ignore ne peut pas nous faire de mal ... Enfin on verra bien. »

    ll suivit la belle du regard, elle était prêt de la fenêtre, proposant à Jeremiah une balade nocturne. « Tu n’aurais pas envie d’aller faire un tour dehors? A moins que tu aies d’autres obligations... » Il lui adressa un sourire en se levant, ramassant le reste de son tee-shirt déchiré pour le jeter à la poubelle. Il était torse nu, il regarda Alice avec un sourire amusé en ajoutant. « Avec plaisir même si j'aurais l'air d'un gigolo comme ça ... Attends ...» Il quitta la maison dans un courant d'air pour revenir quelques secondes plus tard avec une chemise blanche piqué sur l’étendage de ses voisins. Il l'enfila ensuite, le vêtement lui moulait assez le corps, n'étant pas vraiment à sa taille mais ça ferai l'affaire. « Evidemment, je leur rendrai ! » Il lui adressa un clin d'oeil en se dirigeant vers le perron, attendant Alice les mains dans les poches, son regard émeraude plongé dans les étoiles.

_________________
♦ La vie est faite de choix : Oui ou non. Continuer ou abandonner. Certains choix comptent plus que d’autres : aimer ou haïr. Être un héros ou un lâche. Vivre ou mourir. Je vais le répéter une dernière fois, pour ceux qui en douteraient encore... La vie est faite de choix. Vivre ou mourir, le choix le plus important, mais la décision nous appartient rarement. ♦️ Grey-A / @Shiya
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Alice J. Price

♣ Avatar : Bella Heathcote
♣ Emploi : Infirmière de nuit
♣ Humeur : Changeante
♣ Messages : 150
♣ Date d'arrivée : 13/06/2012
♣ Photo d’identité :
MessageSujet: Re: silver it's bullshit ; ft Alice Dim 9 Sep - 18:24

On ne pouvait certainement pas dire qu’Alice avait beaucoup d’amis, bien au contraire. Il était rare que quelqu’un lui accorde sa confiance, et réciproquement. La vampire était en effet l’incarnation même du dicton selon lequel les apparences sont bien trompeuses. De l’extérieur, son visage de poupée et son petit gabarit lui donnaient l’apparence d’un être fragile, vulnérable et même innocent. Pourtant, rien n’était plus faux. Après un siècle d’existence, on ne pouvait plus la qualifier de fragile, et elle était bien loin d’être innocente. Au contraire, elle était capable de tuer sans le moindre remord lorsqu’elle se retrouvait victime de ses pulsions. Sa pire ennemie était elle-même, ou plutôt, ce côté sombre qui se trouvait à l’intérieur d’elle. Non, elle n’avait rien d’un ange, mais il était difficile de croire qu’il existait un tel côté de sa personnalité tant qu’on ne l’avait pas aperçu. Parmi les quelques êtres qu’elle connaissait et fréquentait, Jeremiah était sans doute celui dont elle était la plus proche, et avec qui elle se sentait la plus à l’aise. Elle n’était pas toujours démonstrative, mais elle savait qu’il en était conscient, et cela lui suffisait amplement. Elle appréciait tout particulièrement le fait qu’il ne la juge pas, bien qu’il sache parfaitement ce dont elle était capable. Durant toutes ces années, elle n’avait jamais eu la chance d’avoir un compagnon avec qui partager son immortalité, mais au moins, elle avait quelqu’un à qui parler. Ces derniers temps, ils s’étaient vu bien moins souvent, ayant tous deux des emplois très prenants. Même si les circonstances n’étaient pas idéales, elle était contente de pouvoir passer un peu de temps avec lui. Etant donné les derniers événements, elle ignorait de quoi son avenir serait fait ou ce que ferait la Reine à son sujet. Quoi qu’elle fasse, elle était en danger à cause de ses troubles du comportement.

Les humains étaient-ils prêts à accepter les vampires parmi eux? Elle en doutait, et la mésaventure de son ami tendait à prouver le contraire. Malheureusement, il était beaucoup trop tard pour les regrets concernant la Révélation. Leur existence était connue de tous et il n’y avait aucun moyen de revenir là-dessus. « Sincèrement j'ose même pas imaginer la réaction des humains, ça finira en guerre si tu veux mon avis. Y'a des choses qui sont pas faite pour être dîtes. Ce qu'on ignore ne peut pas nous faire de mal ... Enfin on verra bien. » Elle ne répondit que par un simple hochement de tête. Elle craignait qu’il n’ait raison et que tout ceci ne se termine mal, pour les deux camps. Alice ne prétendait pas être quelqu’un de particulièrement pacifique, mais elle n’était pas stupide au point de croire qu’il pourrait y avoir des gagnants à une guerre comme celle-là. Elle en avait trop vu, elle avait trop perdu pour le penser. C’était sans doute pour cela qu’elle était presque rassurée de savoir qu’ils n’allaient pas être les seuls sous le feu des projecteurs. Peut-être que les êtres humains, en ayant d’autres créatures sur lesquelles se pencher, diminueraient leur hostilité envers les vampire. Peut-être, oui.

Mais pour l’heure, elle en avait assez de parler de Nan Flanagan et des combines de l’Autorité. Elle voulait simplement passer un bon moment avec l’ami qu’elle n’avait plus vu depuis trop longtemps et fut ravie qu’il accepte de faire une promenade dehors avec elle. « Avec plaisir même si j'aurais l'air d'un gigolo comme ça ... Attends ...» Elle rit en le voyant partir. De son côté, l’Autre se dirigea vers la sortie, semblant également ravie de faire un tour à l’extérieur. « Je t’arrête tout de suite, tu n’es pas invitée. » Son double fronça les sourcils et afficha une moue boudeuse. « Tu ne veux pas que je reste là toute seule, quand même? » Alice se contenta de la regarder sévèrement. L’Autre soupira et s’assit sur une chaise. « C’est injuste, j’en ai assez que tu décides toujours tout ! » Elle allait lui rétorquer une phrase bien sentie quand elle vit Jeremiah sur le pas de la porte, vêtu d’une toute nouvelle chemise. « Evidemment, je leur rendrai ! » Elle éclata de rire. « Ne t’en sens pas obligé, je ne les aime pas particulièrement. Et puis, elle te va plutôt bien. »

Elle sortit à son tour, prenant soin de fermer la porte à clef derrière elle. Par les temps qui couraient, elle préférait se montrer plutôt prudente en ce qui concernait les humains susceptibles de pénétrer chez elle. « Où est-ce que tu veux aller? » Ils n’avaient pas énormément de choix, Bon Temps n’était pas la ville la plus animée que l’on puisse trouver. La nuit était fraîche et très agréable. Le soleil ne se lèverait pas avant plusieurs heures et ils avaient tout le temps devant eux. Malgré tout, Alice ne parvenait pas à se défaire de certaines pensées qui la travaillaient. Au bout d’un moment, elle ne put résister et interrogea Jeremiah. « Dis, tu as travaillé pour la Reine, c’est bien ça ? Comment est-elle ? »

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Jeremiah D. Vanhorn

♣ Avatar : Tyler Hoechlin
♣ Emploi : Shérif de la zone 4 (Monroe)
♣ Humeur : Maussade
♣ Messages : 121
♣ Date d'arrivée : 12/06/2012
♣ Photo d’identité :


MessageSujet: Re: silver it's bullshit ; ft Alice Dim 14 Oct - 21:58



    « Ne t’en sens pas obligé, je ne les aime pas particulièrement. Et puis, elle te va plutôt bien. » Le rire de Alice sonnait merveilleusement bien et il fut assez contagieux pour que Jeremiah se laisse lui aussi aller à quelques rictus. La vampire ferma la porte derrière eux et ils pouvaient enfin profiter ensemble, depuis longtemps, dans le silence de la nuit. Mais à Bon Temps rien n'était jamais calme, pas longtemps dû moins ! Depuis le temps qu'il vivait ici, il y était né, puis il y était mort, et maintenant il survivait. La Louisiane était sa terre natale, il y construisait même une maison, et ses ancêtres y avaient possédé des terres autrefois, étant donné que la lignée des Vanhorn était éteinte depuis un long moment déjà. Ses yeux clairs scutaient le ciel, des cieux dégagés où on pouvait y voir des astres et des étoiles magnifique y briller. La nuit était belle, sa campagne aussi, donc logiquement, tout était propice à une bonne nuit dans la tête du vampire, malgré le fait qu'il avait faillis rester sans l'aide de Alice. En l'a regardant, il se sentait coupable, coupable de ne pas être assez présent pour son amie ... L’immortalité lui avait enlevé sa famille, ses amis, sa vie ... Mais la mort lui avait amenée Alice, et sans elle, il aurait flancher depuis longtemps. Jeremiah n'avait rien d'un vampire heureux, il subissait comme la plupart de ses congénères, car il n'avait pas eu le choix, ce baiser obscure lui avait été donné sans son consentement. Cette vampire aux cheveux de feu lui avait volé sa vie, et rien que pour ça il lui en voudra jusqu'à qu'il affronte la mort ultime. « Où est-ce que tu veux aller? » Le vampire n'en avait aucune idée, il ne savait déjà pas où l’immortalité le menait ... Avec son bras, il attira Alice un peu plus près, laissant sa main sur la hanche de la belle vampire, un geste affectueux tout simplement. Jeremiah n'étant pas le genre de vampire très démonstratif par la parole, il se contentait des gestes. Il se sentait bien en la compagnie de Alice. Elle paraissait si frêle à ses côtés, mais il ne sous-estimait pas pour autant la force de son amie. « Peu importe, marchons. On verra bien où cela nous mènes. » Dit- il avec un petit sourire.

    Il ne pouvait s'empêcher de remarquer à chaque fois comme cette ville avait tant changé, tant évolué. Parfois la technologie le surpassait, ne s'habitant toujours pas à toutes ces voitures, ces lumières artificielles. Il faisait nuit et pourtant, la lumière était là, parmi toutes les enseignes de magasins, ces lampadaires. C'était les seules lumières qu'il pouvait malheureusement supporter. En regardant Alice, il se demandait comment elle avait été en plein jour, si la chaleur du soleil lui manquait autant qu'à lui. Certainement songea-t'il. Cependant la nuit tout était permis, c'était calme et si dangereux à la fois. « Dis, tu as travaillé pour la Reine, c’est bien ça ? Comment est-elle ? » Le vampire sortit de ses pensés au son de la voix de Alice. Elle souhaitait qu'il lui parle de la Reine, Sophie-Anne. Il haussa un instant un sourcil, à la fois surpris par sa question, mais aussi parce que il était difficile de décrire la souveraine de Louisiane. « Oui et je travaille toujours pour elle, sauf que je ne l'a côtoie plus autant. » Il continuait de marcher en songea à quel point la Reine était si spécial. « Je dirai qu'elle est assez controversée. Assez capricieuse, vénale, superficielle ... Lunatique aussi ! Un jour elle est de bonne humeur, et l'instant suivant une vraie furie. Son sourire d'ange faut pas s'y fier, elle peut être sans pitié, intelligente, cruelle, vindicative ... Elle dirige son royaume un peu selon ses humeurs. Et je l'ai jamais vu ce déplacer pour rien, en général c'est nous les shérifs qui font le sale boulot. » Il avait tant à dire sur Sophie-Anne, mais cela pourrait prendre la nuit entière.

    Il connaissait depuis très longtemps Alice, assez pour savoir quand elle avait des problèmes, mais là il n'en savait rien, elle ne posait pas cette question par hasard ... Il s'arrêta brusquement dans sa promenade pour se placer en face d'elle. « Alice pourquoi tu me demandes ça ? Tu as des problèmes ? » Il enfonça son regard glacial dans celui de son amie. Il voulait savoir, il voulait comprendre mais il souhaitait par dessus tout l'aider. C'était son rôle.


_________________
♦ La vie est faite de choix : Oui ou non. Continuer ou abandonner. Certains choix comptent plus que d’autres : aimer ou haïr. Être un héros ou un lâche. Vivre ou mourir. Je vais le répéter une dernière fois, pour ceux qui en douteraient encore... La vie est faite de choix. Vivre ou mourir, le choix le plus important, mais la décision nous appartient rarement. ♦️ Grey-A / @Shiya
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
Alice J. Price

♣ Avatar : Bella Heathcote
♣ Emploi : Infirmière de nuit
♣ Humeur : Changeante
♣ Messages : 150
♣ Date d'arrivée : 13/06/2012
♣ Photo d’identité :
MessageSujet: Re: silver it's bullshit ; ft Alice Ven 2 Nov - 20:52

L’amitié était aux yeux d’Alice un bien précieux, d’autant plus que ceux auxquels elle parvenait à accorder sa confiance étaient extrêmement rares. Jeremiah était l’un de cela et elle s’en voulait encore terriblement de l’avoir abandonné, des années auparavant. Elle s’était laissée emporter par la peur, sous-estimant l’amitié qu’il lui portait. Elle avait tant craint de lui nuire qu’elle n’avait pas envisagé la possibilité qu’il puisse l’aider. A ses yeux, personne ne pouvait rien pour elle, personne. Aujourd’hui, elle était heureuse que tout cela soit derrière eux, bien que ses craintes n’aient pas totalement disparues. Elle était néanmoins ravie de passer un peu de temps avec le vampire, malgré la manière dont la soirée avait commencé. Elle ne voulait plus penser à ses problèmes, simplement profiter de la superbe nuit qui s’offrait à eux. Elle se laissa docilement attirer vers lui. Il était bien le seul dont elle acceptait de telles démonstrations d’affection, étant d’ordinaire très peu tactile. Avec lui, elle trouvait cela agréable au contraire et ne cachait pas qu’elle aimait passer du temps avec lui. La nuit était tout simplement magnifique. Elle leva les yeux vers le ciel clair et les étoiles, particulièrement visibles dans cette petite ville de Louisiane. Le vent frais caressait son visage et lui faisait le plus grand bien. « Peu importe, marchons. On verra bien où cela nous mène. » Elle acquiesça d’un signe de tête. Après tout, rien ne les attendait nulle-part, ils étaient libres d’aller où bon leur semblait. Jusqu’à son installation à Bon Temps, jamais elle n’aurait imaginé pouvoir rester si longtemps au même endroit. Depuis qu’elle avait quitté son créateur, près de quatre-vingts ans auparavant, jamais elle n’avait envisagé la possibilité de se poser quelque part. Toute sa vie, elle n’avait cessé de fuir, par peur que ses démons ne la rattrapent, hantée par ses actes et par sa folie. Se trouver ainsi avec Jeremiah, par cette nuit tranquille, avait quelque chose de réellement apaisant pour elle. Elle esquissa un sourire en direction de son ami, ravie de sa présence à ses côtés.

Malheureusement, les ennuis n’étaient jamais bien loin. Elle était pour le moment confortablement installée dans cette petite ville, mais il était possible que cela ne dure pas. Lors de la visite de la Reine à l’hôpital, elle avait senti l’étau se resserrer autour d’elle. Si la visite s’était terminée de manière plutôt positive pour Alice, la souveraine lui avait très clairement fait comprendre qu’elle n’en avait pas fini avec elle, et elle craignait la suite. Jeremiah avait travaillé pour elle, il était sans aucun doute le mieux placé pour l’aider, la conseiller sur le sujet. « Oui et je travaille toujours pour elle, sauf que je ne l'a côtoie plus autant. Je dirai qu'elle est assez controversée. Assez capricieuse, vénale, superficielle ... Lunatique aussi ! Un jour elle est de bonne humeur, et l'instant suivant une vraie furie. Son sourire d'ange faut pas s'y fier, elle peut être sans pitié, intelligente, cruelle, vindicative ... Elle dirige son royaume un peu selon ses humeurs. Et je l'ai jamais vu ce déplacer pour rien, en général c'est nous les shérifs qui font le sale boulot. » Elle reconnut parfaitement la Reine à travers ce portrait. Néanmoins, ce qu’il disait n’était pas pour la rassurer, loin de là. Elle ne sut pas quoi lui dire. Devait-elle tout lui raconter, au risque qu’il s’en mêle et ne s’attire des problèmes? Cela en valait-il la peine? Elle préféra continuer de marcher, comme si de rien n’était. Mais bien évidemment, il n’était pas dupe. Il s’arrêta brutalement, et se plaça face à elle. « Alice pourquoi tu me demandes ça ? Tu as des problèmes ? »

Voilà la question qu’elle redoutait tant, d’autant plus qu’elle n’était pas certaine d’en connaître la réponse. « Je n’en suis pas certaine. » Elle baissa les yeux, restant silencieuse quelques instants, avant de se décider à tout lui raconter. « Mais elle s’est déplacée pour moi. Elle est venue me voir à l’hôpital, soi-disant parce qu’un de mes collègues a qualifié mon attitude d’étrange auprès de l’Autorité. Je m’en suis bien sortie, mais je crois qu’elle a vu que quelque chose clochait. Elle m’a clairement fait comprendre qu’elle n’en avait pas fini avec moi. » Elle soupira et porta une main à son front. « Je ne sais pas ce qu’elle cherche. Peut-être que je devrais partir... » Elle savait que ce n’était pas une solution, mais c’était la seule issue qu’elle connaissait. Au moins, elle avait la possibilité de se confier à lui, sans avoir besoin de jouer un quelconque rôle.

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: silver it's bullshit ; ft Alice

Revenir en haut Aller en bas
 

silver it's bullshit ; ft Alice

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Alice, Eo et bibliothéque de la jeunesse
» Siegfried de Alex Alice
» ALICE ROY ATTERRIT... CHEZ BAYARD
» Alice du mois de février : Alice et le manoir hanté
» [Ferney, Alice] Grâce et dénuement

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
rewrite true blood ϟ  :: Le terrain de jeu :: Bon Temps :: Habitations-